comment prospecter sur le terrain
COMMENT MIEUX VENDRE AUX ENTREPRISES VOS PRODUITS ET PRESTATIONS DE SERVICES ?
Par Regis Amon

vendre aux entreprises
Temps de lecture : 2min 40s

Vendre aux entreprises : ‘’Bonjour Coach, quand je vais en prospection pour vendre aux entreprises, et que je présente mes produits au prospect, tout se passe bien : le prospect est content, il me félicite, il me dit que mon produit est génial, intéressant et toutes sortes de flatteries. Mais au finish, il n’achète pas, je n’ai plus de ses nouvelles, il ne me recontacte plus, comme il avait promis. Qu’est ce qui se passe ? Pourquoi les entreprises aiment trainer les choses avant de décider d’acheter ? Et comment gérer cette difficulté pour vendre aux entreprises encore plus et atteindre mes objectifs de vente. ?’’

C’est une plainte commune des commerciaux qui veulent vendre aux entreprises des produits professionnels ou des prestations de services. Certaines mettent parfois plus deux ans après votre démonstration de produit pour décider s’ils doivent commander ou non. Dans le milieu des commerciaux, c’est une problématique courante dans le marketing B to B.
Dans cet article, vous comprendrez : qu’est ce qui engendre la lenteur dans leurs décisions d’achats ? Et comment contourner cet obstacle pour mieux vendre aux entreprises ?

Commençons d’abord par savoir qu’est ce qui engendre cette lenteur dans la prise de décision d’achat de la part de client entreprise ? Pourquoi votre prospect entreprise semble ne plus être intéressé par vos produits et ne se presse plus pour acheter vos produits ?

En tant que coach marketing pour PME en difficulté de vente, j’ai pu constater une erreur chez la plupart des commerciaux qui veulent vendre aux entreprises des produits ou services.

Ceux qui vendent aux entreprises présentent leurs services ou produits uniquement que sur l’aspect de leur utilité technique ou leur qualité technique. C’est une grosse erreur commerciale de présentation de produit professionnel. Et C’est incomplet, si vous faites cela.
Pourquoi ? Je vous explique.

Contrairement aux clients particuliers, les clients entreprises ne décident pas d’acheter uniquement sur la base de l’utilité technique de votre produit, ou encore sur la base de l’émotion (j’aime, je n’aime pas, c’est beau, etc.) encore moins sur la base du luxe (la rareté).

Les clients-entreprises décident d’acheter d’abord sur la base de l’utilité financière de l’entreprise, puis ensuite vient l’utilité technique et la qualité technique.

Je vous donne un exemple. Voilà un commercial qui veut vendre aux entreprises des extincteurs.
Voici ce qu’il met en avant : Extincteur Chez Momo 
• C’est un extincteur dioxyde de carbone-CO2 2Kg, muni d’un diffuseur. Il est totalement adapté pour les feux de liquides et électriques. 
• Ce Matériel professionnel est conforme et agréé : certification européenne EN3 et AENOR, certifié selon la Directive Equipement sous Pression 97/23/EC (PED) avec marquage CE. 
• Etc.

Voyez-vous, ce qu’il vient d’exposer clairement et si bien, c’est ce qu’on appelle l’utilité technique de son produit.
A aucun moment, ce vendeur ne parle de l’utilité financière de son produit.

Qu’est-ce que c’est que l’utilité financière d’un produit ?
C’est ce que votre produit apporte à l’entreprise en termes d’augmentation de revenu ou de réduction de ses charges. Voilà ce que les décideurs recherchent en priorité dans un produit professionnel. Posez-vous la question : Qu’est-ce que mon produit apporte comme gain financier à l’entreprise cliente ?

L’entreprise se fout un peu de l’utilité technique d’un produit. Je vous explique pourquoi ?
Voyez-vous, le processus de décision d’achat des clients-entreprises implique plusieurs personnes. Généralement, deux à cinq personnes interviennent : le (s) décideur (s) financier(s) et le (s) décideur (s) technique (s). Même dans les cas des TPE Très Petite Entreprises, où il y a un seul décideur, ce dernier joue les deux rôles : il décide à la fois comme financier et comme technicien.

En tant que commercial, vous devez savoir que le groupe des décideurs financiers est le plus important, sans toutefois négliger les décideurs techniques.
En fait, chaque groupe doit trouver son intérêt dans la présentation de votre produit ou de service.
Même si les fonctions financières et techniques sont cumulées en une seule personne, votre produit doit toujours présenter ses bénéfices en deux volets : l’utilité financière en priorité, puis l’utilité technique.

