LE FILM  »LE FONDATEUR »

LE FILM  »LE FONDATEUR »
18 janvier 2021 No Comments » Entrepreneuriat admin

Pour ce week-end, je vous propose le film biographique sur Ray Kroc qui a développé et franchisé les restaurants McDonald’s créés par Richard et Maurice McDonald. Alors, voici ce que je retiens de ce film et pourquoi je le recommande à vous les entrepreneurs.

Je retiens trois (3) grandes leçons de ce film.

La première leçon, c’est au niveau du choix des associés. D’abord, il répond à la problématique de s’associer en famille quand on fait les affaires ; et puis quand on doit faire venir une personne avec qui on n’a pas de lien familial pour s’associer pour faire une affaire. Je pense qu’il présente bien les conflits qui peuvent être générés dans le choix des associés, les contraintes qui peuvent s’avérer dans le développement de l’affaire. Y compris entre frères, parce que les frères McDonald ont été Associés. Mais on va voir qu’il y avait déjà des conflits internes avec ces deux frères là et surtout quel est l’élément qui a fait que ça a pu fonctionner quand ils étaient deux (2) et ce qui a fait que tout a basculé quand une personne extérieure a fait son entrée. Ça, c’est la première leçon qu’il faut retenir.

La deuxième leçon que j’ai retenu qui est en filigrane, c’est le soutien des conjoints ou des conjointes quand on est un homme d’affaires ou une femme d’affaires. Vous verrez dans le film sans vous spolier, que les relations entre épouse et époux seront fondamentalement déterminant dans le succès des entrepreneurs. À ce niveau-là, vous pouvez tirer énormément de leçons. Qu’est ce qui a conduit à des divorces, etc.

Troisième leçon, c’est les éléments fondamentaux pour réussir en entrepreneuriat. C’est la stratégie de la rentabilité. Un entrepreneur doit être omnibulé par la rentabilité. Et c’est ce qui a fait défaut aux frères McDonald’s sans spolier, c’est ce qui a fait défaut et c’est ce qui va être une des forces de Ray Kroc qui va finir par en faire sa marque. Donc, il faut avoir l’esprit de rentabilité. Une entreprise ce n’est pas une ONG, une entreprise il faut qu’elle soit rentable. Même si vous vivez votre passion, il faut qu’elle soit rentable et en même temps qu’elle mette en exergue les qualités de communication et de marketing nécessaires pour pouvoir développer un business à l’échelle mondiale. J’avais dit que je retenais trois (3) leçons. Mais il y a un quatrième qui est très important.

Aux États-Unis, c’est particulier, en fait, je n’en ai pas fait mention parce que dans les pays francophones Africains, nos institutions sont encore très fragiles. Mais pour les États-Unis c’est valable. C’est le choix de l’encadrement juridique de ses affaires. Ici la plupart du temps, les gens vivent des drames. Mais comme parfois on a des institutions fragilisées, on a des relations avec la justice qui sont très souvent corrompues et le droit peut être parfois un peu mis de côté pour favoriser les relations politiques, les relations d’argent et tout ça qui peuvent polluer. Donc, même ici si vous avez un très bon encadrement juridique parfois vous pouvez tomber des nues. Ce qui n’est pas le cas dans ces démocraties occidentales là où les institutions sont fortes. Donc, l’encadrement juridique en affaire joue un rôle déterminant.

Donc, ce film-là, ce que je peux dire c’est que, je l’ai beaucoup aimé, revoyez-le deux ou trois fois. Il y a de petits détails sur la vie des gens. Les moments de doute de l’entrepreneur, comment ils arrivent à se motiver et tout ça.

Nous aurions bien voulu vous donner le film, mais cela s’avère illégale. Toutefois, nous vous recommandons de vous abonner à notre newsletter pour les films dans le monde des affaires. Vous recevez la liste des films que nous recommandons et toutes nos autres formations gratuites au Cabinet AMP. Cliquez ici https://bit.ly/333mZBI pour vous abonner

Télécharger le guide des stratégies indispensables pour augmenter vos ventes



About The Author

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *