Si vous êtes déçu de vos ventes avec votre site internet, il y a une raison. Découvrez-là…

Si vous êtes déçu de vos ventes avec votre site internet, il y a une raison. Découvrez-là…
19 octobre 2019 No Comments » Marketing admin

Site internet : J’ai fait le constat suivant : si les entrepreneurs des PME des pays industrialisés vendent énormément sur Internet, très peu d’entrepreneurs de PME en CI y arrivent. Généralement, c’est la désillusion totale. Aucune ventes sur internet. Presqu’aucun retour à leur email, même quand il y a des retours de prospects, très peu sont convertis en clients. Les sites Internet qui étaient reluisants dans les tous débuts s’épuisent, ne sont plus mis à jour, et sont délaissés par l’entrepreneur. Les photos datent de mathusalem et les pages du site internet ne sont plus visitées.

site internet
site internet

L’erreur fondamentale de ces entrepreneurs avec qui j’échange souvent : c’est qu’ils pensent qu’un site Internet est un « puissant » outil de communication pour promouvoir leurs produits comme une vulgaire brochure. Tout bonnement, il conclut que : « comme tout le monde va sur Internet, Facebook, etc. » c’est donc important de créer un site internet et de faire connaître ses produits. Ils ont tort d’utiliser leurs sites Internet comme une brochure de présentation. C’est la raison pour laquelle ils n’ont pas de ventes sur internet avec leurs pages Web.

Un site Internet c’est un espace virtuel, c’est comme si vous avez acheté un petit lopin de terre pour faire ce qu’il vous plait. Pour un commerçant, un site Internet est l’équivalent d’un magasin, d’un lieu de commerce mais à la différence qu’il est virtuel.

C’est la raison pour laquelle lorsque vous créez un site Internet, on vous demande un « nom de domaine », vous avez « une adresse ». C’est exactement comme si vous venez d’ouvrir un nouveau magasin : vous allez payer un loyer annuel qu’on appelle « frais d’hébergement » sauf si vous avez vos propres locaux appelés « site d’hébergement », ainsi de suite tout est pareil comme l’installation d’un nouveau lieu de commerce.

Maintenant je vous pose la question : Est-ce que le fait d’ouvrir un nouveau magasin vous apporte-t-il automatiquement des clients ou des prospects qui viennent vous visiter ? La réponse est évidemment NON. Est-ce que le fait d’écrire l’adresse géographique de votre magasin sur votre carte de visite et de la distribuer à tout-va attirera les gens à visiter votre magasin ? La réponse est aussi NON.

Pour votre magasin physique, vous êtes prêt à déployer toute la batterie de communication pour promouvoir vos produits, vous concevez des stratégies commerciales et des enseignes attractives, ou recruter des commerciaux ; Vous prenez le soin nécessaire pour rendre agréable l’accueil de votre entreprise ; Vous disposez avec soin vos produits et les exposer dans un ordre précis pour que les clients soient attirés et les achètent.

Pourtant, quand vous créez un site Internet ou un blog qui est votre ²magasin virtuel², vous ne lui accordez pas le même soin, vous n’avez aucune stratégie d’attraction pour qu’on visite votre ²magasin virtuel². Plus grave, vous n’avez pas d’administrateur pour gérer votre site Internet, ni même désigner une personne pour cette tâche comme si vous pouviez ouvrir un magasin et le laisser vide sans quelqu’un pour gérer les visiteurs.

Ce qu’il faut retenir c’est que votre erreur principale est d’avoir considéré votre site Internet comme un outil de promotion ou comme une brochure au lieu de le considérer comme votre lieu de commerce virtuel et de lui accorder l’attention nécessaire :

  • Concevoir une stratégie d’attraction pour attirer de nombreux prospects à venir visiter votre site Internet
  • Trouver un administrateur pour l’animer régulièrement
  • Soigner votre page d’accueil en guidant le visiteur lors de sa visite sur votre site internet
  • Soigner la présentation des différents pages par une présentation détaillée des produits ou services comme vous l’auriez fait si votre visiteur était en face de vous (avantages, prix, réponses aux objections principales, etc.)

L’objectif est de concevoir votre site Internet depuis la page « Accueil » jusqu’aux autres pages comme une visite guidée d’un visiteur à votre lieu de commerce. Les pages de présentation des produits ou services doivent être conçues dans l’esprit d’un échange commercial avec un client pour boucler une vente c-a-d l’aider à choisir à ce qui correspond à ses besoins, ensuite, lui présenter tous les avantages du produit ou service, puis le rassurer sur la capacité de votre produit ou service à satisfaire ses besoins (démonstrations, témoignages, références, etc.) et enfin boucler votre vente en lui fournissant les informations nécessaires pour passer une commande ou acheter.

Voilà ainsi exposées quelques règles pour concevoir un excellent site Internet. Cependant, je vous avoue que c’est plus facile à dire qu’à faire. C’est pourquoi certains sites Internet vaudront 50 000 FCFA à la conception et d’autres 6 millions de FCFA. Mais croyez moi, cela fait toute la différence dans le chiffre d’affaires comme le site Internet AMAZON.FR qui a enregistré 60 milliards de dollars en 2012.

A vous de jouer et soyez surtout sérieux quand vous ouvrez un magasin, euh ! Pardon un site Internet.

Vous n’avez pas suffisamment de visiteurs sur votre site Internet, vous voulez que plus de clients vous contactent, visitent votre lieu de commerce, répondent à vos mails ou vos phonings afin de les convertir en clients et ainsi augmenter vos ventes, apprenez la marketing digital en cliquant ici.

Pour apprendre comment une PME vend, téléchargez gratuitement notre livre de formation en cliquant ici.

REGIS AMON
Coach Marketing pour les PME en difficulté de vente
Et aide à la création d’entreprises rentables
+ 225 22 42 50 45 ou +225 07 90 47 61
cabinetamp@yahoo.fr
www.marketing-pratique.com

NOS ARTICLES RÉCENTS

Télécharger le guide des stratégies indispensables pour augmenter vos ventes



About The Author

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *