Gérer vos finances : voici un principe clé, le principe d'INTENDANCE
Gérer vos finances : voici un principe clé, le principe d’INTENDANCE
Par admin

Gérer vos finances, voici un principe clé
Temps de lecture : 3min 30s

Gérer vos finances : alors comment bien gérer vos finances quand vous êtes croyant ? C’est le thème du jour. J’ai décidé de parler de ce thème parce que la plupart des croyants ont une méconnaissance des principes financiers du royaume de Dieu pour pouvoir avoir une bonne hygiène de vie en matière de finance. En d’autres termes, vous ne savez pas bien gérer vos finances. Ce qui fait que vous êtes souvent dans le manque, ça crée souvent des frustrations et ça ébranle énormément votre Foi.

Et donc aujourd’hui hui, je voudrais parler d’une des clés fondamentales que vous, Croyant, devez intégrer pour mieux gérer vos finances. Je n’ai pas dit être riche, j’ai dit avoir des finances saines. C’est-à-dire être capable de combler la majorité de vos besoins quotidiens, et surtout ne pas tomber dans l’indigence ou dans le surendettement.

Il y a plusieurs principes pour bien gérer vos finances, mais celui-là je le trouve personnellement puissant à intégrer dans votre quotidien si vous voulez bien gérer vos finances et avoir une gestion financière saine. Ce principe-là, si vous ne le respectez pas, vous allez tomber inévitablement dans le manque financier ou dans l’indigence. Il n’y a rien à faire.

Or, généralement dans ces cas de défaillances financières, cela nous entraîne presque toujours dans le péché. C’est-à-dire des pensées, des actions ou des omissions qui déplaisent à Dieu le Père. C’est pourquoi il est important de connaître les principes financiers de base et de les appliquer. Alors de quoi s agit-il ?

Le principe clé de base à intégrer dans votre politique de gestion en tant que croyant : c est le principe de l’intendance. Le principe de l’intendance nous dit quoi ? Le principe de l’indépendance nous dit que l’Or et l’argent ne nous appartiennent pas.

J aimerais insister sur ce principe parce que pour moi, c’est la base de toutes les lois financières divines. C’est la base du succès financier mais également c’est à la base de toutes les difficultés financières des croyants quant on ne le respecte pas.

Voyez-vous, les croyants se comportent comme si les biens matériels qu’ils ont, étaient leurs possessions propres. L’argent, le salaire qu’ils ont chaque mois, leurs voitures, leurs maisons. Pour eux, tous ce qu’ils ont est leur possession propre, c’est à eux.

Et comme l’argent est à eux, ils peuvent en jouir comme ils le souhaitent. Ils peuvent l’utiliser comme bon leurs semble. Parce que c’est ma voiture, c’est mon argent, c’est ma maison.

Malheureusement c’est une affirmation erronée. Et quand vous pensez comme ça, ça va complètement changer votre manière d’utiliser votre argent et vos biens matériels. C’est ce qui va vous tromper et vous pousser à une très mauvaise gestion de vos biens.

A contrario, si vous voulez gérer vos finances avec habileté ou vos biens matériels, il va falloir partir du principe que l’Or et l’Argent ne vous appartient pas. A partir du moment où vous avez intégré ce principe clé que l’or et l’argent ne vous appartiennent pas. Ça devient extrêmement facile pour vous d’utiliser l’argent à bon escient.

Et contrairement à ce que les gens pensent, les non religieux ou les non croyants intègrent ce principe-là beaucoup plus facilement que les croyants. Les grands financiers et les génies de la finance dans le monde sont des gens qui ont compris très tôt que l’argent n’appartient à personne. Il y a juste une nuance subtile chez eux, c’est que pour eux l’argent n’appartient à personne mais ça n’appartient pas non plus à Dieu. Mais déjà c’est une première partie du principe qu’ils intègrent, c’est que l’argent ne leur appartient pas, ça n’appartient à personne. Alors d’où vient ce principe ?

Le principe d’intendance a été révélé par le Dr. William Small. Le Dr. Williams Small est un auteur américain qui a écrit plusieurs livres sur les principes de prospérité tirés de la Bible. Il a commencé sa carrière en tant que Banquier où il a exercé pendant 25 années. Il a ensuite été Conseiller à la Maison blanche. Alors à sa retraite, le Dr Small entreprend des études de théologies afin de percer les mystères et les lois de prospérité dans la Bible. C’est au cours de ses études qu’il découvre par révélation le principe d’intendance. Mais ce n’est pas la seule source. Ce principe est aussi tiré d’un précepte biblique.

En effet, ce principe financier vient du fait que c’est Dieu lui-même qui affirme dans le livre du Prophète Aggee, 2,8 et je cite : « C’est à moi qu’appartiennent tout l’argent et tout l’or, voilà ce que déclare l’Éternel des armées célestes ».

Voilà. Donc ce n’est pas moi qui dit que votre compte en banque, votre argent ne vous appartient pas, mais c’est Dieu Lui-Meme qui le dit. Alors j’explique un peu le contexte de ce passage.

C’était à l’époque du Roi de Perse, Darius. Le peuple de Judas donc avait été annexé et était administré par le Gouverneur Josué.  Pendant ce règne, il se trouve que le peuple juif vivait dans la galère matérielle la plus totale : leurs revenus ne suffisaient pas, les récoltes étaient maigres, les gens ne mangeaient pas à leur faim, et même ceux qui avaient l’aisance n’étaient pas du tout heureux.

C’est dans ce contexte que les prêtes demandent au peuple de cotiser pour rebâtir le temple du Seigneur. Donc on demande aux gens d’apporter leurs biens pour rebâtir le temple de Dieu qui a été détruit. Et le peuple qui est en galère financière semble bouder la reconstruction.

Alors Dieu va leur rappeler dans un premier temps que tout ce qui leur arrive comme malheur financier est de son fait. Et que tout argent et tout or qu’ils ont, lui appartient à lui Dieu. Donc ça ne sert à rien de se jouer les avares en pensant conserver le peu d’argent qui reste et ne pas l’utiliser pour rebâtir sa maison. Voilà donc le contexte dans lequel Dieu nous rappelle que l’Or et l’argent Lui appartiennent.

J’ai rappelé le contexte parce que beaucoup de chrétiens utilisent ce verset ci pour prier dans le but d’avoir des possessions matérielles. En fait voici leurs raisonnements.

Comme l’or et l’argent appartiennent à Dieu le père. Et que, par le baptême, je suis désormais fils de Dieu.  Je vais prier Dieu le père, Dieu de bonté, pour qu’il me donne cet argent en tant que fils, afin que j’en jouisse comme bon me semble, selon mes désirs. Voilà comment ils voient ce principe.

Or, ce principe est très clair, si vous intégrez le fait que l’or et l’argent appartiennent à Dieu, il faut vous comporter comme des intendants. Il faut adopter l’attitude d’un gérant de bien d’autrui comme un intendant. Un intendant c’est un gestionnaire qui va utiliser et gérer les biens dans l’intérêt exclusif de son maître.

Dans notre cas ici, c’est Dieu notre maître. En comportant comme un intendant des biens de Dieu, vous décuplez votre habileté à gérer les biens matériels. La sagesse de Dieu lui-même vous habite pour administrer ses biens. C’est ça la clé.

Et c’est l’une des raisons pour laquelle le Seigneur Jésus à dû louer l’habileté d’un gérant malhonnête dans l’une de ses paraboles dans le livre de Saint Luc au chapitre 16. Alors je vais expliquer cette parabole pour que vous compreniez bien comment ce principe a fonctionne.

Jésus conte une parabole à ses disciples. Il dit qu’il y avait un homme riche qui avait un gérant qui fut accusé devant lui de dilapider ses biens. Donc l’homme riche fit appeler le gérant et lui dit : j’entends dire de toi que tu gère mal mes biens. Tu vas rendre comptes de ta gestion, et après ça je te vire.” Je paraphrase un peu bien sûr.

Alors, le gérant se dit alors en lui-même : Que vais-je faire, puisque mon maître me retire la gérance ? labourer la terre ? Je n’en ai pas la force. Mendier ? J’en ai honte.

Il se trouve donc dans une impasse. Et c’est alors qu’il eu une idée géniale. Il se dit : Je sais ce que je vais faire pour qu’une fois écarté de la gérance, il y ait des gens qui m’accueillent chez eux. 

Le gérant fait venir alors un par un les débiteurs de son maître, et il dit au premier : “Combien dois-tu à mon maître ? Celui-ci lui répond : “Cent jarres d’huile.” Le gérant lui dit : “Voici ton reçu, vite, assieds-toi et écris cinquante.” Il dit ensuite à un autre : “Et toi, combien dois-tu ?” Celui-ci répondit : “Cent sacs de blé.” Le gérant lui dit : “Voici ton reçu et écris quatre-vingts.” 

Et Jésus conclut et dit : « le maître fit l’éloge du gérant trompeur, parce qu’il avait agi avec habileté. En effet, ceux qui appartiennent à ce monde sont plus habiles vis-à-vis de leurs semblables que ceux qui appartiennent à la lumière. » Alors voilà la parabole.

Pourquoi Jésus loue l’habileté du gérant malhonnête ?

L’habileté de ce gérant est louée ici par JÉSUS parce que le gérant a réussi à utiliser de l’argent qui ne lui appartenait pas, pour se faire des amis en un temps record, qui vont l’accueillir après son licenciement.

Voyez-vous, c’est parce que le gérant a considéré que l’argent ne lui apparentait pas, qu’il a pu trouver cette idée géniale. Il a pensé à rendre service à des gens avec l’argent de son patron. C’est vrai que c’est malhonnête certes mais c’est ingénieux. En outre, ce n’était pas évident à trouver. Mettons-nous aujourd’hui à la place du gérant.

Aujourd’hui, face à la menace d’un licenciement, la plupart des gens vont penser à la protection de leurs revenus. Ils vont faire des calculs pour voir combien de temps ils peuvent vivre avec leurs épargnes. C’est comme ça qu’ils vont réfléchir. Et non, comment utiliser l’argent dont ils disposent pour trouver un nouvel emploi. Pourquoi ?

Ils pensent en termes de protection de bien parce qu’ils pensent en termes de possession. Or, JÉSUS veut nous monter ici une grande leçon de gestion. En fait, quand vous considérez que, ce que vous avez, ne vous appartient pas, vous serez habité systématiquement par la sagesse divine quant il s’agira de gérer des biens.

Vous-mêmes, observez votre propre comportement quand quelqu’un d’important vous prête un bien. Disons que votre patron, ou bien votre beau-père vous prête sa voiture pour une course. Observez l’attention naturelle avec laquelle vous utilisez le bien. Juste parce que vous savez que ce n’est pas pour vous. Et que c’est le bien de votre patron ou bien de votre beau-père.

C est pareil dans le milieu des professionnels de la finance. Vous voyez des gens être de très bons gestionnaires de finances, pour le compte de leurs entreprises, mais être de très mauvais financiers, en ce qui concerne leurs comptes personnels.

Le fait est connu. Beaucoup d’employés de banques ont des finances personnelles catastrophiques. Ils sont généralement endettes jusqu’au cou. Mais pourquoi cette dualité de comportement ? Pourquoi ils sont efficaces en gestion dans le milieu professionnel, et médiocre à la maison ? Eh bien c’est tout simple. Ils ont deux états d’esprits.

Au travail, ils considèrent que l’argent qu’ils ont à gérer ne leur appartient pas, donc ils l’utilisent avec sérieux. Ils font attention aux sorties d’argent, aux dépenses. Pour chaque centime qui sort de l’entreprise, ils se posent la question de savoir : est ce que cette dépense sera dans l’intérêt de l’entreprise ?

Par contre à la maison, ils considèrent que tout leur appartient. Donc ils manquent de sagesse et font n’importe quoi avec leur argent. Ils donnent libre court à tous les désirs désordonnés et insatiables de leur chair. Voilà ce qui crée nos déboires. Rien d’autres.

Et donc ce qu’il faut faire pour bien gérer vos finances, c’est d’avoir ce même état d’esprit d’intendant chez vous à la maison. Gérer les biens qui sont à votre disposition à la maison dans l’intérêt exclusif du vrai propriétaire, c’est-à-dire Dieu. Voilà, c’était le principe à la base de toutes les lois divines pour gérer vos finances et vos biens matériels.

Toujours avant de terminer, je dis à ceux qui me lisent pour la première fois, que depuis plusieurs mois, je prodigue des conseils en développement personnel notamment sur les lois divines de gestion des biens matériels.

Et plusieurs de mes lecteurs me suivent, et évoluent avec moi. C’est pourquoi je ne reviens pas délibérément sur certaines notions que j ai déjà expliquées dans des précédents articles ou vidéos. Donc pour éliminer les éventuelles zones d’ombres, pour comprendre mieux, et pour appliquer mes conseils de manière juste, je vous recommande de vous abonner à mon site internet en cliquant ici.

Par @Regis Amon
Coach pour les PME en difficultés de ventes
Compte YouTube https://bit.ly/CompteYouTubeCabinetAMP
Page Facebook : @Jeveuxacheter
CC Aimé Koné Mauricette Koffi Keita Abdou Karim Yannick Stéphane Gboko

INSCRIPTION AU PROGRAMME D'ACCOMPAGNEMENT EN ENTREPRENEURIAT

Télécharger les stratégies indispensables pour augmenter vos ventes.

LIVRE REDUISEZ JUSQU'À 70% DE VOS CHARGES D'ENTREPRISES

TELECHARGEZ SANS FRAIS
LES DEUX (2) CLÉS UNIVERSELLES
POUR REUSSIR EN AFFAIRES

d’autres articles en entrepreneuriat

𝐂𝐀𝐒 𝟑𝟐 : 𝐋𝐚 𝐦𝐚𝐮𝐯𝐚𝐢𝐬𝐞 𝐟𝐨𝐢 𝐝’𝐮𝐧𝐞 𝐬𝐭𝐫𝐮𝐜𝐭𝐮𝐫𝐞 𝐪𝐮𝐢 𝐧𝐨𝐮𝐬 𝐚 𝐟𝐚𝐢𝐭 𝐭𝐫𝐚𝐯𝐚𝐢𝐥𝐥𝐞𝐫 𝐬𝐚𝐧𝐬 𝐫𝐞̀𝐠𝐥𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭

𝐂𝐀𝐒 𝟑𝟐 : 𝐋𝐚 𝐦𝐚𝐮𝐯𝐚𝐢𝐬𝐞 𝐟𝐨𝐢 𝐝’𝐮𝐧𝐞 𝐬𝐭𝐫𝐮𝐜𝐭𝐮𝐫𝐞 𝐪𝐮𝐢 𝐧𝐨𝐮𝐬 𝐚 𝐟𝐚𝐢𝐭 𝐭𝐫𝐚𝐯𝐚𝐢𝐥𝐥𝐞𝐫 𝐬𝐚𝐧𝐬 𝐫𝐞̀𝐠𝐥𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭

𝐓𝐞𝐦𝐩𝐬 𝐝𝐞 𝐥𝐞𝐜𝐭𝐮𝐫𝐞 : 𝟐𝐦𝐢𝐧 𝟎𝟖𝐬 Je décroche un contrat d’entreprise, avec comme condition un règlement chaque quinze jours. Mais le nouveau comptable qui est mauvaise foi vient rallonger les délais de paiement et ne reconnaît pas la dette en cours. Je vous raconte mon...

lire plus
𝐂𝐀𝐒 𝟑𝟏 : 𝐀 𝐥𝐚 𝐯𝐞𝐢𝐥𝐥𝐞 𝐝’𝐮𝐧𝐞 𝐠𝐫𝐨𝐬𝐬𝐞 𝐜𝐨𝐦𝐦𝐚𝐧𝐝𝐞 𝐦𝐨𝐧 𝐜𝐡𝐞𝐟 𝐜𝐮𝐢𝐬𝐢𝐧𝐢𝐞𝐫 𝐝𝐞́𝐦𝐢𝐬𝐬𝐢𝐨𝐧𝐧𝐞

𝐂𝐀𝐒 𝟑𝟏 : 𝐀 𝐥𝐚 𝐯𝐞𝐢𝐥𝐥𝐞 𝐝’𝐮𝐧𝐞 𝐠𝐫𝐨𝐬𝐬𝐞 𝐜𝐨𝐦𝐦𝐚𝐧𝐝𝐞 𝐦𝐨𝐧 𝐜𝐡𝐞𝐟 𝐜𝐮𝐢𝐬𝐢𝐧𝐢𝐞𝐫 𝐝𝐞́𝐦𝐢𝐬𝐬𝐢𝐨𝐧𝐧𝐞

Mon chef cuisinier démissionne 𝐓𝐞𝐦𝐩𝐬 𝐝𝐞 𝐥𝐞𝐜𝐭𝐮𝐫𝐞 : 𝟏𝐦𝐢𝐧 𝟑𝟔𝐬 C’est à la veille d’une grosse prestation, que mon chef cuisinier me rend sa démission. Me laissant en plan avec une grosse prestation, que je ne pourrais honorer. Voici mon histoire : Je suis Tania, j’ai...