C’est donc parce que la valeur de votre produit ou de votre service professionnel n’est pas suffisamment perçue par l’entreprise sur le plan de l’utilité financière, que l’entreprise prendra plus de temps pour se décider à commander votre produit.

Donc si vous voulez raccourcir ce temps de décision, c’est à vous de faire ressortir au mieux cette utilité financière. Voyez-vous une entreprise, ce n’est pas une ONG. Le but d’une entreprise, c’est de gagner de l’argent.
Donc quand une entreprise achète un produit professionnel, c’est dans le but d’exécuter mieux une tache certes ”utilité technique”, mais en vue de gagner plus d’argent ou d’en dépenser moins ”utilité financière”.

Par exemple, quand elle achète une formation marketing au CABINET AMP, c’est d’abord pour pouvoir mieux vendre ses produits oui ”utilité technique”, mais en vue d’accroître son chiffre d’affaires ”utilité financière”. 
Si on reprend notre exemple de l’extincteur, le vendeur ayant compris la dualité des bénéfices de son produit, va le présenter de la manière suivante :
Extincteur CO2 dioxyde de carbone certifié CE EN3 avec Support mural offert.
Sa pression permanente vous apporte sécurité ”utilité technique” et vous fera économiser de l’argent lors des contrôles annuels ”utilité financière”.
En faisant cela, vous allez mieux intéresser l’entreprise a votre produit et réduire son temps de décision.
Mais attention, ce temps décision d’achat va varier en fonction de cette perception d’utilité financière que vous allez présenter au client entreprise.

c’est d’abord pour pouvoir mieux vendre ses produits oui ”utilité technique”, mais en vue d’accroître son chiffre d’affaires ”utilité financière”. 
Si on reprend notre exemple de l’extincteur, le vendeur ayant compris la dualité des bénéfices de son produit, va le présenter de la manière suivante :
Extincteur CO2 dioxyde de carbone certifié CE EN3 avec Support mural offert.
Sa pression permanente vous apporte sécurité ”utilité technique” et vous fera économiser de l’argent lors des contrôles annuels ”utilité financière”.
En faisant cela, vous allez mieux intéresser l’entreprise a votre produit et réduire son temps de décision.
Mais attention, ce temps décision d’achat va varier en fonction de cette perception d’utilité financière que vous allez présenter au client entreprise.

En effet, cette perception d’utilité financière sera plus ou moins forte chez le client entreprise en fonction de deux sous critères : 
1. Le Ratio Dépense à l’achat/Gain financier obtenu ;
2. Le niveau de crédibilité de ce ratio Dépense/Gain.
Je m’explique. Le ratio dépense à l’achat/Gain financier, c’est tout simplement l’écart entre ‘’combien je dépense pour acheter votre produit. Et combien votre produit va me rapporter en termes de revenus ou de réduction de dépenses’’. Disons que je dépense 100.000 FCFA pour acheter une machine Numéro 1 qui va me permettre de fabriquer plus de quantité et d’augmenter mes revenus de 1 million FCFA par an ; mon ratio dans ce cas est de 900.000 FCFA par an. Si j’achète un autre produit machine numéro 2 à 400.000 FCFA, mais qui me permet de réduire mes charges de 10 millions par an ; cela me fait un ratio de 9.600.000 FCFA.

Donc, si ces deux vendeurs réussissent à présenter clairement l’utilité financière de leurs produits respectifs, l’entreprise va prioriser l’achat du produit 2 à cause de son ratio plus élevé en ‘’Dépense à l’achat/Gain financier obtenu’’. 
Quant au niveau de crédibilité de ce ratio, cela signifie que l’entreprise cliente sera plus encline à acheter chez celui qui la rassure le plus que cette promesse sera tenue. 
Maintenant comment faire ressortir la valeur de votre produit sous ces deux aspects ou pour bien comprendre cette notion, je vous recommande de télécharger ou de relire note livret les stratégies indispensables pour augmenter vos ventes. Notamment le volume (2) deux

Voilà c’est tout ce que je voulais partager avec vous.
Ce qu’il faut retenir c’est que l’erreur commune des vendeurs aux clients entreprises, c’est de communiquer sur un seul aspect de la valeur de leur produit ou service.
Pour réduire les délais de réaction des entreprises face aux vos produits, et faire en sorte qu’ils vous contactent vite vous devez présenter systématiquement la valeur de votre produit ou de votre service professionnel sous deux (02) aspects : 
 L’utilité technique ou le Gain de productivité 
 Et surtout l’utilité financière ou le Gain Financier.

