Vendre sur internet sans siège physique ou magasin

Vendre sur internet sans siège physique ou magasin
29 octobre 2019 No Comments » Marketing admin

Vendre sur internet sans siège physique ou magasin : alors aujourd’hui, on va voir comment mieux vendre sur internet sans siège physique ou magasin. Comment vendre quand vous ne disposez pas de siège physique, d’un local ou d’un magasin ?

vendre sur internet sans siège physique ou magasin
vendre sur internet sans siège physique ou magasin

Sur Facebook, particulièrement en Côte d’Ivoire, à cause du nombre important de victimes des arnaques sur Internet, on se retrouve avec un nombre important de clients qui se méfient systématiquement des achats sur Internet. Ce qui fait que, vous qui voulez vendre sur internet sans siège physique ou magasin, notamment en Côte d’Ivoire, vous partez défavorisé sur le marché à cause de ce manque de confiance. Et la plupart du temps, quand vous voulez vendre sur internet sans siège physique ou magasin, ce manque de confiance va se traduire par des objections des clients. Et vous aurez du mal à répondre facilement à ces objections et vendre vos produits.

Qu’est-ce qu’on entend le plus souvent de la part des clients ? La plupart du temps, ce que je reçois comme plainte des commerçants en difficulté qui veulent vendre sur internet sans siège physique ou magasin, c’est que leurs clients, bien qu’ils soient intéressé par le produit leurs demandent souvent ceci : ou est-ce que vous vous trouvez ? Je veux pouvoir acheter vos produits sur place, à votre magasin.

Malheureusement, la plupart d’entre vous qui vendez sur Facebook, vous n’avez pas de siège, ni de magasin physique. Vos produits sont entreposés pour la plupart du temps chez vous à la maison. Parfois même vous ne disposez même pas du produit. Vous êtes simplement un intermédiaire qui propose des produits sur Facebook, et une fois que vous avez une commande, vous allez acheter le produit chez votre grossiste et vous venez le livrer chez les clients, qui le payent cash.

Donc, quand le client vous demande ou est-ce que votre magasin est situé ? Ou encore est-ce qu’il peut se rendre à votre magasin pour acheter le produit sur place ? Vous ne savez pas quoi répondre. Vous paniquez ou encore vous inventez une excuse bidon, du style, ‘’le magasin ne se trouve pas à Abidjan’’, pour décourager le client et l’empêcher de venir découvrir que vous vous mettez à vendre sur internet sans siège physique ou magasin.

Tout simplement parce que vous avez honte de montrer votre local ou que vous n’en avez pas ou encore vous ne disposez pas du produit. Et ce qui se passe, c’est que le client ressent instinctivement cette anomalie, cette gêne que vous essayez de cacher et il n’achète plus en fin de compte. Par manque de confiance, le client se rétracte. Et vous manquez comme ça énormément de ventes parce vous avez pour habitude de vendre sur internet sans siège physique ou magasin.

Alors aujourd’hui, on va voir une astuce, que dis-je, un outil qui va vous permettre de contourner ce manque de confiance du client, du fait de vendre sur internet sans siège physique ou magasin pour le rassurer. On va voir quelque chose qui crée une différence fondamentale chez tous les vendeurs en ligne notamment sur Facebook, et qui fait que, d’un vendeur à un autre, on peut passer de celui qui a des difficultés de vente ou à zéro vente, à quelqu’un qui vend jusqu’à 30, 40, voire 50 millions de marchandises par mois ou de prestations de services grâce aux réseaux sociaux.

On va voir un outil qui vous permettra de créer cette confiance en ligne et même d’aller jusqu’au payement du client sans que ce client ne vous voit physiquement. C’est un outil incroyablement efficace, bien qu’il soit mal utilisé ou négligé par la plupart des vendeurs en ligne sur Facebook qui désirent vendre sur internet sans siège physique ou magasin. C’est un outil qui va vous permettre d’accroître le nombre de vos ventes par trois, par quatre voir 10 fois plus, quand on le possède, et qu’il est bien utilisé.

Alors, avant de voir cet outil, on va essayer un tout petit peu de comprendre pourquoi la plupart des clients en ligne ont parfois peur de vous, peur de se faire arnaquer ? En gros, manque de confiance par rapport à votre promesse de vente ? Alors on va faire un tout petit peu d’histoire. Il faut comprendre d’où vient la vente sur Internet ? Comment ça a commencé ?