lire plus
𝐂𝐀𝐒 𝟑𝟎 : 𝐌𝐨𝐧 𝐛𝐮𝐬𝐢𝐧𝐞𝐬𝐬 𝐫𝐢𝐬𝐪𝐮𝐞 𝐝𝐞 𝐭𝐨𝐦𝐛𝐞𝐫 𝐚̀ 𝐜𝐚𝐮𝐬𝐞 𝐝𝐞 𝐦𝐨𝐧 𝐚𝐬𝐬𝐨𝐜𝐢𝐞́𝐞

𝐂𝐀𝐒 𝟑𝟎 : 𝐌𝐨𝐧 𝐛𝐮𝐬𝐢𝐧𝐞𝐬𝐬 𝐫𝐢𝐬𝐪𝐮𝐞 𝐝𝐞 𝐭𝐨𝐦𝐛𝐞𝐫 𝐚̀ 𝐜𝐚𝐮𝐬𝐞 𝐝𝐞 𝐦𝐨𝐧 𝐚𝐬𝐬𝐨𝐜𝐢𝐞́𝐞

Mon business risque de tomber 𝐓𝐞𝐦𝐩𝐬 𝐝𝐞 𝐥𝐞𝐜𝐭𝐮𝐫𝐞 : 𝟐𝐦𝐢𝐧 𝟑𝐬 Auto-entrepreneur, j’ai intégré une associée par manque de moyens financier. Aujourd’hui, cette associée devient un blocage pour l’activité et l’entraine au bord de la faillite. Voici mon histoire. Je suis...

lire plus
𝐂𝐀𝐒 𝟐𝟗 : 𝐌𝐎𝐍 𝐁𝐎𝐒𝐒 𝐌𝐄 𝐋𝐈𝐕𝐑𝐄 𝐀 𝐔𝐍 𝐁𝐀𝐁𝐀𝐓𝐂𝐇𝐄 𝐀 𝐌𝐎𝐍 𝐈N𝐒𝐔

𝐂𝐀𝐒 𝟐𝟗 : 𝐌𝐎𝐍 𝐁𝐎𝐒𝐒 𝐌𝐄 𝐋𝐈𝐕𝐑𝐄 𝐀 𝐔𝐍 𝐁𝐀𝐁𝐀𝐓𝐂𝐇𝐄 𝐀 𝐌𝐎𝐍 𝐈N𝐒𝐔

Mon Boss me livre a un Babatchè𝐓𝐞𝐦𝐩𝐬 𝐝𝐞 𝐥𝐞𝐜𝐭𝐮𝐫𝐞 : 𝟏𝐦𝐢𝐧 𝟓𝟖𝐬 Dans les difficultés financières, mon boss m'envoie finaliser un contrat déterminant pour tous, où je deviens l’objet sexuel d’un client dans le cadre d’un contrat. Je vous raconte mon histoire : Je me nomme...

lire plus
𝐂𝐀𝐒 𝟮𝟳 : 𝐋𝐄 𝐉𝐎𝐔𝐑 𝐃𝐄 𝐌𝐎𝐍 𝐄𝐍𝐓𝐑𝐄𝐓𝐈𝐄𝐍 𝗗’𝗘𝗠𝗕𝗔𝗨𝗖𝗛𝗘, 𝐉𝐄 𝐃𝐄́𝐂𝐎𝐔𝐕𝐑𝐄 𝐐𝐔𝐄 𝐉𝐄 𝐒𝐔𝐈𝐒 𝐄𝐍𝐂𝐄𝐈𝐍𝐓𝐄

𝐂𝐀𝐒 𝟮𝟳 : 𝐋𝐄 𝐉𝐎𝐔𝐑 𝐃𝐄 𝐌𝐎𝐍 𝐄𝐍𝐓𝐑𝐄𝐓𝐈𝐄𝐍 𝗗’𝗘𝗠𝗕𝗔𝗨𝗖𝗛𝗘, 𝐉𝐄 𝐃𝐄́𝐂𝐎𝐔𝐕𝐑𝐄 𝐐𝐔𝐄 𝐉𝐄 𝐒𝐔𝐈𝐒 𝐄𝐍𝐂𝐄𝐈𝐍𝐓𝐄

Je découvre que je suis enceinteTemps de lecture: 2min50s En quête d'emploi depuis de nombreuses années, je tombe sur une aubaine pouvant améliorer ma situation financière. Mais une grossesse inopinée vient changer la donne. Aujourd’hui, je suis face à une situation...

lire plus
𝗖𝗔𝗦 𝟮𝟴 : 𝗝’𝗔𝗜 𝗧𝗥𝗜𝗖𝗛𝗘 𝗣𝗢𝗨𝗥 𝗨𝗡𝗘 𝗣𝗘𝗥𝗠𝗜𝗦𝗦𝗜𝗢𝗡 𝗣𝗥𝗢𝗙𝗘𝗦𝗦𝗜𝗢𝗡𝗡𝗘𝗟𝗟𝗘, 𝗘𝗧 𝗝𝗘 𝗧𝗢𝗠𝗕𝗘 𝗡𝗘𝗭 𝗔̀ 𝗡𝗘𝗭 𝗔𝗩𝗘𝗖 𝗠𝗢𝗡 𝗣𝗔𝗧𝗥𝗢𝗡

𝗖𝗔𝗦 𝟮𝟴 : 𝗝’𝗔𝗜 𝗧𝗥𝗜𝗖𝗛𝗘 𝗣𝗢𝗨𝗥 𝗨𝗡𝗘 𝗣𝗘𝗥𝗠𝗜𝗦𝗦𝗜𝗢𝗡 𝗣𝗥𝗢𝗙𝗘𝗦𝗦𝗜𝗢𝗡𝗡𝗘𝗟𝗟𝗘, 𝗘𝗧 𝗝𝗘 𝗧𝗢𝗠𝗕𝗘 𝗡𝗘𝗭 𝗔̀ 𝗡𝗘𝗭 𝗔𝗩𝗘𝗖 𝗠𝗢𝗡 𝗣𝗔𝗧𝗥𝗢𝗡

J’ai triché pour une permission professionnelle𝐓𝐞𝐦𝐩𝐬 𝐝𝐞 𝐥𝐞𝐜𝐭𝐮𝐫𝐞 : 𝟐𝐦𝐢𝐧 𝟑𝟔𝐬 Mon envie débordante de vouloir participer à un événement à Assinie me pousse à solliciter une permission professionnelle en trichant. Mais j'ai fini par tomber nez à nez avec mon patron....

lire plus
𝐋𝐄 𝐅𝐈𝐋𝐌 𝐃𝐔 𝐖𝐄𝐄𝐊 𝐄𝐍𝐃 : 𝐂𝐈𝐍𝐃𝐄𝐑𝐄𝐋𝐋𝐀 𝐨𝐮 𝐂𝐄𝐍𝐃𝐑𝐈𝐋𝐋𝐎𝐍

𝐋𝐄 𝐅𝐈𝐋𝐌 𝐃𝐔 𝐖𝐄𝐄𝐊 𝐄𝐍𝐃 : 𝐂𝐈𝐍𝐃𝐄𝐑𝐄𝐋𝐋𝐀 𝐨𝐮 𝐂𝐄𝐍𝐃𝐑𝐈𝐋𝐋𝐎𝐍

𝐂𝐈𝐍𝐃𝐄𝐑𝐄𝐋𝐋𝐀𝐓𝐞𝐦𝐩𝐬 𝐝𝐞 𝐥𝐞𝐜𝐭𝐮𝐫𝐞 : 𝟑𝐦𝐢𝐧 𝟏𝟑𝐬 A l'occasion de la semaine de l’amour, je veux vous proposer 𝐂𝐈𝐍𝐃𝐄𝐑𝐄𝐋𝐋𝐀 un film qui sort légèrement des standards a typique de l’entrepreneuriat. 𝐂𝐈𝐍𝐃𝐄𝐑𝐄𝐋𝐋𝐀 Un film qui est un alliage de romance de conte de fée et de femme...

lire plus
Ouvrir chat
1
Besoin d'aide ?
Bonjour 👋
Comment puis-je vous aider ?