Vous vendez aux entreprises et vous avez du mal a faire valoir vos produits ? Découvrez comment nous pouvons vous aider en cliquant ici.

Je termine toujours en disant à ceux qui me lisent pour la première fois notamment en qui concerne la section MARKETING. Que si vous voulez apprendre des techniques pour vendre plus, je vous recommande de vous abonner à mon site internet dans la section MARKETING en cliquant ici

Si vous voulez recevoir mon prochain article, cliquez ici et dites-moi à quelle adresse je dois vous l’envoyer.

Vous recevrez GRATUITEMENT automatiquement toutes nos formations en MARKETING, notamment les « stratégies indispensables pour augmenter vos ventes ».

J’insiste car nous sommes bel et bien dans la section MARKETING. Donc même si vous êtes abonné sur le site mais à une autre section, il faut vous abonner à nouveau mais cette fois-ci dans la section MARKETING ici

N’oubliez pas également de laisser un commentaire sous cet article conseil s’il vous a plu ou de la partager. Je vous dis à très bientôt pour un prochain article. Bye Bye !

Par @Regis Amon
Coach pour les PME en difficultés de ventes
Compte YouTube https://bit.ly/CompteYouTubeCabinetAMP
Page Facebook : @Jeveuxacheter
CC Aimé Koné Mauricette Koffi Keita Abdou Karim Yannick Stéphane Gboko

Télécharger les stratégies indispensables pour augmenter vos ventes.

LIVRE REDUISEZ JUSQU'À 70% DE VOS CHARGES D'ENTREPRISES

TELECHARGEZ SANS FRAIS
LES DEUX (2) CLÉS UNIVERSELLES
POUR REUSSIR EN AFFAIRES

d’autres articles en entrepreneuriat

DÉFINITION DU RGPD

DÉFINITION DU RGPD

rgpd defTemps de lecture: 2min 50s Le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) a été introduit le 25 mai 2018. Elle remplace les lois existantes de l’UE sur la protection des données et s’appliquera à toutes les organisations qui traitent les...

lire plus
Business Models pour créer un business rentable

Business Models pour créer un business rentable

a business modelTemps lecture: 3min 05s Un business model décrit la façon dont une entreprise gagne de l'argent. Cela inclut le type de produits ou de services qu'elle vend, ses stratégies de tarification et la manière dont les clients interagissent avec elle. Les...

lire plus
𝐂𝐚𝐬 𝟑𝟒 :  𝐉’𝐚𝐢 𝐭𝐨𝐮𝐣𝐨𝐮𝐫𝐬 𝐧𝐞́𝐠𝐥𝐢𝐠𝐞́ 𝐥𝐞𝐬 𝐭𝐚𝐥𝐞𝐧𝐭𝐬 𝐚𝐟𝐫𝐢𝐜𝐚𝐢𝐧𝐬, 𝐚𝐮𝐣𝐨𝐮𝐫𝐝’𝐡𝐮𝐢 𝐣𝐞 𝐦𝐞 𝐫𝐞𝐧𝐝𝐬 𝐜𝐨𝐦𝐩𝐭𝐞 𝐪𝐮𝐞 𝐣’𝐚𝐢 𝐟𝐚𝐢𝐭 𝐮𝐧𝐞 𝐠𝐫𝐨𝐬𝐬𝐞 𝐞𝐫𝐫𝐞𝐮𝐫.

𝐂𝐚𝐬 𝟑𝟒 : 𝐉’𝐚𝐢 𝐭𝐨𝐮𝐣𝐨𝐮𝐫𝐬 𝐧𝐞́𝐠𝐥𝐢𝐠𝐞́ 𝐥𝐞𝐬 𝐭𝐚𝐥𝐞𝐧𝐭𝐬 𝐚𝐟𝐫𝐢𝐜𝐚𝐢𝐧𝐬, 𝐚𝐮𝐣𝐨𝐮𝐫𝐝’𝐡𝐮𝐢 𝐣𝐞 𝐦𝐞 𝐫𝐞𝐧𝐝𝐬 𝐜𝐨𝐦𝐩𝐭𝐞 𝐪𝐮𝐞 𝐣’𝐚𝐢 𝐟𝐚𝐢𝐭 𝐮𝐧𝐞 𝐠𝐫𝐨𝐬𝐬𝐞 𝐞𝐫𝐫𝐞𝐮𝐫.

Les talents africains𝐓𝐞𝐦𝐩𝐬 𝐝𝐞 𝐥𝐞𝐜𝐭𝐮𝐫𝐞 : 𝟐𝐦𝐢𝐧 𝟎𝟓𝐬 𝐏𝐚𝐫𝐭𝐢𝐞 𝟏 En ignorant le savoir-faire africain, je requière les prestations d’un Cabinet Européen. Mais ceux-ci me font payer un double tarif me mettant sur la paille avec une dette que je ne peux rembourser. Je vous...

lire plus
IDÉES À SUCCÈS EN CÔTE D’IVOIRE

IDÉES À SUCCÈS EN CÔTE D’IVOIRE

Idées à succès en côte d'ivoireTemps de lecture: Idées à succès en côte d'ivoire. Dans cet article, nous allons vous exposer des idées à succès en côte d’Ivoire. Ces idées peuvent des faire avec des budgets allant de 150.000 fcfa à 3.000.000 fcfa. Idées à succès en...

lire plus
𝐂𝐚𝐬 𝟑𝟑 : 𝐌𝐨𝐧 𝐟𝐢𝐥𝐬 𝐝𝐞𝐯𝐢𝐞𝐧𝐭 𝐦𝐨𝐧 𝐜𝐨𝐧𝐜𝐮𝐫𝐫𝐞𝐧𝐭 𝐞𝐧 𝐬𝐞𝐜𝐫𝐞𝐭 𝐞𝐭 𝐦𝐞𝐧𝐚𝐜𝐞 𝐝𝐞 𝐦𝐞 𝐫𝐮𝐢𝐧𝐞𝐫

𝐂𝐚𝐬 𝟑𝟑 : 𝐌𝐨𝐧 𝐟𝐢𝐥𝐬 𝐝𝐞𝐯𝐢𝐞𝐧𝐭 𝐦𝐨𝐧 𝐜𝐨𝐧𝐜𝐮𝐫𝐫𝐞𝐧𝐭 𝐞𝐧 𝐬𝐞𝐜𝐫𝐞𝐭 𝐞𝐭 𝐦𝐞𝐧𝐚𝐜𝐞 𝐝𝐞 𝐦𝐞 𝐫𝐮𝐢𝐧𝐞𝐫

Mon fils devient mon concurrent𝐓𝐞𝐦𝐩𝐬 𝐝𝐞 𝐥𝐞𝐜𝐭𝐮𝐫𝐞 : 𝟏𝐦𝐢𝐧 𝟓𝟎𝐬 Mon fils utilise toutes ses compétences acquises au sein de l’entreprise familiale pour me ruiner en devenant mon concurrent principal. Je ne sais comment sortir de cette impasse. Voici mon histoire : Je suis...

lire plus
𝐂𝐀𝐒 𝟑𝟐 : 𝐋𝐚 𝐦𝐚𝐮𝐯𝐚𝐢𝐬𝐞 𝐟𝐨𝐢 𝐝’𝐮𝐧𝐞 𝐬𝐭𝐫𝐮𝐜𝐭𝐮𝐫𝐞 𝐪𝐮𝐢 𝐧𝐨𝐮𝐬 𝐚 𝐟𝐚𝐢𝐭 𝐭𝐫𝐚𝐯𝐚𝐢𝐥𝐥𝐞𝐫 𝐬𝐚𝐧𝐬 𝐫𝐞̀𝐠𝐥𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭

𝐂𝐀𝐒 𝟑𝟐 : 𝐋𝐚 𝐦𝐚𝐮𝐯𝐚𝐢𝐬𝐞 𝐟𝐨𝐢 𝐝’𝐮𝐧𝐞 𝐬𝐭𝐫𝐮𝐜𝐭𝐮𝐫𝐞 𝐪𝐮𝐢 𝐧𝐨𝐮𝐬 𝐚 𝐟𝐚𝐢𝐭 𝐭𝐫𝐚𝐯𝐚𝐢𝐥𝐥𝐞𝐫 𝐬𝐚𝐧𝐬 𝐫𝐞̀𝐠𝐥𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭

La mauvaise foi𝐓𝐞𝐦𝐩𝐬 𝐝𝐞 𝐥𝐞𝐜𝐭𝐮𝐫𝐞 : 𝟐𝐦𝐢𝐧 𝟎𝟖𝐬 Je décroche un contrat d’entreprise, avec comme condition un règlement chaque quinze jours. Mais le nouveau comptable qui est mauvaise foi vient rallonger les délais de paiement et ne reconnaît pas la dette en cours. Je vous...

lire plus
Translate »
Ouvrir chat
1
Besoin d'aide ?
Bonjour 👋
Comment puis-je vous aider ?