Selon un article paru sur le site Internet de renommée Mondiale WIKIPEDIA, l’ancêtre de la vente sur Internet est ce qu’on appelle la vente par correspondance. Alors c’est quoi la vente par correspondance ? C’est tout simplement, vendre un produit à distance et obtenir du client qu’il passe commande sans que vous, le vendeur et votre client, ayez un contact physique. Alors comment ça se passait ? C’est qu’à l’époque, on recevait dans notre boîte postale un catalogue d’une entreprise commerciale. On feuilletait le catalogue, et si ça vous plaisait, vous commandiez le produit chez le vendeur par téléphone ou par courrier en mentionnant les références du produit qui étaient marqués dans le catalogue. C’est ça la vente par correspondance.

Donc il n’y avait pas de contact entre le vendeur et le client jusqu’à la fin de la transaction commerciale. C’est-à-dire l’argent est envoyé et le produit est reçu par le client sans qu’ils se voient physiquement. Et ça se passait très bien ! Les clients avaient confiance, et on pouvait vendre des centaines de produits, sans que le client ne cherche à se déplacer vers la boutique. C’est ça la vente par correspondance. Puisque le but étant justement de faciliter la tâche aux clients afin qu’ils obtiennent le produit qu’ils désirent sans qu’ils n’aient à se déplacer. On peut se demander pourquoi avant ça fonctionnait très bien ? Pourquoi le client avait confiance en ce système de vente ?

Alors c’est tout simplement parce que dans la vente par correspondance avant Internet, la transaction commerciale était garantie par un organisme qui avait un siège physique, des personnes physiques et réelles qui existent, vers qui on pouvait se tourner dès que la transaction commerciale ne se passait pas bien entre les deux parties. En règle générale la vente par correspondance était assurée par la compagnie postale nationale du pays. Cette compagnie postale nationale garantissait la réception du colis en bon état jusqu’au domicile du client, les chèques de paiement postaux ou mandats postaux étaient garanties, envoyés et reçus chez le vendeur.

Donc chacune des deux parties en commerce était rassurée par cet intermédiaire. Quand il y avait défaut sur la marchandise, on pouvait se retourner vers la compagnie poste nationale pour renvoyer le produit au vendeur expéditeur. L’adresse postale était rassurante et le vendeur était trouvé facilement. Idem pour le client. En cas de défaut de paiement, le vendeur pouvait retrouver facilement l’adresse postale et géographique du client, par l’intermédiaire de la compagnie postale nationale, et récupérer son dû.

Il y avait donc un pilier physique intermédiaire et rassurant pour le client et pour le vendeur. Maintenant avec l’arrivée d’Internet, il y aura presqu’une disparition complète de cet intermédiaire physique, rassurant pour le client et pour le vendeur. Encore plus pour le client que pour le vendeur. Puisque que le vendeur peut se couvrir en ne remettant pas le produit, que si et seulement si, il y a paiement cash de la part du client. Mais le client, quant à lui, n’a pas la garantie de retrouver le vendeur, s’il y a défaut sur la marchandise. Voilà ce qui rend les transactions via Internet moins rassurantes que la traditionnelle vente par correspondance.

À cela viendra s’ajouter trois autres facteurs négatifs :

1.         La prolifération des faux profils sur Facebook

2.        spécialement en Côte d’Ivoire, le phénomène de brouteur ou d’arnaque sur Internet.

3.        Et le manque de sécurité et de fiabilité des adresses postales et géographiques en Côte d’Ivoire et Afrique subsaharienne en général.

En principe, à ce stade de l’explication, tous les clients via Internet devraient chercher à se rassurer sur la crédibilité du vendeur avant tout achat, ou demander à voir le siège ou le magasin du vendeur. Mais ce n’est pas le cas.

On se rend bien compte que dans certains cas, les clients achètent à distance sur Facebook, sans se soucier de vérifier la présence physique d’un siège ou non,alors que dans certains cas, ils exigent de voir et de vérifier l’adresse géographique du vendeur ou tout simplement de la marchandise avant de payer. Pour contourner cela, la plupart d’entre vous, vendeurs en ligne sur Facebook, proposent aux clients le paiement à la livraison, pour donner le temps aux clients d’inspecter le produit, se rassurer, avant de faire son paiement.

Mais malgré cette disposition commerciale, on constate souvent que certains clients insistent pour connaître votre siège, ou voir votre magasin ou votre local physique. Alors, Qu’est-ce qui fait qu’il y a cette différence de perception de confiance pour certaines entreprises en ligne ?

Qu’est-ce qui fait que lors d’une transaction, un client demandera à voir le produit physiquement, et même vous localiser physiquement, avant de commander, et dans certains cas on ne vous posera aucune question jusqu’à l’envoi du paiement effectif ? Cette différence, elle vient d’une seule chose : le fait de posséder ou non un site Internet commercial.

Voyez-vous, quand vous êtes un vendeur en ligne sur Facebook, et que vous ne possédez pas un site Internet, vous avez le même niveau de crédibilité, et même en dessous, que celui d’un vendeur ambulant dans les rues.

Le vendeur ambulant dans la rue jouit d’un niveau de confiance limité concernant la qualité de ses produits aux yeux du client, par rapport à un vendeur qui dispose d’un magasin.

Je vous donne un exemple : pour un même produit vendu au même prix, le client accordera plus de confiance au vendeur qui possède un local que celui qui n’en a pas. Vous êtes d’accord avec moi ? Il sera même enclin à payer un peu plus cher s’il trouve votre produit dans un local physique. Pourquoi ? Parce que pour le client, le fait qu’un vendeur possède un magasin physique, ça lui donne la possibilité d’un retour garanti du produit ou du service en cas d’un défaut quelconque. Le client a confiance au fait qu’il peut se retourner en tant que vendeur, si jamais il y a un problème.

Et ce n’est pas tout. En tant que vendeur ambulant, plus votre produit que vous proposez dans les rues à un prix élevé, moins les gens auront confiance en vous, et moins ils achèteront.

Par exemple : si vous essayez de vendre un écran plasma TV en pleine rue. Même s’il est neuf, même si vous êtes intègre, honnête, très peu de personnes prendront le risque d’acheter votre produit en pleine rue.

Parce qu’en cas de défaut quelconque de l’appareil, votre situation de vendeur ambulant ne garantit pas de retour, ni même de possibilité de plainte, encore moins de service après-vente. Plus le produit vendu est cher, plus il faut donner des garanties de crédibilité et de professionnalisme. C’est exactement la même chose entre le vendeur en ligne sur Facebook qui n’a pas un site Internet, et le vendeur sur Facebook qui possède un site Internet professionnel, dans lequel il pourra rassurer le client, sur le fait qu’il n’est pas un vendeur ambulant.

Voyez-vous, quand vous possédez un site Internet commercial, vous jouissez de la même crédibilité que celui qui possède un magasin ou un local physique. Parce que le site Internet reste et demeure un mythe de prestige et de crédibilité pour les entreprises. Et cela, depuis les premiers pas d’Internet. Cela est dû au fait que les premiers sites Internet coûtaient excessivement chers pour leur mise en place, et seul les très grandes entreprises pouvaient se permettre d’en posséder.

Et donc, malgré la baisse phénoménale des coûts d’accès à l’hébergement et à la création d’un site Internet, ce mythe du prestige et de la crédibilité est resté dans le subconscient de la plupart des internautes, notamment en Afrique. Donc, posséder un site Internet égale aujourd’hui à entreprise sérieuse, moderne, professionnelle et donc crédible.

Alors que la page Facebook a toujours été perçue comme un phénomène de jeunes, de geeks, d’individus excentriques ou extravertis. Ce réseau social a un positionnement dans la tête des clients comme le truc à la mode, vite fait, pour interagir avec les jeunes.

Donc vendre sur Facebook uniquement avec une page, sans posséder un site Internet commercial à l’extérieur de ce réseau social, vous projette dans la tête du client comme une jeune entreprise débutante, avec un début de crédibilité mais pas mature, qui peut disparaître du jour au lendemain sans laisser de traces. Exactement comme un vendeur ambulant.

De plus, le client évalue inconsciemment les risques d’arnaque par rapport à l’apparence des équipements investis pour réaliser votre commerce que vous pouvez perdre. Je vous donne un exemple simple : vous allez dans un grand commerce, disons un centre commercial pour acheter un paquet de bonbons. La dame à la caisse, vous dit qu’elle a un problème de petite monnaie, et vous donne un avoir sur un petit papier d’une valeur disons de 300 Fr. CFA, à récupérer dans quatre heures de temps.

Vous allez prendre ce bout de papier sur lequel est marqué votre avoir sans vous soucier du fait que le centre commercial ou le supermarché disparaisse dans quatre heures de temps. Par contre, vous réalisez le même achat de paquets de bonbons chez un vendeur ambulant rencontré dans la rue. Ce vendeur ambulant vous dit qu’il a exactement le même problème de petite monnaie, et vous donne un avoir de 300 Fr. CFA rédigés sur un bout de papier. Il vous demande de repasser dans quatre heures dans la même rue pour récupérer vos 300 Fr. CFA. Neuf fois sur 10, peut-être même 100 % des personnes refuseront de lui laisser ces 300 Fr. en avoir, parce que vous aurez peur, vous n’aurez aucune confiance dans le fait qu’il sera là au même endroit dans quatre heures de temps.

Pourquoi cette méfiance vis-à-vis du vendeur ambulant pour la même demande effectuée par une caissière dans un centre commercial ? Tout simplement, parce que vous évaluez le risque d’arnaque par rapport à ce que le vendeur peut perdre. Une caissière dans un centre commercial n’a rien n’a gagner à disparaître avec vos 300 Fr. CFA par rapport à la perte de son salaire ou de son poste de travail. Autrement dit, elle a plus à perdre qu’à gagner. Alors que le vendeur ambulant n’a rien à perdre en disparaissant avec vos 300 Fr. CFA. Il n’a pas de point fixe, peut vendre son produit ailleurs que dans cette rue. C’est pareil en ligne. Le client sait que votre page Facebook ne vous a rien coûté pour la créer. C’est gratuit. Facebook le sait, tout le monde le sait.

En cas d’arnaque, de commentaires défavorables sur la qualité de votre produit, vous pouvez tout simplement fermer votre page Facebook, et en créer une autre en quelques minutes. Vous n’avez rien à perdre ou très peu. Contrairement à un site Internet qui vous a coûté de l’argent pour l’hébergement payable à l’année, pour le concevoir avec un Web designer, pour acheter un nom de domaine, etc. en cas d’arnaque, de commentaires défavorables des clients sur la qualité de votre produit, vous ne pouvez pas fermer tout un site Internet commercial.

Vous avez trop à perdre et beaucoup à défendre pour préserver votre site Internet commercial. Et ça, le client l’évalue inconsciemment et accorde plus de confiance à ce vendeur en ligne qui possède son entreprise avec un site Internet correctement référencé, sécurisé par Google, présenté façon professionnel et qui fournit toutes les informations nécessaires pour le contacter et le retrouver.

Donc en possédant un site Internet commercial ou une boutique, vous allez accroître considérablement votre crédibilité et par conséquent doubler, voir tripler vos ventes. Avec un site Internet professionnel vous pouvez utiliser tous les éléments de crédibilité qui existent dans le digital marketing et contourner la faiblesse de vendre sur internet sans siège physique ou magasin.

Par exemple, avec un site Internet vous pouvez ajouter des Outils d’inspection du produit. Comme les zoom, ou encore les loupes pour que le client inspecte les détails de votre produit. Ce que vous ne pouvez pas faire avec une page Facebook. Vous pouvez installer des photos en 3 D, sur plusieurs angles par exemple. Ce n’est pas possible sur Facebook. Toute la panoplie des outils de crédibilité digitale, c’est uniquement possible avec un site Internet. Par exemple, l’évaluation des retours clients, les Témoignages clients bien structurés, les pages de FAQ, et bien d’autres. Avec un site internet professionnel bien fait, vous aurez de moins en moins de clients, qui demanderont à vérifier votre localisation géographique. Vous pourrez vendre sur internet sans siège physique ou magasin. Parce qu’ils auront confiance. Voilà comment vous pouvez contourner cette objection des clients qui vous fait louper énormément de vente et qui réduit votre confiance en vous. Comment avoir un site Internet professionnel lorsqu’on veut vendre sur internet sans siège physique ou magasin ?

Eh bien ! C’est simple. Aujourd’hui, avec autour de 60 000 Fr. CFA soit un peu moins de 100 €, vous pouvez avoir un site Internet professionnel de toute beauté que vous pouvez monter vous-même. Nous au cabinet AMP nous pouvons vous apprendre à le faire. Nous avons une formation spéciale sur le digital marketing, dans laquelle, on vous apprendra non seulement à créer votre site Internet de à A à Z, mais également à vendre sur Internet n’importe quel produit ou prestation de service.

Vous apprendrez l’infographie, la vidéo sur Internet, tous les trucs et astuces qu’il faut savoir pour pouvoir attirer le client et vendre votre produit sans vous déplacer. On a même inclus en bonus un cours spécial de copywritting pour l’écriture des titres, des articles à publier sur vos sites Internet ou des publications sur Facebook.

95 % des clients du CABINET AMP sont obtenus via le digital marketing. Vous pouvez jeter un coup d’œil sur notre programme de formation en cliquant ici.

Voilà ! C’est tout ce que j’avais à vous dire aujourd’hui dans cet article conseil au sujet de vendre sur internet sans siège physique ou magasin. Ce qu’il faut retenir, c’est que pour mieux vendre sur internet sans siège physique ou magasin, il vous faut absolument posséder un site Internet commercial ou une E-boutique professionnelle, au risque que les clients vous comparent à un vendeur ambulant dans les rues.

Je vous dis à très bientôt pour un prochain article conseil. N’oubliez pas de vous abonner à notre site internet en cliquant ici. Vous aurez pleins informations et de formation marketing pour vous aider à vendre plus facilement en tant que commercial ou chef de PME.

Régis AMON
CABINET AMP
+225 22425045 ou 07904761

NOS ARTICLES RÉCENTS

Télécharger le guide des stratégies indispensables pour augmenter vos ventes



About The Author

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *