FAITES CECI, POUR NE PAS MANQUER D’ARGENT

FAITES CECI, POUR NE PAS MANQUER D’ARGENT

ARGENT
Temps de lecture : 1min 55s

L’argent ne s’obtient pas par hasard ou par chance. Elle est régie par des lois bien précises. Dans cet article je vous explique l’une des plus importantes de ces lois qui mènent à la prospérité mais qui est malheureusement négligée par la grande majorité de ceux qui désirent être prospères.

Un ami a été vraiment frustré par Dieu sur une question de la prospérité (l’argent). Sa nièce a été gravement malade et il lui fallait 650 000 Francs CFA pour l’opérer rapidement. Il a cherché l’argent partout, prié Dieu et même jeûné pour accompagner ses prières. Mais en fin de compte, sa nièce mourût quelques jours plus tard, fautes de moyens financiers pour faire l’opération. Cela a été une grande déception pour lui et surtout une grande colère vis-à-vis de Dieu. Ce genre d’histoire, vous l’avez sans doute vécu une fois au moins dans votre vie d’adulte. Peut-être que vous n’étiez pas confronté à la mort ou à la maladie, mais vous aviez sans doute eu un problème légitime qui nécessitait de l’argent pour le résoudre ; et Dieu a semblé insensible à vos prières. Il peut s’agir pour vous d’éviter à votre enfant qu’il ne soit « chassé » en plein cours d’école pour des frais de scolarités impayés. Cela peut-être une menace d’expulsion de votre domicile pour des loyers impayés, etc. Ces cas sont cruels, décourageants et légions, quand Dieu ne répond pas à vos prières, et que ce que vous redoutiez arrive en fin de compte.

Pourtant Dieu n’y est pour rien. Quand vous avez besoin d’argent pour régler un problème et que vous n’arrivez pas à trouver, c’est très souvent parce que vous le cherchez au mauvais moment.

La plupart des gens se mettent à chercher l’argent quand ils en ont besoin en urgence. C’est une grave erreur. Dans l’urgence, on ne peut pas acquérir de l’argent. C’est comme si vous aviez un feu déclaré dans votre maison, et que c’est à ce moment que vous vous mettiez à creuser la terre à la recherche d’eau. Ce n’est pas sage. Votre maison a toutes les chances de brûler entièrement. Et c’est ce qui se passe généralement dans ces cas. Au moment où le feu se déclare dans votre maison, il vaut mieux avoir de l’eau à proximité pour l’éteindre. Tous les pompiers savent cette règle.

En outre, quand vous avez besoin d’argent en urgence et que vous n’en avez pas, il ne vous restera que de mauvaises options comme solutions que sont le crédit, la mendicité ou le vol (représentant toutes les méthodes malhonnêtes d’enrichissement rapide). Mais malheureusement, ces options dépendent de personnes ou de conditions extérieures. Si elles ne marchent pas, vous attendez de Dieu une solution du Ciel. Mais cette solution divine ne viendra pas.

Car, l’acquisition de l’argent est régie par une loi universelle établie par Dieu qui est de « Semer pour récolter ». Tu ne peux pas récolter si tu n’as pas semé auparavant. On investit avant de faire des gains ; on travaille avant de recevoir un salaire. C’est « Torahnique, Biblique et Coranique ». C’est une règle de prospérité à retenir.

Quand est ce qu’il faut chercher de l’argent pour ne pas en manquer quand vous en aurez besoin ?

La réponse est évidente : il faut en chercher justement au moment où vous n’en avez pas besoin. Semer et faites des provisions avant le jour du malheur arrive, car vous ne savez ni l’heure, ni le jour.

Voilà ! Toujours avant de terminer, je dis à ceux qui me lisent pour la première fois, que je prodigue des conseils en développement personnel depuis plusieurs années. Et plusieurs de mes lecteurs me suivent, et évoluent avec moi. C’est pourquoi je ne reviens pas délibérément sur certaines notions que j’ai déjà expliquées dans des précédents articles ou vidéos.

Donc pour éliminer les éventuelles zones d’ombres, pour comprendre mieux, et pour appliquer mes conseils de manière juste, je vous recommande de vous abonner à mon site en cliquant ici .

N’oubliez pas également de laisser un commentaire sous cet article conseil s’il vous a plu ou de la partager. Je vous dis à très bientôt pour un prochain article. Bye Bye !

Par @Regis Amon
Coach pour les PME en difficultés de ventes
Compte YouTube https://bit.ly/CompteYouTubeCabinetAMP
Page Facebook : @Jeveuxacheter
CC Aimé Koné Mauricette Koffi Keita Abdou Karim Yannick Stéphane Gboko

LIVRE 1: La Quatrième Dimension de Dr DAVID YONGGI CHO

LIVRE 1: La Quatrième Dimension de Dr DAVID YONGGI CHO

La Quatrième Dimension
Temps de lecture : 1min 30s

CHANGEMENT OPERE : C’est ce livre La Quatrième Dimension qui m’a permis d’expérimenter l’audace de la Foi et d’acheter ma première voiture neuve chez un concessionnaire automobile. D’ailleurs, depuis ce jour, je n’ai plus jamais acheté de voiture d’occasion. Cela fait 20 ans que j’ai déclaré ne plus jamais acheter de voiture d’occasion. Et Dieu a tenu sa promesse.

CONTEXTE DE LA DÉCOUVERTE DU LIVRE .

Âgé de 24 ans, j’obtiens mon premier contrat à durée indéterminée dans une grande entreprise de la Côte d’Ivoire. Mon collègue de travail et voisin de bureau est un Pasteur évangélique en temps libre. Dans nos discussions religieuses, où il tente vainement de me convertir au protestantisme, moi le catholique “endurci” (selon ses termes😁), il me propose des livres à lire pour me montrer la richesse de la doctrine protestante et ses bonnes œuvres. C’est dans ce cadre qu’il me recommande ce livre intitulé “La 4eme dimension”. Curieux et étant ouvert d’esprit, je décide de le lire. C’est dans ce contexte que ce livre la Quatrième Dimension va me permettre de faire un grand pas dans mon cheminement de ma foi en Dieu et dans le développement d’une des qualités qui sera primordiale pour moi dans l’entrepreneuriat : l’AUDACE.

LE (S) PASSAGE (S) QUI ONT CHANGÉ MA VIE :

C’est lorsque l’auteur YONGGI CHO du film ‘la Quatrième Dimension’, par l’audace de la foi, a entrepris d’aller demander un prêt bancaire directement au Directeur Général d’un établissement financier de renom, sans avoir au préalable un rendez-vous. Quand les secrétaires lui demandèrent s’il avait rendez-vous, il répondait qu’il venait de la part de la plus haute autorité du pays. En réalité, cette autorité était Dieu. Mais grâce à l’audace de la foi, personne n’osait lui demander le nom de cette autorité du pays; et c’est comme ça qu’il pu atteindre le directeur général de la banque sans avoir un rendez-vous préalable. Inspiré par le livre, j’ai décidé moi aussi de tenter d’acheter une voiture de 9 millions Franc CFA en possédant uniquement 1,2 millions Fcfa. Un matin, je débarquais dans le hall du concessionnaire automobile SOCIDA (il y a 20 ans) et je déclare de façon péremptoire : “je veux cette voiture qui coûte 9 millions, mais je n’ai que 1.2 millions de Fcfa.” Convaincu, qu’avec l’audace de la foi, je repartirai avec la voiture. C’est vrai qu’ils m’ont dit gentiment que ce n’était pas possible. Cependant, ce jour-là, le Directeur commercial, décida de m’ouvrir un dossier de “crédit direct” alors que j’étais un simple particulier et ne connaissait même pas ma capacité financière. C’était la première fois que je découvrais ce système. Cela veut dire que tu verses des arrhes à ton rythme jusqu’à ce que le prix soit atteint, puis tu récupères la voiture. C’est comme ça que je pu acheter ma RENAULT DACIA LOGAN Full Option toute neuve 🍾.

Ce livre la Quatrième Dimension est disponible dans les librairies chrétiennes, les librairies en ligne telles que Vie d’impact https://librairie-viedimpact.com/, Amazon, etc.

Nous vous recommandons de vous abonner à notre newsletter ‘des livres qui ont changé ma vie’. Vous recevez la liste des livres que nous recommandons et toutes nos autres formations gratuites au Cabinet AMP. Cliquez ici pour vous abonner

Vous pouvez aussi consulter sur les plateformes comme Apple Books ou sur toutes les applications de livres sur Android et sur iOs disponibles gratuitement sur Google Play.

Par @Regis Amon
Coach pour les PME en difficultés de ventes
Compte YouTube https://bit.ly/CompteYouTubeCabinetAMP
Page Facebook : @Jeveuxacheter
CC Aimé Koné Mauricette Koffi Keita Abdou Karim Yannick Stéphane Gboko

COMMENT RÉSOUDRE LES PROBLÈMES DIFFICILES DE LA VIE ?

COMMENT RÉSOUDRE LES PROBLÈMES DIFFICILES DE LA VIE ?

Comment résoudre les problèmes difficiles de la vie
Temps de lecture : 2min 30s

Vous voulez plus d’argent ? Un meilleur salaire ? Acheter votre propre maison ? Augmenter vos ventes ? Bref vous trouvez votre situation inacceptable et vous voulez la changer ; vous avez des problèmes et vous voulez les régler. Voici ce que vous devez faire pour résoudre n’importe quel problème facilement.

Avant d’exposer ma solution, mettons deux ou trois choses au clair. Première chose : j’ai toujours des problèmes comme vous. Je suis un individu normal avec des problèmes comme tout le monde. Deuxième chose, ce que je vous exposerais comme solution n’a rien d’originale. Pourtant vous verrez que ça marche et surtout pourquoi vos problèmes semblent difficile à résoudre. Nous allons commencer par ce deuxième point : pourquoi vos problèmes semblent-ils difficile à résoudre notamment les problèmes d’argent ? Une peur qui vient de l’éducation.

J’aidais mon premier fils qui est en classe de CE2 à préparer son évaluation bimestrielle et nous étions en faire des exercices de mathématiques. Il était bloqué devant un exercice qu’il n’arrivait pas à résoudre. C’était le suivant :3 enfants doivent se partager équitablement 24 bonbons. Combien chacun en aura-t-il ? Mais mon fils n’avait pas la réponse. Et il restait là en face du tableau avec sa craie à la main en train de réfléchir. A quoi ? Je n’en sais rien. Mais au bout de quelques minutes, je l’interpelle. Ilian ! Tu ne connais pas la réponse ? Il me répond Oui Papa. Mais pourquoi tu ne dis pas et puis tu restes planté là à réfléchir. Tu réfléchissais à quoi ? Aucune réponse. Alors je lui donne la réponse : 24 ÷ 3 = 8 donc chaque enfant aura 8 bonbons. Pour répondre à cette question tu dois faire une division.

Si vous ne connaissez pas la formule mathématique adéquate, vous trouverez ce problème difficile comme cela l’a été pour mon fils. C’est pourquoi votre maitresse d’école prendra le soin de vous apprendre au préalable qu’il faut une formule de division pour répondre à ce genre de question. Autrement dit vous devez avoir l’information. On peut tirer quelques principes simples de cette anecdote.

La première est que lorsque vous avez des problèmes, vous avez tendance à rester là tétanisé ou à réfléchir dans le vide comme si la réponse allait vous tomber du ciel. Dans l’éducation scolaire commune, on vous sanctionnait quand vous ne connaissiez pas la réponse. Vous avez finalement intégré cette mauvaise habitude « de rester tétanisé » et surtout impuissant. Vous n’êtes plus à l’école, il n’y a personne pour vous sanctionner, alors grouillez-vous ! Ce qui nous amène à la deuxième leçon de cette anecdote.

Pour résoudre facilement et rapidement un problème, il faut que vous sachiez le « comment faire ». Si vous n’avez pas l’information du comment, de la méthode, de la solution, comment pourriez-vous résoudre votre problème ? Allez donc à la recherche de l’information, de la solution à votre problème.

De ma mémoire d’homme, je n’ai jamais vu un pauvre rendre visite à un riche pour lui demander comment il fait pour gagner son argent. Le pauvre ne se gêne pas pour demander l’aide financière à un riche. Pourtant, il se gêne quand il s’agit de demander à un riche comment il gagne son argent et comment lui-même pourrait faire pour en gagner.

La plupart des gens qui ont des problèmes restent planté là comme mon fils, essayant de deviner la réponse et perdant énormément de temps. Ils redoutent qu’on les prenne pour des idiots ou qu’on les juge négativement. Si vous avez honte de les approcher. Lisez au moins leurs livres ou suivez leurs conférences au lieu de courir après des gens sans renommés comme moi-même ou de personnes qui vivent eux-mêmes de vos aumônes ou de vos dîmes. Qu’avez-vous à perdre ? Rien.

Avez-vous lu les livres écrits par les vrais riches : Bill Gates (Microsoft), Mark Zuckerberg (Facebook), Richard Koch (Koch Industries, Mc Donald’s), Warren Buffet ou de nos compatriotes comme Didier Drogba ? Bien sûr que non. Pourtant vous dites que vous cherchez des réponses à vos problèmes financiers. Vous avez des problèmes auxquels d’autres hommes ont la réponse. Pourquoi ne pas simplement leurs demander comment ils font ?

Si à l’école, tricher est une mauvaise chose, dans la vraie vie, tricher est une excellente chose et ça vous fera gagner énormément de temps. On termine par la troisième leçon à tirer de cette anecdote.

Une fois que vous détenez l’information que vous cherchez, de grâce mettez-la en application. Si la solution qu’on vous donne n’est pas adaptable à votre cas, abandonnez la et recherchez rapidement une autre solution. N’attendez pas. Comme les Ivoiriens le disent « ne durez pas dans les mauvais rêves ».

Une de mes connaissances était anxieuse à l’idée de manquer de moyens financiers pour couvrir les frais d’accouchement par césarienne de sa compagne. On se croise à l’hôpital et il demande comment j’ai fait pour payer les frais d’hôpitaux à la naissance de mon cadet. Je lui ai dit que je bénéficiais d’une couverture d’assurance maladie qui prenait tout en charge à 100%. Et lui de réagir ainsi : « tu vois, c’est ça qui est compliqué pour nous qui n’avons pas d’assurance maladie. Où trouver une telle somme d’argent ? ». Mais diantre tu n’as qu’à demander à un proche ou un ami qui ne bénéficie pas d’une couverture maladie comment il a fait pour payer les frais d’accouchement de sa femme. Mais que non, dès la première réponse, il a recommencé à se lamenter sur ses problèmes. Ces cas-là sont multiples et les réactions sont les mêmes.

Certains aspirants entrepreneurs me contactent pour me demander comment j’ai trouvé l’argent pour créer COLIVOIRE EXPRESS. Je leurs dit que j’avais une épargne de plus de 10 000 000 FCFA que j’ai investi dans cette affaire. Si tu n’as pas d’épargne ni la capacité d’en avoir parce que tu n’as pas d’emploi, alors cette solution n’est pas adaptée à ton cas. Cherche autre chose.

Par contre, j’ai créé le cabinet AMP avec 250 000 FCFA pour acheter quelques chaises et louer un vidéo projeteur à 15 000 FCFA par session de formation.

Mieux pour me lancer dans l’immobilier avec « REGIS Construction », j’ai commencé sans un sou, je n’avais que le terrain. Les fonds sont venus des partenaires que j’ai pu convaincre et faire adhérer au projet grâce à mes compétences en vente que j’ai développé au cours de mes précédentes entreprises.

Juste pour dire que si l’information ou la solution qu’on vous a donné ne vous convient pas alors cherchez en rapidement une autre.

En conclusion, pour résoudre rapidement et facilement vos problèmes de vies, il vous faut :

1. Sortir de votre « tétanisation » ou de votre honte et recherchez activement la solution en interrogeant ou en vous approchant des personnes qui ont obtenu ce que vous recherchez ou les « sachant »

2. Mettre en application rapidement leurs solutions si elles sont adaptées à votre cas ou recherchez en d’autres. Il n’y a rien de compliqué, c’est vous qui compliquez tout. Dans la vraie vie, les problèmes se présentent toujours sous la forme d’un manque d’informations à trouver. Partez donc à la recherche d’informations qui vous manquent pour solutionner vos problèmes facilement et rapidement. C’est encore mieux si on possède ces informations avant que les problèmes ne se pointent.

Au fait, ce n’est pas moi qu’il faut voir si vous voulez devenir riche. Je ne le suis pas. Moi je peux vous aider à augmenter vos ventes ou à créer de petites entreprises rentables. Cliquez ici pour télécharger la version gratuite de mon livre.

Voilà ! Toujours avant de terminer, je dis à ceux qui me lisent pour la première fois, que je prodigue des conseils en développement personnel depuis plusieurs mois. Et plusieurs de mes lecteurs me suivent, et évoluent avec moi. C’est pourquoi je ne reviens pas délibérément sur certaines notions que j’ai déjà expliquées dans des précédents articles ou vidéos.

Donc pour éliminer les éventuelles zones d’ombres, pour comprendre mieux, et pour appliquer mes conseils de manière juste, je vous recommande de vous abonner à mon site en cliquant ici.

N’oubliez pas également de laisser un commentaire sous cet article conseil s’il vous a plu ou de la partager. Je vous dis à très bientôt pour un prochain article. Bye Bye !

Par @Regis Amon
Coach pour les PME en difficultés de ventes
Compte YouTube https://bit.ly/CompteYouTubeCabinetAMP
Page Facebook : @Jeveuxacheter
CC Aimé Koné Mauricette Koffi Keita Abdou Karim Yannick Stéphane Gboko

PÉCHÉS CAPITAUX : CES «MALADIES MYSTÉRIEUSES » QUI SONT RESPONSABLES DE VOS DIFFICULTÉS FINANCIÈRES

QUI SONT RESPONSABLES DE VOS DIFFICULTÉS FINANCIÈRES
Temps de lecture : 3min 50s

Péchés capitaux : alors la première partie de cet article conseil, on avait vu précédemment que certaines maladies de l’âme étaient en très grande partie responsable de vos difficultés financières. Ces maladies sont connus sous le vocable de chrétien de ‘’ péchés capitaux ’’. Ce sont : la vanité, la gourmandise, la luxure, la paresse, l’envie, la colère, l’avarice et l’orgueil.

On a avait vu aussi que ces maladies altéraient notre volonté, et qu’elles étaient même capables de corrompre notre intelligence. Et une fois que notre volonté était neutralisée, nous étions alors incapables de :

  • Incapable de maitriser nos dépenses financières
  • Incapable d’appliquer avec discipline toutes les techniques de prospérité que vous connaissez.   

Et c’est comme ça, vous vous retrouverez constamment en difficulté financière et endetté malgré vous.

Dans cette 2ème partie de cet article conseil, on va voir en détail comment fonctionne chacune de ses huit 8 maladies que sont les péchés capitaux sur nos finances, et comment les combattre. On commence par le numéro 1 des péchés capitaux

Numéro 1 des péchés capitaux : La Vanité ou la vaine gloire. Il s’agit d’un penchant qui nous conduit à agir ou à faire en sorte que les autres nous remarquent. Il s’agit de tout faire pour plaire aux autres. C’est ça la vanité.

Dans le cadre du sujet des finances, si vous dépensez de l’argent ou si vous acheter des choses, pour que les AUTRES vous remarquent ou pour plaire AUX AUTRES. Autant dire que cela touche pratiquement la quasi-majorité des motivations de nos dépenses.

Par exemple, la majorité des dépenses dans nos cérémonies est motivé par la vanité pure. De la robe de mariée jusqu’à la réception. Tout est fait en vue de se faire remarquer. Nos funérailles, notamment en Afrique Subsaharienne sont des gouffres financiers. Regardez nos tombes, comment elles sont luxueuses. C’est de la vanité pure qui nous oblige à nous endetter pour enterrer nos morts. Tout simplement pour que les AUTRES DISENT qu’on a bien enterré nos parents. Dans notre quotidien, la vanité nous emmène à dépenser plus qu’il en faut. Comment ?

Par exemple, pour les achats de vêtements. Regardez le style vestimentaire des plus riches du monde. Faites une comparaison de la photo qui s’affiche l’écran. Comparez-la avec celle des gens ordinaires. C’est la vanité qui a motivé l’achat de ses vêtements hors de prix pour eux. Rien de plus. Ce n’est ni par ce nécessité, ni par utilité, c’est de la vanité pure. Juste pour qu’on vous regarde briller. Ça ne veut dire qu’il faut être sale non plus, porter le même vêtement sans le laver. Il faut pouvoir distinguer la ligne qui vous fait basculer dans la vanité.

Daniel Laberge, un spécialiste des soins corporels en Europe explique sur son blog qu’il est normal de prendre soin naturellement de son apparence physique. Pour lui, la vanité apparait, lorsque vous voulez vous rendre belle ou beau, par des moyens artificiels. Par exemple, dans votre recherche de beauté, vous devez éviter :

  • Les vêtements pour vous embellir
  • Les chapeaux, lunettes de soleil, …
  • Les bijoux
  • Le maquillage
  • Les crèmes et produits artificiels
  • La chirurgie plastique
  • Les injections cosmétiques
  • Le «body-building» 
  • Les tatouages et le perçage
  • Les vernis à ongle et rouges à lèvres

Cela ne veut pas dire qu’il faut négliger votre apparence. Pour Daniel Laberge, certaines activités quotidiennes, comme prendre une douche ou un bain, se laver les cheveux, se brosser les dents, se peigner, … ne peuvent pas être considérées comme vaniteuses. Donc Prendre soin de ce que Dieu vous a donné, n’est pas certainement vaniteux. Donc il vous faudra réviser vos standards, pour savoir ce qui est vaniteux, et ce qui ne l’est pas. Pour ne pas outrepasser la ligne de la vanité.

Pour moi, si vous combattez en vous cette grande maladie de l’âme qu’est la vanité, vous allez réduire d’au moins 80% toutes vos dépenses vaines. Et vos finances s’en sentiront mieux. Alors quelles sont les méthodes pour combattre les dépenses vaniteuses et améliorer vos finances ?

Les solutions contre la vanité : Il n’en existe plusieurs. Mais une solution que j’aime bien, est tirée d’un proverbe biblique dans le livre l’Ecclésiaste.

Il dit ceci au chapitre 7.2 : « Mieux vaut aller dans une maison de deuil que d’aller dans une maison de festin ; car c’est là la fin de tout homme, et celui qui vit prend la chose à cœur. »

Voyez-vous généralement, c’est quand on se rend à des funérailles d’un proche, quand on connaissait ses projets pour le futur,  et quand qu’on voit comment il a fini,  qu’on se rend compte de nos vanités, surtout matérielles. En appliquant ce conseil biblique, vous apprendrez à vous focaliser sur l’essentiel.

Numéro 2 des péchés capitaux : La Gourmandise est un amour désordonné et immodéré de la nourriture. Celui qui vit au-dessus de ses moyens est souvent infecté par le vice de Gourmandise.

Les solutions contre la gourmandise : Là aussi il y a plusieurs solutions. Mais L’Eglise propose une méthode plus simple. C’est le jeune. Le jeune aide facilement à combattre le vice de la gourmandise.

On n’a par exemple le carême pour les chrétiens. C’est une bonne occasion pour vous aider à développer les vertus nécessaires pour contrôler vos passions pendant 40 jours. Les musulmans ont également 30 jours de jeunes pendant le Ramadan.

Le numéro 3 des péchés capitaux : la luxure

Je dirais que c’est la poche de dépenses par excellence des hommes. La luxure, c’est la pratique et la recherche immodérée pour les plaisirs sexuels. En termes de puissance destructrice financières, la luxure est l’équivalent de ce que représente la vanité chez les femmes.

Les hommes sont les plus gros consommateurs de produits et services de luxures. Nous sommes les plus gros consommateurs de produits pornographiques dans le monde. Nous sommes en majorité les plus infidèles dans le couple. Nous sommes les plus nombreux dans les clubs de striptease, les clubs sexuels, et bien d’autres.

Beaucoup d’hommes se sont ruinés financièrement parce qu’ils ne contrôlaient pas leurs passions pour le sexe. L’infidélité Ça coute très cher. Donc si voulez assainir vos finances, vous devez également combattre la luxure. Sinon, elle sera votre plus grosse poche de dépenses incontrôlées. Alors comment l’éliminer ?

Les solutions contre la luxure. Il y a de nombreuses solutions qui existent. Elles sont surtout d’ordre pratique. Le principe biblique le plus connu est résumé dans le verset biblique du livre des Corinthiens : fuyez l’impudicité (1 Corinthiens 6, 18). En gros, ce principe biblique vous dit tout simplement qu’il y a des activités ou des situations qu’il vaut mieux éviter.

Comme par exemple, regarder de la pornographie ou des films à caractère sexuelle, fréquenter les bars où les serveuses sont à moitié vêtue, ou encore avoir des diners bien arrosés d’alcools avec d’autres femmes, etc, etc.

Numéro 4 des péchés capitaux : La paresse

La paresse. C’est une maladie de l’âme très sournoise. Elle touche sournoisement la plupart des cadres et des intellectuels, au nom de l’efficacité professionnelle.

Vous allez comprendre pourquoi ? Mais d’abord c’est quoi la paresse ? La paresse, c’est la répugnance au travail ou à l’effort. Le problème avec la paresse aujourd’hui, c’est qu’elle n’est plus très visible aujourd’hui comme au temps de travaux champêtres. Je m’explique.

Avant la mécanisation, il fallait fournir beaucoup d’efforts physiques. Donc la paresse était combattue avec force dans toutes les familles.  Mais dans le monde moderne, vos parents vous ont appris à combattre uniquement la paresse intellectuelle.

Les parents modernes seront très sévères quand il s’agira de punir l’enfant parce qu’il n’a pas appris ces leçons. Par contre, lorsque ce même enfant n’a pas débarrassé la table après avoir mangé ou laver les assiettes, on sera plus complaisant.

Ainsi, l’enfant en grandissant va pouvoir fournir beaucoup d’effort pour un travail intellectuel ou pour réussir un examen de fin d’année.

Mais petit à petit il va commencer à rechigner les tâches physiques. C’est exactement ce qui se passe dans votre cas actuellement. Le travail de bureaucrate a développé chez vous la paresse physique.

Certes, vous ne serez pas paresseux sur le plan intellectuel, mais vous allez développer plutôt une paresse physique. Et cela va provoquer chez vous une forte attirance pour les produits et les services qui demandent le moins d’effort physique.

Vous allez systématiquement acheter ces produits qui vont vous revenir chers et exploser votre budget alors que vous pouvez les réaliser vous-mêmes.

Par exemple vous allez préférer les produits avec un service de livraison gratuite juste pour éviter de vous déplacer. Or, ces produits sont les plus chers. Ne vous laissez pas berner par le mot gratuit.  Y a rien de gratuit en affaires. C’est vous le client qui payer en fin de compte.

Votre paresse physique va vous conduire à préférer utiliser un service de lavage auto au lieu de le faire vous—même à la maison. Beaucoup de cadre-salariés ont largement le temps le week-end pour le faire. Mais vous préférez regarder un match de foot le dimanche et vous avachir sur le canapé du salon.

Il y a beaucoup de services que vous pouvez vous-mêmes réaliser à la maison pour vous aider à dépenser moins. Mais la paresse physique est là, et elle va pousser à acheter les services d’un prestataire. Ça va commencer par de petites choses, comme le repassage des habits qu’on confie au blanchisseur au quartier. Ensuite, ce sont ces chaussures qu’on n’a pas le temps de cirer et qu’on envoie chez le cireur du quartier.

 Après on se fait livrer le journal du matin alors qu’on peut l’acheter soi-même sur le chemin du boulot. Finalement, on se rend compte qu’on ne fait plus rien qu’aller au boulot et rentrer à la maison.

On paye des prestataires pour tous. Même pour changer une ampoule. C’est fini ça, le papa des années 70-80 avec la grosse boîte à outils à la maison pour les petites réparations.

Les femmes, c’est pareil. Parce qu’on est super occupée dans la journée au travail, on estime qu’on n’a plus le temps de faire certaines tâches ménagères.

On embauche une fille de maison pour faire sa chambre. Ensuite, on commence à avoir la flemme de cuisiner pour la famille les week-ends. On préfère acheter à manger à l’extérieur, sortir au restaurant et regarder les séries télés, etc.

Tout comme l’homme, il y a beaucoup de choses qu’une femme peut faire elle-même, pour réduire les dépenses à la maison. Mais la paresse physique que vous avez développée au fil des années, jouera contre vous.

Les solutions pour lutter contre la paresse : là aussi il y a plusieurs techniques pour lutter contre la paresse. Mais il y a une qui est très connue. C’est la fameuse technique japonaise KAIZEN. Les résultats de cette méthode sont spectaculaires. Vous pouvez en savoir plus sur Youtube.

Numéro 5 des péchés capitaux : l’envie

Ce vice est l’une des plus causes du choix des dépenses des femmes en règle générale. C’est quoi l’envie ? L’envie, c’est le sentiment que l’on ressent lorsqu’on désir le bien d’autrui. Ce sentiment négatif est appelé, dans le milieu religieux, la convoitise. Ça peut-être de la tristesse du bien d’autrui ou de la frustration de ne pas posséder la même chose qu’autrui, sinon plus qu’autrui. C’est la maladie de l’âme qui touche la plupart des femmes. C’est elle qui pousse les femmes à dépenser.

Voyez-vous, quand vous demandez à une femme, qu’est ce qui l’a poussée à faire telle coiffure, c’est très souvent parce qu’elle l’a vue ailleurs, généralement chez une proche.

Dès que quelqu’un de votre entourage achète quelque chose de beau, vous le désirez immédiatement. Vous développez l’envie, dès l’adolescence. Vous empruntez la robe d’une amie pour une sortie, ensuite une chaussure, etc.

Ce n’est pas parce que vous n’avez de belles robes dans votre placard, c’est juste que vous voulez exactement la même que votre copine. Vous voulez déclencher chez les autres, le même effet que vote copine. Alors, qu’est-ce que vous pouvez faire pour lutter contre l’envie et limiter ainsi vos dépenses personnelles déclenchées par ce vice ?

Les solutions pour lutter contre l’envie. Pour moi, ça demande une rééducation totale, un changement total de votre vue sur les biens matériels de ce monde. Parce que l’envie remonte à l’enfance. En tant que parent, essayez d’éliminer cela chez votre enfant. Quand il veut un jouet, essayez de savoir, si ce n’est pas parce qu’il a vu le même jouet chez un de ses amis. Si c’est pour cette raison qu’il veut se jouer, ne lui achetez pas ce jouet. Comme ça il apprendra petit à petit à moins convoiter.

Il existe aussi des retraites spirituelles dans certaines communautés religieuses, qui vous aideront à voir la vie différemment sur les biens du monde. La plupart des communautés monastiques ont généralement des exercices spirituels, pour apprendre à se détacher des biens matériels, et à ne plus convoiter.

Numéro 6 des péchés capitaux  : la colère

Si elle est mal gérée, la colère crée chez vous deux mauvaises sensations : la frustration et le stress.

Or, ce sont ces deux-là, qui vont engendrer à leur tour, la tendance que vous avez pour la consommation de l’alcool, de la drogue, de la cigarette ou des produits antidépresseurs. C’est pour éliminer la frustration et le stress que les gens achètent ces produits.

Malheureusement, vous oubliez que tous les antidépresseurs, autorisés ou non, médicaux ou non, créent une dépendance. Une dépendance qui va détruire petit à petit votre volonté de dire non. C’est l’une des raisons pour lesquelles les gens qui ont une addiction à l’alcool, à la cigarette, à la drogue, ont très souvent une situation financière chaotique.

Parce que vos dépenses pour ces produits ne dépendent plus de votre volonté et ont une durée illimitée. Et si vous remarquez, vos proches qui ont ces addictions, sont très souvent colériques ou nerveux.

Voici donc comment la colère et ses deux filles que sont la frustration et le stress, vont contribuer à la dégradation de votre situation financière, contre votre volonté. Il faut donc la combattre.

Les solutions pour lutter contre la colère :

La colère est un des vices les plus difficiles à combattre. Mais Selon les textes sacrés de la Bible, la colère est combattu avec de la Patience et de la Sagesse. (Proverbes 19.11 et Jacques 1.19-20). Pour développer votre patience et votre sagesse, il faut vous tourner vers les retraites organisées par les communautés religieuses monastiques. Elles vous aideront à développer ces types de vertus. On passe au numéro 7 des vices spirituels qui nous empêchent de contrôler nos dépenses en accord avec notre volonté.

Numéro 7 des péchés capitaux : l’avarice

Cette maladie de l’âme paraît paradoxale comme étant une des causes des difficultés financières. Parce qu’en règle générale, l’avare est celui qui dépense peu.

Effet, on définit l’avarice comme la tendance à accumuler les biens matériels et les richesses sans intention de le dépenser un jour. Alors pourquoi classer l’avare comme les maladies de l’âme, qui ne nous permettent pas de maîtriser nos dépenses ?

Premièrement, l’avare vit comme un pauvre, comme qui ne sait pas contrôler ses dépenses. Il n’y a aucune différence entre les deux. Puisque l’avare vit avec la même insécurité que le pauvre dépensier qui n’a pas d’économie. L’avare se considère comme pauvre et vît comme un pauvre.

L’avarice pousse à prendre des décisions économiques pour des produits de mauvaise qualité, qui finissent souvent, par nous faire dépenser plus, qu’un produit de bonne qualité, à un prix plus élevé, et parfois avec des conséquences désastreuses pour notre vie.

Par exemple, si un avare a les capacités de s’acheter une voiture neuve, il préféra acheter une voiture occasion à bas prix. Il prend ainsi le risque que sa voiture le lâche en pleine circulation ; qu’il fasse appel à un service onéreux de réparation pour le dépanner. S’il ne peut pas être dépanne dans la journée, et qu’il a une urgence, il sera obligé de louer les services d’un taxi. Au finish, quand tu fais vraiment le décompte de toutes ces petites dépenses qu’ont engendré la voiture occasion, l’avare a dépensé beaucoup plus.

En fin de compte, l’avare laisse finalement toute sa richesse à des après-venants qui vont dilapider toute sa fortune. C’est pourquoi la Bible traite l’avare de stupide ou d’insensé. Voir Siracide 14,4 (« Qui se prive lui-même en amassant des biens, ne travaille que pour les autres : c’est eux qui en profiteront pour mener la belle vie ») et Ecclésiaste 2,18 (« J’ai haï tout le travail que j’ai fait sous le soleil, et dont je dois laisser la jouissance à l’homme qui me succédera »).

Les solutions contre l’avarice. Il existe plusieurs solutions contre l’avarice. S’obliger à faire des petits cadeaux semble être une technique tous efficace. En effet, selon le site Internet « Psychologie.com »,
Certains thérapeutes comportementalistes encouragent leurs patients à avoir des « objectifs de dépense » : inviter un ami au restaurant une fois par mois, s’offrir au moins un achat personnel par semaine, etc.

Ces dépenses sont alors intégrées au processus thérapeutique et rendent compte des progrès en cours. Après l’avarice, on passe à la dernière maladie de l’âme.

Numéro 8 des péchés capitaux  : l’orgueil

Ahhh l’orgueil !!! La mère de tous les vices de l’homme. L’orgueil est la surestime de soi-même. L’orgueilleux se croit supérieur, et plus méritant que les autres individus qu’il méprise. Et ça je vous le dis, c’est très dangereux en matière de gestion de ses finances. Orgueil + argent c’est un cocktail explosif. Il n’y a aucune limite aux dépensiers orgueilleux.

Tant que vous considérez qu’il y a un individu qui est supérieur à vous, alors que ce dernier ne le mérite pas, vous allez tenter toujours d’aller plus loin.

C’est ce vice qui fait que par exemple, pendant la vente aux enchères, on peut se retrouver avec des prix exorbitants jusqu’à 1000 fois le prix normal pour des produits.

Dans une vente aux enchères, plus vous avez des gens orgueilleux réunis dans la salle, plus vous êtes sûrs que vous allez vendre votre à prix élevé.

Parce qu’aucun des orgueilleux ne veut se considérer comme inférieur à son prochain, donc chacun vont continuer à renchérir, surenchérir au-delà même de ce que leurs budgets veut supporter.

Un autre exemple des drames financiers que l’orgueil peut créer dans vos finances, c’est dans le cas des jeux d’argent. Il y a des gens quand ils jouent et perdent, l’orgueil les pousse à ne pas reconnaître leurs défaites. Ils ne voudront pas reconnaître leurs limites ou tout simplement que leurs adversaires est plus fort qu’eux.

Poussé par l’orgueil, ils vont demander à rejouer ; et ils perdront à nouveau de l’argent. Plus, ils perdent, plus leur orgueil gonfle. A la fin, ils se retrouvent ruinés et endettés. Parce qu’ils ont dépassé leurs limites.

Ces exemples-là sont extrêmes. Mais l’orgueil peut vous pousser plus subtilement à dépenser au-delà de vos revenus et à vous pousser à l’endettement.

L’orgueil peut se glisser subtilement dans vos choix de produits, à chaque fois que vous allez acheter en présence d’autres personnes.

Voici une petite anecdote. C’est un ami, qui voulait s’acheter une bouteille de vins. Alors, il se rend dans une grande surface. Pour faire son choix, il s’aide des notices de descriptions situées l’arrière des bouteilles, à savoir l’origine de vin, le taux d’alcool, etc. Arrivé aux rayons haut de gamme, il y a une belle rayonniste qui lui dit : Monsieur, ces bouteilles-ci vous ne pas les toucher. Etonné, il demande pourquoi ? Et la rayonniste qui lui répond : ce sont les bouteilles les plus chers de notre gamme, c’est pour vous éviter de prendre le risque qu’elles tombent et se cassent par inadvertance.

Ah beh là ! Cet ami rentre dans tous ces états. « Comment ça, je peux pas les toucher ? Et puis, si je casse, je paye. » Là, son orgueil a été fouetté. Il est au sommet. Alors, il dit la jeune fille : c’est combien la bouteille ? Elle dit avec une petite voix : « c’est 105.000 FCFA l’unité ». Et lui de répondre : donnez deux bouteilles de ce vin. »

Après, il s’est mis à regretter son acte. Après il cherchait revendre ses bouteilles sur Facebook pour un peu de l’agent qu’il avait dépensé bêtement pour satisfaire son orgueil.

Ce genre d’histoires de dépenses stupides poussées par l’orgueil, on n’en a tous été victime. Que ce soit au lieu de culte, où on glisse un plus gros billet de banque que le voisin dans la corbeille à offrande. Que ce soit à une cérémonie de mariage, où on va s’obliger à payer une robe plus chère que notre amie, alors qu’on en n’a pas les moyens. Juste parce qu’on estime que l’amie en question n’est pas meilleure que nous.

Pensez à tous ces achats que vous avez fait, juste par rivalité avec une connaissance. Voici comment l’orgueil en vous qui n’est pas combattu, peut vous pousser à vous ruiner financièrement.

Les solutions pour lutter contre la colère :

Alors pour briser l’orgueil, Dieu permet que ses créatures soient frappées par 3 choses. Je les appelle les marteaux Divins contre l’orgueil. Il y a la mort ; il y a la maladie et il y a l’échec. Ce sont ces trois marteaux qui brisent l’orgueil de l’homme. C’est ce qui lui rappelle ses limites en tant qu’homme. Sans ça, l’homme est incorrigible.

C’est pourquoi tous les textes sacrés sont truffées d’histoires d’illustres personnages dont l’orgueil a été brisé par la maladie, la mort ou l’échec pendant les guerres. Tout ça, pour briser l’orgueil de l’homme.

il y a l’exemple de l’histoire de Nebukatnesar frappé de folie par Dieu pendant 7 ans, qui broute de l’herbe comme un bœuf.

Alors, comme vous ne pouvez pas vous frapper vous-même de maladie pour briser votre orgueil, visitez les malades. Allez visiter les malades qui sont par exemple dans les centres de traitement du cancer, allez voir l’impuissance de l’homme. Chez les catholiques par exemple, il y a le Service de Visites aux Personnes Malades (SVPM). Ou encore appelé Service Evangélique aux Malades (SEM). En vous engageant dans ce genre de mouvement, vous allez cultiver petit à petit l’humilité.

Voilà, tout ce que je voulais partager avec vous sur les péchés capitaux dans cet article conseil. Ce qu’il faut retenir, c’est ceci.

Votre volonté est affaiblie par un ou plusieurs des 7 péchés capitaux . Ce sont la vanité, la gourmandise, la luxure, la paresse, l’envie, la colère, l’avarice et l’orgueil.

Vous devez absolument apprendre à combattre les péchés capitaux, si vous voulez maîtriser vos dépenses dans ce monde de la consommation à outrance. Les moyens de lutte contre ces maladies ne sont pas obligatoirement des moyens religieux. Mais ils sont nécessairement spirituels, parce qu’il s’agit de soigner votre âme.

Voilà ! Toujours avant de terminer, je dis à ceux qui me lisent pour la première fois, que je prodigue des conseils en développement personnel depuis plusieurs mois. Et plusieurs de mes lecteurs me suivent, et évoluent avec moi. C’est pourquoi je ne reviens pas délibérément sur certaines notions que j’ai déjà expliquées dans des précédents articles ou vidéos.

Donc pour éliminer les éventuelles zones d’ombres, pour comprendre mieux, et pour appliquer mes conseils de manière juste, je vous recommande de vous abonner à mon site en cliquant ici.

N’oubliez pas également de laisser un commentaire sous cet article conseil s’il vous a plu ou de la partager. Je vous dis à très bientôt pour un prochain article. Bye Bye !

Par @Regis Amon
Coach pour les PME en difficultés de ventes
Compte YouTube https://bit.ly/CompteYouTubeCabinetAMP
Page Facebook : @Jeveuxacheter
CC Aimé Koné Mauricette Koffi Keita Abdou Karim Yannick Stéphane Gboko

Difficulté financière : ces ”maladies mystérieuses” qui en sont responsables

Difficulté financière
Temps de lecture : 2min 15s

Difficulté financière : aujourd’hui, on va parler de maladies. Des maladies particulières qui vont vous ruiner financièrement, si vous les contractez. Ce sont des maladies qui peuvent vous rendent incapables de maîtriser vos dépenses, malgré toutes les techniques de gestion financière que vous connaissez. Ces maladies-là vont faire que vous n’arriverez pas à surmonter votre difficulté financière.

A cause de la gravité du sujet concernant la difficulté financière pour les croyants, j’ai décidé exceptionnellement, et pour la première fois, de faire une série de plusieurs articles conseils.

Je fais cette série d’articles conseils spécialement pour les salariés en couple, qui sont en difficulté financière du fait ces maladies-là. Et qui n’ont pas conscience que ce sont ces maladies dont on va parler toute à l’heure, qui sont en grande partie responsable de leur difficulté financière.

Je fais cette série d’articles conseils également pour vous les entrepreneurs de PME. Parce que dans les petites entreprises, ce sont les décisions de Chef d’entreprise qui impactent le plus. Et donc, quand c’est vous-même en tant que Chef d’entreprise, qui êtes atteint par l’une ou par plusieurs de ces maladies, c’est la catastrophe. Votre entreprise n’aura aucune chance de prospérer. Je dis bien aucune chance.

La bonne nouvelle, c’est qu’en combattant ces maladies. En faisant en sorte que ces maladies-là ne vous atteignent pas, vous allez réaliser sans le savoir, un des plus grands principes de l’évangile de Jésus Christ concernant l’acquisition de biens matériels.

’Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu ; et toutes ces choses vous seront données par-dessus’’.

Mathieu 6.33

Personnellement, je n’ai jamais vu un homme s’enrichir, et être atteint gravement par l’une de ses maladies. Tous les hommes riches, sans exception ont d’abord neutralisé une ou plusieurs de ces maladies-là, avant de s’enrichir. A vous de faire pareil, si vous voulez sortir de votre difficulté financière. C’est pour cela que je l’ai répertorié comme un principe divin de prospérité. Alors, de quelles maladies il s’agit ?

D’abord, il ne s’agit pas de maladies corporelles. Mais plutôt des maladies l’âme. Ces maladies sont plus connues sous le vocable chrétien catholique des péchés capitaux. Alors d’où viennent-elles ? Comment ces maladies agissent sur notre situation financière, et nous empêchent de prospérer ?

Les péchés capitaux ont été découverts par un moine. Ce moine s’appelle EVRAGRE le Pontique. EVRAGRE est un moine théologien du 4ème siècle qui vivait en Egypte. Ce moine avait remarqué que, bien qu’ils aient une parfaite connaissance du bien et mal, il était difficile pour ses frères moines de résister aux péchés. Il cherchait donc une solution pour aider ses frères moines à se maîtriser.

En se basant sur les travaux d’un autre très grand théologien de l’Eglise du nom d’ORIGENE, EVAGRE va découvrir qu’il y a un certain de nombre de vices qui influencent négativement chaque décision que nous prenons.

Et ce sont ces vices que j’ai qualifié de maladies de l’âme. Parce que comme toute maladie, elles désorganisent et rendent l’homme impuissant. Ces maladies sont d’une gravité extrême pour l’homme. Parce qu’elles vont s’attaquer à quelque chose de fondamentale pour l’être humain : sa VO-LON-TE.

Ces maladies de l’âme vont altérer petit-à-petit votre volonté, jusqu’à la réduire à presque zéro. Et donc qu’est ce qui va se passer pour vos finances ? Ce qui va se passer c’est que, si vous êtes atteint gravement par les péchés capitaux, vous serez totalement incapable de maîtriser vos dépenses financières.

Peu importe que vous ayez des fortes connaissances en finances, que vous ayez lu des best- sellers du Finance personnel comme l’homme le plus riche de Babylone de Georges Clason, ou encore Père Riche Père Pauvre de Robert Kioyazaki, vous n’arrivez jamais à améliorer vos finances, parce que vous n’arriverez jamais à mettre en application ces techniques. Mais ça sera plus fort que vous. Parce que votre volonté a été altérée par ces maladies de l’âme, que sont les péchés capitaux.

Les péchés capitaux vont affecter également votre intelligence. A telle enseigne que, votre intelligence va aller jusqu’à justifier vos dépenses financières. Votre intelligence va rendre vos dépenses financières nécessaires et justifiées à vos yeux. De telles sortes que vous serez pris dans une sorte d’engrenage financier dans lequel, vous aurez l’impression que l’argent ne suffit jamais.

Or la richesse, la santé financière, c’est juste une question de mathématiques. Si vous gagnez 100 Francs et que vous dépensez 200 francs CFA, vous finirez pauvre et endetté. Ça c’est clair. Y a rien qu’on puisse faire pour vous. La richesse, c’est une simple accumulation de biens matériels. Même vous avez 1 milliard, et vous dépensez 2 milliards, vous aurez une immense difficulté financière. Pour s’enrichir donc, ce n’est pas une question de quantité de revenus qui entre dans votre poche.

La question est : est-ce que j’arrive à dépenser moins que ce que je gagne, afin de pouvoir générer une réserve qui va grossir au fur et à mesure ? C’est tout. Alors quels sont ces péchés capitaux ?

Selon le très grand théologien THOMAS D’AQUIN, les péchés capitaux sont au nombre de (07) sept. D’autres en dénombre (08) huit. Ça dépend. Si on fait une différence entre l’orgueil et la vanité, ça fait huit. Ce sont : la vanité, la gourmandise, la luxure, la paresse, l’envie, la colère, l’avarice et l’orgueil. Chacune de ces maladies de l’âme va agir différemment et la manière de la combattre sera différente. Mais avant de penser aux solutions, vous devez d’abord vous auto diagnostiquer. Comment vous pouvez savoir si vous êtes infecté par l’une de ses maladies de l’âme ?

Le signe le plus révélateur de votre infection, c’est votre désir de devenir riche. Ça peut paraitre mystérieux. Mais tous ceux qui sont affectés par les péchés capitaux ont une grande soif d’argent. Un besoin obsessionnel de gagner plus d’argent que ce qu’ils ont en ce moment. Ils sont constamment à la recherche de toujours plus d’argent. Ils pensent à tort qu’en ayant une grande quantité d’argent, ils ne seront plus dans le manque. Si vous avez pensé ça, vous vous trompez.

Pour bien comprendre, pourquoi cette solution ne marche pas, Il faut analyser chaque péché capital et son influence sur vos manières de dépenser votre argent. Mais cela on le verra dans le prochain article conseil que vous trouverez ici.

Pour aujourd’hui dans ce premier article conseil sur les maladies de l’âme responsables de votre difficulté financière, c’est tout ce que je voulais partager avec vous. Ce qu’il faut retenir, c’est ceci.

Si vous savez ce qu’il faut faire pour améliorer vos finances, et que vous n’y arrivez pas. Si vous constatez que vous n’arrivez pas à contrôler vos pulsions de dépenses, c’est tout simplement parce que votre âme est malade. Votre volonté est affaiblie par un ou plusieurs des 7 maladies de l’âme qu’on appelle les péchés capitaux.

Ce sont la vanité, la gourmandise, la luxure, la paresse, l’envie, la colère, l’avarice et l’orgueil. Vous devez absolument apprendre à les combattre, si vous voulez prospérer matériellement.

Comme le rappelle les textes sacrés, la prospérité de votre âme influencera votre niveau prospérité matérielle. (3 Jean 1.2 ‘’ Bien-aimé, je souhaite que tu prospères à tous égards et sois en bonne santé, comme prospère l’état de ton âme.’’ A bon entendeur, Salut.

Voilà ! Toujours avant de terminer, je dis à ceux qui me lisent pour la première fois que je partage mes recherches sur les principes divins pour prospérer depuis plusieurs années.

Et il y a plusieurs de mes lecteurs me suivent, et évoluent avec moi. C’est pourquoi je ne reviens pas délibérément sur certaines notions que j’ai déjà expliquées dans des précédents articles ou vidéos.

Donc pour éliminer les éventuelles zones d’ombres, pour mieux comprendre, pour appliquer mes conseils de manière juste, je vous recommande de vous abonner à mon site en cliquant ici.

N’oubliez pas également de laisser un commentaire si cet article conseil vous a plu ou d’inviter vos amis à le lire. Je vous dis à très bientôt pour un prochain article conseil. Tchao !

Par @Regis Amon
Coach pour les PME en difficultés de ventes
Compte YouTube https://bit.ly/CompteYouTubeCabinetAMP
Page Facebook : @Jeveuxacheter
CC Aimé Koné Mauricette Koffi Keita Abdou Karim Yannick Stéphane Gboko

LES CLES BIBLIQUES DE LA PROSPERITE FINANCIERE PDF

LES CLES BIBLIQUES DE LA PROSPERITE FINANCIERE PDF

les clés bibliques de la prospérité financière pdf
Temps de lecture : 3min 30s

les clés bibliques de la prospérité financière pdf : alors comment bien gérer vos finances quand vous êtes croyant ? C’est le thème du jour. J’ai décidé de parler de ce thème parce que la plupart des croyants ont une méconnaissance des clés bibliques de la prospérité financière du royaume de Dieu pour pouvoir avoir une bonne hygiène de vie en matière de finance. En d’autres termes, vous ne savez pas bien gérer vos finances. Ce qui fait que vous êtes souvent dans le manque, ça crée souvent des frustrations et ça ébranle énormément votre Foi.

Et donc aujourd’hui hui, je voudrais parler d’une des clés bibliques de la prospérité financière qui est fondamentale que vous, Croyant, devez intégrer pour mieux gérer vos finances. Je n’ai pas dit être riche, j’ai dit avoir des finances saines. C’est-à-dire être capable de combler la majorité de vos besoins quotidiens, et surtout ne pas tomber dans l’indigence ou dans le surendettement.

Il y a plusieurs principes pour bien gérer vos finances, mais celui-là je le trouve personnellement puissant à intégrer dans votre quotidien si vous voulez bien gérer vos finances et avoir une gestion financière saine. Ce principe-là, si vous ne le respectez pas, vous allez tomber inévitablement dans le manque financier ou dans l’indigence. Il n’y a rien à faire.

Or, généralement dans ces cas de défaillances financières, cela nous entraîne presque toujours dans le péché. C’est-à-dire des pensées, des actions ou des omissions qui déplaisent à Dieu le Père. C’est pourquoi il est important de connaître les principes financiers de base et de les appliquer. Alors de quoi s agit-il ?

Le principe clé Biblique de la prospérité financière pdf de base à intégrer dans votre politique de gestion en tant que croyant : c est le principe de l’intendance. Le principe de l’intendance nous dit quoi ? Le principe de l’indépendance nous dit que l’Or et l’argent ne nous appartiennent pas.

J aimerais insister sur ce principe clé biblique de la prospérité financière pdf. Parce que pour moi, c’est la base de toutes les lois financières divines. C’est la base du succès financier mais également c’est à la base de toutes les difficultés financières des croyants quant on ne le respecte pas.

Voyez-vous, les croyants se comportent comme si les biens matériels qu’ils ont, étaient leurs possessions propres. L’argent, le salaire qu’ils ont chaque mois, leurs voitures, leurs maisons. Pour eux, tous ce qu’ils ont est leur possession propre, c’est à eux.

Et comme l’argent est à eux, ils peuvent en jouir comme ils le souhaitent. Ils peuvent l’utiliser comme bon leurs semble. Parce que c’est ma voiture, c’est mon argent, c’est ma maison.

Malheureusement c’est une affirmation erronée. Et quand vous pensez comme ça, ça va complètement changer votre manière d’utiliser votre argent et vos biens matériels. C’est ce qui va vous tromper et vous pousser à une très mauvaise gestion de vos biens.

A contrario, si vous voulez gérer vos finances avec habileté ou vos biens matériels, il va falloir partir du principe que l’Or et l’Argent ne vous appartient pas. A partir du moment où vous avez intégré ce principe clé que l’or et l’argent ne vous appartiennent pas. Ça devient extrêmement facile pour vous d’utiliser l’argent à bon escient.

Et contrairement à ce que les gens pensent, les non religieux ou les non croyants intègrent ce principe-là beaucoup plus facilement que les croyants. Les grands financiers et les génies de la finance dans le monde sont des gens qui ont compris très tôt que l’argent n’appartient à personne. Il y a juste une nuance subtile chez eux, c’est que pour eux l’argent n’appartient à personne mais ça n’appartient pas non plus à Dieu. Mais déjà c’est une première partie du principe qu’ils intègrent, c’est que l’argent ne leur appartient pas, ça n’appartient à personne. Alors d’où vient ce principe ?

Le principe d’intendance a été révélé par le Dr. William Small. Le Dr. Williams Small est un auteur américain qui a écrit plusieurs livres sur les principes de prospérité tirés de la Bible. Il a commencé sa carrière en tant que Banquier où il a exercé pendant 25 années. Il a ensuite été Conseiller à la Maison blanche. Alors à sa retraite, le Dr Small entreprend des études de théologies afin de percer les mystères et les lois de prospérité dans la Bible. C’est au cours de ses études qu’il découvre par révélation le principe d’intendance. Mais ce n’est pas la seule source. Ce principe est aussi tiré d’un précepte biblique.

En effet, ce principe financier vient du fait que c’est Dieu lui-même qui affirme dans le livre du Prophète Aggee, 2,8 et je cite : « C’est à moi qu’appartiennent tout l’argent et tout l’or, voilà ce que déclare l’Éternel des armées célestes ».

Voilà. Donc ce n’est pas moi qui dit que votre compte en banque, votre argent ne vous appartient pas, mais c’est Dieu Lui-Meme qui le dit. Alors j’explique un peu le contexte de ce passage.

C’était à l’époque du Roi de Perse, Darius. Le peuple de Judas donc avait été annexé et était administré par le Gouverneur Josué.  Pendant ce règne, il se trouve que le peuple juif vivait dans la galère matérielle la plus totale : leurs revenus ne suffisaient pas, les récoltes étaient maigres, les gens ne mangeaient pas à leur faim, et même ceux qui avaient l’aisance n’étaient pas du tout heureux.

C’est dans ce contexte que les prêtes demandent au peuple de cotiser pour rebâtir le temple du Seigneur. Donc on demande aux gens d’apporter leurs biens pour rebâtir le temple de Dieu qui a été détruit. Et le peuple qui est en galère financière semble bouder la reconstruction.

Alors Dieu va leur rappeler dans un premier temps que tout ce qui leur arrive comme malheur financier est de son fait. Et que tout argent et tout or qu’ils ont, lui appartient à lui Dieu. Donc ça ne sert à rien de se jouer les avares en pensant conserver le peu d’argent qui reste et ne pas l’utiliser pour rebâtir sa maison. Voilà donc le contexte dans lequel Dieu nous rappelle que l’Or et l’argent Lui appartiennent.

J’ai rappelé le contexte parce que beaucoup de chrétiens utilisent ce verset ci pour prier dans le but d’avoir des possessions matérielles. En fait voici leurs raisonnements.

Comme l’or et l’argent appartiennent à Dieu le père. Et que, par le baptême, je suis désormais fils de Dieu.  Je vais prier Dieu le père, Dieu de bonté, pour qu’il me donne cet argent en tant que fils, afin que j’en jouisse comme bon me semble, selon mes désirs. Voilà comment ils voient ce principe.

Or, ce principe est très clair, si vous intégrez le fait que l’or et l’argent appartiennent à Dieu, il faut vous comporter comme des intendants. Il faut adopter l’attitude d’un gérant de bien d’autrui comme un intendant. Un intendant c’est un gestionnaire qui va utiliser et gérer les biens dans l’intérêt exclusif de son maître.

Dans notre cas ici, c’est Dieu notre maître. En comportant comme un intendant des biens de Dieu, vous décuplez votre habileté à gérer les biens matériels. La sagesse de Dieu lui-même vous habite pour administrer ses biens. C’est ça la clé.

Et c’est l’une des raisons pour laquelle le Seigneur Jésus à dû louer l’habileté d’un gérant malhonnête dans l’une de ses paraboles dans le livre de Saint Luc au chapitre 16. Alors je vais expliquer cette parabole pour que vous compreniez bien comment ce principe a fonctionne.

Jésus conte une parabole à ses disciples. Il dit qu’il y avait un homme riche qui avait un gérant qui fut accusé devant lui de dilapider ses biens. Donc l’homme riche fit appeler le gérant et lui dit : j’entends dire de toi que tu gère mal mes biens. Tu vas rendre comptes de ta gestion, et après ça je te vire.” Je paraphrase un peu bien sûr.

Alors, le gérant se dit alors en lui-même : Que vais-je faire, puisque mon maître me retire la gérance ? labourer la terre ? Je n’en ai pas la force. Mendier ? J’en ai honte.

Il se trouve donc dans une impasse. Et c’est alors qu’il eu une idée géniale. Il se dit : Je sais ce que je vais faire pour qu’une fois écarté de la gérance, il y ait des gens qui m’accueillent chez eux. 

Le gérant fait venir alors un par un les débiteurs de son maître, et il dit au premier : “Combien dois-tu à mon maître ? Celui-ci lui répond : “Cent jarres d’huile.” Le gérant lui dit : “Voici ton reçu, vite, assieds-toi et écris cinquante.” Il dit ensuite à un autre : “Et toi, combien dois-tu ?” Celui-ci répondit : “Cent sacs de blé.” Le gérant lui dit : “Voici ton reçu et écris quatre-vingts.” 

Et Jésus conclut et dit : « le maître fit l’éloge du gérant trompeur, parce qu’il avait agi avec habileté. En effet, ceux qui appartiennent à ce monde sont plus habiles vis-à-vis de leurs semblables que ceux qui appartiennent à la lumière. » Alors voilà la parabole.

Pourquoi Jésus loue l’habileté du gérant malhonnête ?

L’habileté de ce gérant est louée ici par JÉSUS parce que le gérant a réussi à utiliser de l’argent qui ne lui appartenait pas, pour se faire des amis en un temps record, qui vont l’accueillir après son licenciement.

Voyez-vous, c’est parce que le gérant a considéré que l’argent ne lui apparentait pas, qu’il a pu trouver cette idée géniale. Il a pensé à rendre service à des gens avec l’argent de son patron. C’est vrai que c’est malhonnête certes mais c’est ingénieux. En outre, ce n’était pas évident à trouver. Mettons-nous aujourd’hui à la place du gérant.

Aujourd’hui, face à la menace d’un licenciement, la plupart des gens vont penser à la protection de leurs revenus. Ils vont faire des calculs pour voir combien de temps ils peuvent vivre avec leurs épargnes. C’est comme ça qu’ils vont réfléchir. Et non, comment utiliser l’argent dont ils disposent pour trouver un nouvel emploi. Pourquoi ?

Ils pensent en termes de protection de bien parce qu’ils pensent en termes de possession. Or, JÉSUS veut nous monter ici une grande leçon de gestion. En fait, quand vous considérez que, ce que vous avez, ne vous appartient pas, vous serez habité systématiquement par la sagesse divine quant il s’agira de gérer des biens.

Vous-mêmes, observez votre propre comportement quand quelqu’un d’important vous prête un bien. Disons que votre patron, ou bien votre beau-père vous prête sa voiture pour une course. Observez l’attention naturelle avec laquelle vous utilisez le bien. Juste parce que vous savez que ce n’est pas pour vous. Et que c’est le bien de votre patron ou bien de votre beau-père.

C est pareil dans le milieu des professionnels de la finance. Vous voyez des gens être de très bons gestionnaires de finances, pour le compte de leurs entreprises, mais être de très mauvais financiers, en ce qui concerne leurs comptes personnels.

Le fait est connu. Beaucoup d’employés de banques ont des finances personnelles catastrophiques. Ils sont généralement endettes jusqu’au cou. Mais pourquoi cette dualité de comportement ? Pourquoi ils sont efficaces en gestion dans le milieu professionnel, et médiocre à la maison ? Eh bien c’est tout simple. Ils ont deux états d’esprits.

Au travail, ils considèrent que l’argent qu’ils ont à gérer ne leur appartient pas, donc ils l’utilisent avec sérieux. Ils font attention aux sorties d’argent, aux dépenses. Pour chaque centime qui sort de l’entreprise, ils se posent la question de savoir : est ce que cette dépense sera dans l’intérêt de l’entreprise ?

Par contre à la maison, ils considèrent que tout leur appartient. Donc ils manquent de sagesse et font n’importe quoi avec leur argent. Ils donnent libre court à tous les désirs désordonnés et insatiables de leur chair. Voilà ce qui crée nos déboires. Rien d’autres.

Et donc ce qu’il faut faire pour bien gérer vos finances, c’est d’avoir ce même état d’esprit d’intendant chez vous à la maison. Gérer les biens qui sont à votre disposition à la maison dans l’intérêt exclusif du vrai propriétaire, c’est-à-dire Dieu. Voilà, c’était le principe à la base de toutes les lois divines pour gérer vos finances et vos biens matériels.

Toujours avant de terminer, je dis à ceux qui me lisent pour la première fois, que depuis plusieurs mois, je prodigue des conseils en développement personnel notamment sur les lois divines de gestion des biens matériels.

Et plusieurs de mes lecteurs me suivent, et évoluent avec moi. C’est pourquoi je ne reviens pas délibérément sur certaines notions que j ai déjà expliquées dans des précédents articles ou vidéos. Donc pour éliminer les éventuelles zones d’ombres, pour comprendre mieux, et pour appliquer mes conseils de manière juste, je vous recommande de vous abonner à mon site internet en cliquant ici.

Par @Regis Amon
Coach pour les PME en difficultés de ventes
Compte YouTube https://bit.ly/CompteYouTubeCabinetAMP
Page Facebook : @Jeveuxacheter
CC Aimé Koné Mauricette Koffi Keita Abdou Karim Yannick Stéphane Gboko

Page 4 sur 8
1 2 3 4 5 6 8
Translate »
Ouvrir chat
1
Besoin d'aide ?
Bonjour 👋
Comment puis-je vous aider ?