Comment vivre dans l’abondance et sortir des difficultés financières quotidiennes ?

Comment vivre dans l’abondance et sortir des difficultés financières quotidiennes ?
26 avril 2017 No Comments » Lois divines pour prospérer admin

comment vivre dans l’abondance financière est la suite d’un précédent article, nous avons vu que l’épargne était une action contraire à la nature humaine depuis la création de l’homme et même condamnée par Dieu. C’est pourquoi il était si difficile pour la plupart des ménages d’épargner (mettre de l’argent de côté et ne pas y toucher). Si vous voulez revenir sur les fondements de cette instruction divine, veuillez relire l’article précédent en cliquant ici. Ainsi, pour tous ceux qui n’arrivent pas à épargner, nous avons vu qu’il fallait vivre selon les principes d’abondance financière prescrits par Dieu, plutôt que d’essayer d’épargner pour sortir définitivement des difficultés financières. Aujourd’hui, comme promis, nous allons voir en détail comment vivre avec un esprit d’abondance et sortir des difficultés financières, et le cas exceptionnel où Dieu vous permet de faire des réserves. Ensuite, je répondrai aux questions que les fidèles lecteurs m’ont posées à la sortie de l’article précédent afin de ressortir avec des réponses concrètes pour sortir des difficultés financières.

Vivre selon les principes de l’abondance pour sortir des difficultés financières

Si vous ne vivez pas dans l’abondance financières c’est uniquement parce que vous n’utilisez pas les ressources que Dieu vous donne comme IL l’a prescrit.

Les ressources que Dieu nous donne sont à utiliser pour deux buts et dans l’ordre de priorité suivant :

1.       pour accomplir toutes les missions pour lesquelles IL vous a donné et continue de vous donner la Vie

2.       pour combler tous vos besoins humains actuels et non des besoins futurs

Dans les saintes écritures, le cas de la Veuve de Sarepta illustre bien ce que vous vivez et comment vous devez utiliser vos ressources au quotidien, même quand vous n’en avez pas suffisamment. Je citerai le passage en entier car je m’en servirai pour répondre aux questions concrètes des lecteurs. C’était au temps du Prophète Elie (1 Roi 17.8-15). Il y avait une grande sécheresse dans tout le pays, et Elie n’avait plus de quoi manger ; ni à boire. « La parole du SEIGNEUR lui fut adressée : « Lève-toi, va à Sarepta qui appartient à Sidon, tu y habiteras ; j’ai ordonné là-bas à une femme, à une veuve, de te ravitailler. » Il se leva, partit pour Sarepta et parvint à l’entrée de la ville. Il y avait là une femme, une veuve, qui ramassait du bois. Il l’appela et dit : « Va me chercher, je t’en prie, un peu d’eau dans la cruche pour que je boive ! » Elle alla en chercher. Il l’appela et dit : « Va me chercher, je t’en prie, un morceau de pain dans ta main ! » Elle répondit : « Par la vie du SEIGNEUR, ton Dieu ! Je n’ai rien de prêt, j’ai tout juste une poignée de farine dans la cruche et un petit peu d’huile dans la jarre ; quand j’aurai ramassé quelques morceaux de bois, je rentrerai et je préparerai ces aliments pour moi et pour mon fils ; nous les mangerons et puis nous mourons. » Elie lui dit : « Ne crains pas ! Rentre et fais ce que tu as dit ; seulement, avec ce que tu as, fais-moi D’ABORD une petite galette et tu me l’apporteras ; tu en feras ENSUITE pour toi et pour ton fils. Car ainsi parle le SEIGNEUR, le Dieu d’Israël : Cruche de farine ne se videra
jarre d’huile ne désemplira
jusqu’au jour où le SEIGNEUR
donnera la pluie à la surface du sol. »

Elle s’en alla et fit comme Elie avait dit ; elle mangea, elle, lui et sa famille pendant des jours. La cruche de farine ne tarit pas, et la jarre d’huile ne désemplit pas, selon la parole que le SEIGNEUR avait dite par l’intermédiaire d’Elie.

Ainsi, concrètement si vous gagnez 100 000 FCFA comme revenu, une partie doit servir à accomplir vos missions sur terre, et l’autre partie doit servir à combler tous vos besoins actuels. Toute épargne pour une quelconque sécurité ou pour un soit disant besoin futur doit être bannie.

Quand je parle de besoins actuels, je vous parle de manger, de se vêtir, se loger …Je vous donnerai plusieurs exemples pour que vous compreniez combien souvent nous passons à côté de l’essentiel.

Exemple 1  Vous avez de l’épargne, et vous souhaitez déménager. Vous cherchez la maison la moins chère alors que vous vivez déjà dans une maison qui ne vous plait pas. Cela vous rend nerveux chaque jour, donc vous passez votre temps à vous plaindre parce que vous voulez un lendemain meilleur. Mais et votre épargne ? Utilisez-la pour le bien être de votre famille dans l’actuel, dans l’aujourd’hui car, c’est ce qui compte, au lieu de garder de l’argent pour un lendemain dont vous ignorez tout.

Exemple 2  Vous avez de l’épargne mais vous  n’achetez pas de vêtements pour vos enfants. Les enfants grandissent, on peut compter le nombre de parents qui achètent des vêtements pour leurs enfants lorsqu’ ils ne peuvent plus porter les anciens habits parce que trop petits. C’est ainsi que vous verrez au supermarché des parents qui ont le sait ont des moyens mais avec des enfants qui ont des habits « sautés » comme on le dit. Ne courrez pas dans le vide, il y a des besoins actuels à satisfaire pour vos enfants, ne passez pas à côté de l’essentiel.

Exemple 3   Vous avez de l’épargne dans votre compte entreprise mais vous ne payez pas vos salariés. Sachez que cette mauvaise façon de faire vous suivra ; vous ne pourrez jamais devenir prospère. Même si vous semblez devenir prospère, cela n’est pas bâti sur du solide donc votre entreprise s’éteindra.

Après cet exposé sur ces principes d’abondance qui sont bouleversants, je l’avoue, plusieurs questions viendront à votre esprit. Je répondrai à toutes celles qui m’ont été posées. Les voici :

1.Comment pouvons-nous donc nous acheter une maison ou une voiture, si nous n’épargnons pas ? En outre, n’est-ce pas un besoin futur ?

D’abord, si vous voulez vous acheter une maison, ce n’est plus un besoin futur, c’est un besoin actuel. Seulement, vous n’avez pas suffisamment de ressources financières pour l’acheter maintenant ou pour démarrer la construction maintenant. L’acheter donc en versant des arrhes mensuelles à la société de construction immobilière ou pour acheter votre matériel pour construire vous-mêmes, ce n’est donc pas de l’épargne. Puisque l’argent est utilisé immédiatement et chaque mois pour l’achat du bien. Dieu a donc tenu sa promesse de vous donner « votre pain de ce jour ».

Ce qu’il faut éviter, c’est de garder de l’argent pour une utilisation future alors que vous avez un besoin actuel. Le besoin futur, Dieu s’en occupe lui-même : « Ne vous inquiétez donc pas pour le lendemain : le lendemain s’inquiétera de lui-même. A chaque jour suffit sa peine. Mathieu 6.34

A chaque fois que vous allez vous préoccuper du futur, cela va engendrer en vous des soucis. Des soucis qui finiront par vous rendre anxieux, malade et triste. Le futur, vous ne le maitrisez pas et vous ne le maitriserez jamais.  Cessez donc de vous inquiéter pour cela.

2.Mais parfois, tu n’as même pas de quoi payer l’apport initial, ni les mensualités que demandent les sociétés immobilières pour être propriétaire d’une maison. Exemple concret : je gagne 300 000 FCFA par mois, et je veux m’acheter une maison décente pour ma famille et moi. Toutes les sociétés immobilières que j’ai contactées demandent 10 millions FCFA à payer pour la maison en versant un apport initial de 1.5 millions FCFA à la signature du contrat, puis de verser 240 000 FCFA par mois pendant 36 mois soit 3 ans. Comment je peux faire dans ce cas ?

Dans votre cas et dans les cas similaires, Dieu, dans sa Sagesse vous prescrit d’utiliser D’ABORD vos ressources pour accomplir la mission qu’il vous confiée. Car, en fait, ce que la plupart des personnes qui luttent financièrement ne savent pas, c’est que Dieu a inclus la puissance mystérieuse de la multiplication des biens uniquement dans l’accomplissement de la mission qu’il vous a confiée. PEU IMPORTE le genre de mission que Dieu vous confie, en l’accomplissant, vous enclenchez inconsciemment cette puissance de multiplication de vos biens. Vous aurez un afflux massif de ressources que vous pouvez utiliser ensuite pour combler vos besoins donc acheter votre maison.

Souvenez-vous du récit de la veuve de Sarepta citée plus haut. Elle vivait dans la misère jusqu’à ce qu’elle accomplisse ce que Dieu lui avait ordonné : c’est à dire ravitailler le prophète Elie. Souvenez-vous qu’il ne lui restait qu’une poignée de farine dans sa cruche et un petit peu d’huile pour faire des galettes pour elle et son fils, avant de mourir de faim tous les deux.  Le prophète Elie savait que cette puissance de multiplication des biens serait déclenchée dès que la veuve commencerait à accomplir sa mission ordonnée par Dieu. C’est pourquoi Elie lui demande de lui faire D’ABORD des galettes pour lui AVANT d’en faire pour elle et son fils. Elle obéit sans poser de questions, et la puissance de multiplication s’opère. La suite, vous la connaissez : La cruche de farine et le vase d’huile seront pleins pendant plus de 3 ans.

Tant que vous utilisez vos ressources matérielles pour accomplir la volonté de Dieu, la puissance de multiplication incluse dans ce principe d’abondance sera déclenchée. Vous pourrez donc être comblé à satiété. C’est ce que JESUS CHRIST enseigna à ses apôtres par le miracle de la multiplication des pains. En effet, les apôtres se disputaient entre eux parce qu’ils avaient oublié de faire de réserves de pains pour se nourrir pendant leur voyage (Matthieu 16.5-12). JESUS CHRIST leur rappellera qu’avec quelques pains et deux poissons, IL avait pu nourrir 5000 hommes, puis, plus tard 4000 hommes.

Tant que vous servez Dieu avec vos ressources matérielles, la puissance de multiplications de biens vous comblera autant que vous en voudrez. C’est pourquoi Jésus-Christ recommanda à ses apôtres de ne pas se préoccuper de faire des réserves (Matthieu 10.9-10). Car, tant que ces derniers seront en mission pour Dieu, ils ne manqueront de rien : « Ne vous procurez ni or, ni argent, ni monnaie à mettre dans vos ceintures, ni sac pour la route, ni deux tuniques, ni sandales ni bâton, car l’ouvrier a droit à sa nourriture. »

Pour tous ceux qui doutent encore de ce principe, je vous donnerai encore d’autres exemples de personnages bibliques, et vous pourrez découvrir qu’ils ont été comblés d’abondance au moment où ils ont commencé à utiliser en priorité leurs ressources pour servir Dieu :

–          Salomon demande la Sagesse pour gouverner son peuple et reçoit la Richesse (1 Rois 3: 1-28)

–          Miracle d’Elisée « L’huile de la veuve d’un prophète multipliée » (2 Rois 4:1-7)

–          Miracle d’Elisée « Multiplication des pains » (2 Rois 4:42-44)

–          Jacob décide de retourner dans son pays pour fonder la nation d’Israël (Genèse 28.10-21 ; Genèse 30)

Pour conclure, et être plus précis sur l’utilisation de ce principe d’abondance : si vous avez un besoin actuel et que vous manquez du nécessaire, utilisez une partie de vos biens EN PRIORITE pour accomplir la volonté de Dieu, et vous déclencherez la puissance de multiplication de biens qui vous comblera. La difficulté pour vous réside donc dans la recherche de la volonté de Dieu, volonté qui résulte d’une relation personnelle avec Dieu. Je ne peux donc pas vous aider dans ce domaine. Les missions que Dieu nous confie peuvent prendre diverses formes. Par contre, ce que je peux vous donner comme piste, c’est que toute mission divine a pour vocation d’impacter ou améliorer la vie de votre prochain que ce soit une personne (votre patron, votre entreprise, votre conjoint…) ou un groupe de personnes (création ou mise à disposition d’un produit ou d’un service).

Maintenant nous verrons les cas où Dieu nous recommande de faire des réserves.

La réserve permise par Dieu

Etant donné que vous n’avez AUCUN pouvoir sur l’avenir, ni sur ce qui adviendra  du lendemain, toute réserve est inutile. Voici quelques-unes des réserves les plus classiques et les plus inutiles :

1.       Vous faites des réserves pour des cas de maladies éventuelles. Cela est vain.Car, vous ne pouvez pas prévoir de quelle maladie vous serez atteint demain, ni l’ampleur de dépenses que cette maladie engendrera. Une maladie peut ruiner toute votre épargne à néant. Souvenez-vous de la femme qui souffrait d’hémorragie que JESUS a guérie. La Bible dit «elle avait beaucoup souffert du fait de nombreux médecins et avait dépensé tout ce qu’elle possédait sans aucune amélioration ; au contraire, son état avait plutôt empiré. »   (Marc 5.25-26). Steve Jobs ; co-fondateur de la multinationale APPLE était milliardaire quand il a été atteint d’un cancer qui l’a emporté. C’est Dieu qui donne la santé. Si  l’entreprise qui vous emploie vous octroie une assurance maladie, prenez-là. Mais de grâce, si vous n’en avez pas, n’allez pas faire une épargne pour des cas de maladies éventuelles.

2.       Vous faites de réserves pour votre retraite. C’est inutile. Aucune épargne retraite n’est suffisante pour assurer votre train de vie, même une assurance retraite complémentaire. Les retraités qui vivent aisément sont ceux qui ont investi dans des activités qui leurs apportent des revenus consistants ou ceux qui bénéficient de rentes viagères (Institutions Etatiques ou internationales).  Si vous avez un contre-exemple, faites le moi savoir sur cabinetamp@yahoo.fr . Le Seigneur nous montre que cela est inutile, car vous ne savez ni l’heure, ni le jour où vous rejoindrez le séjour des morts (Parabole du Riche insensé Luc 12.16-20). De vous à moi, si on vous disait que vous alliez mourir à 40 ans, auriez-vous trouvé nécessaire de souscrire à une assurance retraite ? Bien sûr que NON, puisque vous serez mort avant votre retraite. Arrêtez donc de vivre dans la pauvreté et de vous plaindre que Dieu ne vous donne pas la prospérité, quand vous utilisez vos maigres ressources pour acheter des produits d’assurances inutiles.

3.       Vous faites des réserves pour les laisser en héritage à vos enfants. Sur ce point, vos expériences personnelles vous montreront aisément qu’il ne sert à rien de chercher à bâtir des fortunes pour les laisser en héritage à vos enfants. Ces héritages matériels finissent tous par être dilapidés petit à petit par les héritiers. Le véritable et le meilleur héritage à laisser à vos enfants c’est leur EDUCATION à travers la crainte de Dieu. Selon une étude, seuls 2% des héritiers des grandes fortunes de ce monde ont réussi à faire accroître l’héritage laissé par leurs parents. Ne croyez pas que vos enfants seront parmi ces 2% si vous ne leurs laissez pas UNE EDUCATION. Salomon, le personnage le plus riche de la Bible, formula ce proverbe pour nous montrer l’inutilité de bâtir une fortune pour nos enfants : « Car la richesse n’est pas éternelle, et un diadème ne passe pas de génération en génération ! »(Proverbes 27:24). Ainsi, si la richesse se transmettait, ceux qui sont les fils de Salomon, de Crésus, ou des grands rois d’antan seraient encore riches de nos jours. Je le répète donc, la réserve matérielle pour mettre vos fils à l’abri des besoins, après votre mort est inutile.

Après cette mise au point, vous aurez compris donc que toute réserve est inutile, car vous n’avez aucun pouvoir sur le futur. Seule Dieu en détient le pouvoir. C’est pourquoi la SEULE RESERVE PERMISE est celle que LUI-MEME ordonne de faire. Il y a deux illustrations de réserves matérielles que Dieu a ordonnées expressément :

1 er cas : la réserve pour gérer la famine en Egypte

L’illustration en est faite par Joseph lors de l’interprétation du songe de Pharaon en Egypte (Genèse 41.14-36). Joseph, en toute humilité, dit à Pharaon que ce songe n’était autre qu’un avertissement de Dieu : «Voilà la parole que j’avais à dire au Pharaon, Dieu a révélé au Pharaon ce qu’il va faire. », pour que Pharaon fasse des réserves. Cette réserve avait un but bien précis : « Ce sera une réserve pour le pays en vue des sept années de famine qui surviendront au pays d’Egypte : ainsi la famine ne dépeuplera pas le pays. ». D’ailleurs, après cette famine, plus aucune réserve n’a été faite. Les 1/5 qui étaient prélevés pour la réserve ont été plutôt transformés en impôts pour servir de rentes viagères à Pharaon et sa famille. (Genèse 47.13-26).

Il existe un deuxième cas dans la Bible où IL a ordonné de faire des réserves.

2nd cas : la réserve de la manne pour témoigner de sa Gloire et de sa Fidélité aux générations futures

Quand Dieu décida de nourrir son peuple à travers la Manne, IL ordonna au peuple, comme vous le savez, de ne faire aucune réserve, sauf pour servir de preuve et rendre témoignage de sa Gloire et de sa Fidélité aux générations futures.

En effet, dans Exode 16.32-34, Moïse dit : « Voici ce que le SEIGNEUR a ordonné : Qu’on en remplisse un Omer (unité de mesure) en réserve pour vos descendants, afin qu’ils voient le pain dont je vous ai nourri au désert, en vous faisant sortir du pays d’Egypte. »Moïse dit à Aaron : « Prends un vase, mets-y un plein Omer de manne et dépose-le devant le SEIGNEUR, en réserve pour vos descendants. ».Comme le SEIGNEUR l’avait ordonné à Moïse, Aaron le déposa devant la charte en réserve.

Par conséquent, si Dieu, Maître du Temps, Maître de la Vie, Qui connait toute chose avant qu’elle ne se réalise, n’ordonne pas EXPRESSEMENT de faire une réserve dans un but bien précis, contentez-vous de vivre désormais selon les principes d’abondance que je vous ai présentés :

Utilisez désormais vos ressources financières pour deux buts et dans l’ordre de priorité suivant :

1.       pour accomplir toutes les missions pour lesquelles IL vous a donné et continue de vous donner la Vie. Cette mission doit en principe impacter la vie d’une personne (un collègue, un patron, un conjoint) ou d’un groupe de personnes (clients, communauté ou famille), et peut prendre la forme d’un métier, d’un produit ou d’un service.

2.       pour combler tous vos besoins humains actuels et non des besoins futurs.

Que par cet enseignement, Dieu vous aide à sortir des difficultés financières afin de gagner votre pain dans la dignité. Le but de ces révélations est d’éviter au Peuple de Dieu d’utiliser le vol, la malversation, la corruption, la prostitution, la mendicité et toutes sortes de procédures pécheresses pour combler ses besoins.

Je suis titulaire d’un Exécutive MBA, d’une Maitrise en sciences économiques, d’un Diplôme Universitaire Professionnel en Comptabilité Finance, d’un baccalauréat en Economie et Sociale, et je sais que ce que je viens de vous enseigner est contraire à tout ce que j’ai appris, et tout ce que vous avez appris sur l’économie. C’est donc normal que certains en doutent. Mais ce que je sais, c’est que la Sagesse de Dieu réside dans l’obéissance à ces commandements. Cela veut dire que vous ne comprendrez véritablement ce type d’enseignement qu’en les mettant en pratique.

REGIS AMON

Conseils en développement personnel

Pour améliorer votre vie financière

CABINET AMP

22 42 50 45 / 07 90 47 61

Télécharger le guide des stratégies indispensables pour augmenter vos ventes



About The Author

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *