La peur de perdre votre argent vous rendra finalement pauvre

La peur de perdre votre argent vous rendra finalement pauvre

La peur de perdre votre argent
Temps de lecture : 2min 30s

La peur de perdre votre argent : Je fais cet article conseil parce que vous avez peut-être vécu des expériences malheureuses en affaires,  et vous ne voulez plus investir votre argent dans quoi que ce soit.  C’est normal  vous avez peur de perdre ENCORE votre argent.   

Si c’est vous est déjà arrivé,  regardez cette vidéo  car sans le savoir  vous commettez une grave erreur.  Une erreur qui vous rendra finalement pauvre et esclave.  Découvrons ensemble pourquoi ?

Je vais vous compter l’histoire d’un groupe de personnes dans la Bible qui a cessé d’investir leur argent par peur de le perdre.

Cette histoire se passe environ 1000 ans avant JESUS CHRIST. Je vais la raconter au lieu de vous la lire pour mettre à l’aise les croyants qui ne sont pas Chrétiens. Sinon pour ceux qui sont Chrétiens prenez votre Bible, le Livre de la Genèse chapitre 47 les versets 13 à 26.

Ok on commence. L’histoire se passe au temps de JOSEPH, ce fils de JACOB qui est devenu Premier Ministre en Egypte par la main puissante de Dieu.

A cette époque, il y avait plus de nourriture dans tout le pays parce qu’il y avait la famine. Le pays d’Egypte et le pays de Canaan ne savaient plus que faire devant cette famine. Joseph, lui qui avait été prévenu par Dieu lui-même de cette famine qui allait durer 7 ans, avait conseillé à PHARAON de faire des réserves. Encore une fois pour ceux qui me suivent, vous connaissez déjà l’exception de l’épargne et la condition. Je ne reviens plus sur cet aspect.

La famine se faisait dure. Et le peuple qui avait faim, se précipita vers Pharaon et vers JOSEPH pour acheter de quoi manger. JOSEPH leur vendit le grain de blé contre bien sûr de l’argent. Ainsi JOSEPH ramassa tout l’argent qui se trouvait aux pays d’Egypte et de Canaan en leur vendant du grain et il draina cet argent dans le palais du Pharaon. La Bible dit même que et je cite « L’argent disparut des pays d’Egypte et de Canaan. » pour montrer à quel point le peuple n’avait plus d’argent, ni épargne pour acheter à manger.

Affamés et sans argent, tous les Egyptiens viennent trouver Joseph et ils lui disent : « Donne-nous de quoi manger. Pourquoi devrions-nous mourir devant toi, faute d’argent ? »

Joseph leur dit : « Donnez-moi alors vos troupeaux, si l’argent manque,… c’est au prix de vos troupeaux que je vais vous livrer de quoi manger. »

Ils amenèrent donc leurs troupeaux à Joseph qui leur livra de quoi manger en échange des chevaux, des troupeaux de petit et de gros bétail et des ânes. La Bible dit «  Au prix de tous leurs troupeaux, JOSEPH leur assura de quoi manger cette année-là. »

Une année passa. Et comme la famine durait, le peuple se retrouve encore une fois sans nourriture. Ils viennent trouver JOSEPH l’année suivante et ils lui disent : « Nous ne cacherons pas à mon seigneur que l’argent a disparu et que les troupeaux de bestiaux appartiennent à mon seigneur. Il ne reste devant mon seigneur que nos corps et notre sol. Pourquoi devrions-nous mourir sous tes yeux ? Notre sol n’est rien sans nous. Achète-nous, nous et notre sol, contre de la nourriture ; nous et notre sol nous serons au service du Pharaon. Donne de la SEMENCE, nous vivrons et ne mourrons pas, le sol ne sera pas désolé. »

La Bible dit que Joseph accepta et acheta au profit du Pharaon toute la terre d’Egypte, car chaque Egyptien a dû vendre son champ pour pourvoir survivre. Sauf les prêtres à cause d’un décret de Pharaon qui interdisait d’acheter les terres de prêtres. Ainsi tout le pays appartint au Pharaon.

Les prêtres, eux, se nourrissaient des rations que leur donnait le Pharaon et c’est comme ça qu’ils ont pu préserver leur terre.

Maintenant suivez ce qui va se passer. Maintenant que le peuple appauvrit a tout vendu y compris eux-mêmes, et qu’ils ont plus rien (argent, bestiaux et terres), voilà ce que JOSEPH va leur dire. Et là je cite :

 « Aujourd’hui donc, je vous ai acquis au profit du Pharaon, vous et votre terre. VOUS AUREZ DE LA SEMENCE ET VOUS POURREZ ENSEMENCER LA TERRE. Sur les récoltes, vous donnerez UN CINQUIEME AU PHARAON et vous aurez LES QUATRE AUTRES POUR ENSEMENCER LES CHAMPS ET POUR VOUS NOURRIR ainsi que ceux qui vivent chez vous, et vos enfants. » – 

C’est maintenant Le peuple répond : «  Tu nous as sauvé la vie oooh JOSEPH ! Puissions-nous trouver grâce aux yeux de mon seigneur et être les esclaves du Pharaon. » Fin de l’histoire.

Voilà donc l’histoire. Si vous avez bien suivi, il y a une question qui vient instamment à l’esprit : Si le peuple savait que JOSEPH avait de la semence, POURQUOI DIANTRE, ils n’ont pas acheté de semence pour semer leurs champs ? Et puis, ils ont attendu d’épuiser tout leur argent, de vendre tous leurs bétails et en enfin leur terre.

La réponse est simple : Ils ont eu Peur de ne rien récolter s’il semait. Ils ont PEUR DE PERDRE LEUR ARGENT EN SEMANT PENDANT LA FAMINE.

Il y a trois (03) grandes leçons financières à tirer de cette histoire et deux notions à clarifier.

Je commence par les leçons :

La première leçon à tirer de la peur de perdre votre argent : c’est que la peur de perdre votre argent vous pousse à être focalisé sur la sécurité de vos biens  au lieu de l’investissement c’est-à-dire « ensemencer ». Parce que faut savoir que dans tout investissement il y a le risque d’échec. Je vais pas vous blaguer.

Il y a un risque de perdre vos biens mais il n’y aucune raison de stopper l’ensemencement. Et là je viens à la deuxième leçon à tirer de cette histoire.

La deuxième leçon à tirer la peur de perdre votre argent, de cette histoire c’est que en stoppant tout investissement (c-a-d  ensemencer) vous accélérez votre appauvrissement. En fait, vous stoppez l’action de Dieu pour faire croître vos biens.

Ce que vous devez savoir c’est que c’est votre rôle de SEMER et d’ARROSER.

Mais c’est le rôle de Dieu de CREER LA SEMENCE, et de FAIRE CROITRE pour produire le FRUIT. C’est DIEU qui fait MULTIPLIER, c’est Dieu qui fait POUSSER pendant que vous dormez la nuit.

Il Faut apprendre à connaitre votre rôle dans la création  et celui de Dieu  pour que Dieu vous aide. C’est pas tout qui s’obtient en « fléchissant les genoux » pour parler comme les Ivoiriens.

Prenons un exemple très simple. Disons que vous voulez obtenir un enfant, vous êtes avec votre femme, Dieu il fait sa part, IL a créé et vous a donné des spermatozoïdes en tant qu’homme. Il donne aussi à votre femme aussi un ovule et des ovaires. Ce que vous faites en arrêtant d’ensemencer, c’est que vous arrêtez d’avoir des rapports de sexuels avec votre femme. Et puis vous vous plaignez que vous n’avez pas d’enfants.

Attendez, Dieu a fait son travail en vous donnant la semence, du sperme gratuit. Vous aussi, faites le vôtre en ensemençant votre femme. C’est comme si tout le monde voulait avoir un enfant comme la vierge Marie. Ça c’est une exception. Faites donc votre part en ensemençant, Dieu fait déjà pour Lui. Parce qu’en stoppant vos investissements, votre ensemencement, vous faites quelque chose de beaucoup plus grave aux yeux de Dieu. Et là c’est la troisième et dernière leçon que je vais tirer de cette histoire.

La troisième leçon de cette histoire la peur de perdre votre argent c’est que  en stoppant votre investissement, en manifestant votre peur de perdre votre argent, vous déniez à Dieu son rôle de RESPONSABLE DE TOUT RESULTAT de TOUT investissement. Pire, vous vous attribuez VOUS-MEMES le résultat de vos précédents investissements.

C’est parce que vous vous attribuez la PUISSANCE DU RESULTAT que vous arrêtez en fait de semer,  surtout quand il y a la famine. Vous vous dites « ça va pas pousser » donc vous arrêtez de jouer votre rôle d’ensemencer.

Ne vous mentez pas à vous-mêmes du genre « je veux bien mais je ne sais pas où je vais investir. » En réalité, vous savez très bien où investir. Du moins, vous avez déjà une idée sinon même plusieurs idées. Mais votre problème C’EST LA PEUR.

Mais qui vous a dit que ça ne marchera pas si vous investissez ? Vous regardez les autres, vous regardez la famine autour de vous. Et vous préférez vous protéger.

Je vais vous dire quelque chose, la peur vient du fait que vous pensez que c’est vous qui CONTROLER VOS RESULTATS. Mettez-vous cela une bonne pour toute dans votre tête : LE RESULTAT APARRTIENT SEUL A DIEU. Comme le dit 1 Corinthiens 3.6 « Paul a mis la plante en terre, Apollos l’a arrosée, mais c’est Dieu qui l’a fait croître » Ce n’est pas à vous. Vous et Moi nous agissons et c’est Dieu qui donne le résultat. Arrêtez d’avoir peur. La peur est démoniaque. SATAN gouverne par la peur. Dieu gouverne par l’amour. Comme le disait le Père Kadjo Mesmin Sainte Cécile dans une de ses homélies : la peur mange la foi. Sans foi, vous ne pourrez rien accomplir. Voilà donc les trois leçons que je voulais tirer de cette histoire.

Maintenant je voudrais vous donner quelques conseils pour arrêter votre cycle d’appauvrissement et pour ne plus avoir la peur de perdre votre argent. Pour cela, j’ai besoin d’éclaircir deux (02) notions : le concept de « famine » et le concept « d’ensemencer  ou de semer». Ça sera tout à l’heure dans la prochaine vidéo. J’ai gardé le même titre et j’ai juste ajouté partie deux c’est tout.

Ok nous sommes de retour dans la deuxième partie de notre thème du jour. Nous avons vu précédemment que la peur de perdre votre argent vous emmenait à arrêter vos investissements. Et arrêter vos investissements vous rendra finalement pauvre et esclave. Et j’avais illustré ma thèse en vous racontant cette histoire du peuple Egyptien qui a stoppé tout investissement pendant la famine, et qui finalement s’était retrouvé pauvre et esclave du pharaon après avoir tout vendu. La référence biblique c’était Genèse chapitre 47. Les versets 13 à 26.

Dans cette deuxième partie de cet article conseil sur la peur de perdre votre argent, je vais donc vous expliquer c’est quoi la famine et surtout qu’est ce que c’est que ENSEMENCER.

On commence par la famine. La famine c’est quoi ? La famine c’est une situation générale de manque de nourriture dans une zone géographique donnée, où rien ne pousse.

Mais spirituellement, symboliquement c’est une situation financière défavorable, où rien ne marche, où les affaires ne marchent pas, où les promotions dans votre travail sont bloqués pour presque tout le monde. C’est donc un contexte d’échec généralisé.

A titre personnelle, on peut dire que la famine pour vous c’est quand rien ne marche pour vous matériellement. Au travail,  si vous êtes salarié, vous n’avez pas de promotion ni augmentation de salaires pendant des années. C’est ça la famine pour vous. Dans les affaires, si vous êtes chefs d’entreprise, vos ventes ça ne décolle pas, vos affaires ne tournent pas. C’est ça la famine pour vous. C’est très important de savoir ça. Parce que justement c’est dans ce contexte défavorable que Dieu vous demande d’ensemencer. De continuer à jouer votre rôle.

Et JESUS Le CHRIST nous donne la même leçon avec l’histoire du figuier qu’il a maudit parce que celui-ci ne portait de fruit. La Bible dit que ce n’était pas la saison des figues. Je répète « ce n’était pas la saison des fruits ». Autrement dit, ce n’est pas une période favorable pour porter du fruit. Mais JESUS a maudit tout de même le figuier,  et il a desséché le figuier. Vous pouvez trouver le passage dans Marc le chapitre 11. Les versets 12-14 et 20 à 23. Mais quand JESUS a maudit le figuier qui ne portait de fruit en saison. Les apôtres ont trouvé ça injuste. Et ils ont posé la question à JESUS. Voilà la réponse de JESUS et je cite « Je vous le déclare, c’est la vérité : Ayez foi en Dieu ! ». JESUS lie l’acte de cet arbre à un manque de foi en Dieu le créateur. La Foi en quoi ?  La Foi que c’est DIEU qui donne le résultat, qui donne le fruit. Vous, Faites votre travail que ce soit le temps de la famine, de la sècheresse ou non. Le résultat ne vous appartient pas. Dieu seul a le contrôle sur toute sa création. La famine c’est un déséquilibre. Ça vient du fait qu’une créature ou plusieurs créatures ne jouent pas leurs rôles. Mais laissez Dieu les jugez. Comme il a fait pour ce figuier. Ne vous laissez pas impressionner par cet épisode parce que c’est un arbre. Toute la création sera en jugement sur la transgression des lois de Dieu. Car il faut savoir que depuis que le pêché est entré dans le monde tout est désorganisé, tout est chaos. Ce ne sont pas toutes les créatures qui respectent la volonté du père. Il y a des plantes qui ne jouent pas le rôle.  Il y a des plantes qui doivent soigner l’homme mais qui aujourd’hui ne donne plus leur pouvoir de guérison. Il y a des animaux qui tuent et qui mangent les hommes alors que Dieu le leur a interdit formellement (Genèse 9.5). Désormais que la famine ne vous fasse pas peur. Ensemencez.

Maintenant Ensemencer c’est quoi ? Selon le dictionnaire Larousse, c’est répandre la semence sur la terre en vue de la cultiver. Cultiver c’est travailler une terre pour la rendre plus fertile et pour améliorer ses productions.

Concrètement dans votre vie, c’est quoi ensemencer ? Cela dépend de votre position professionnelle. Si vous êtes un salarié. Vous devez travailler en priorité pour votre patron. Vous êtes dans la situation de JOSEPH premier ministre de Pharaon. Sauf si vous faites une affaire en dehors, je dis bien EN DEHORS de vos heures de travail. (Comme JACOB et son patron LABAN).

Sinon à part cette exception, un salarié doit travailler uniquement pour son patron. Donc ensemencer pour vous. C’est … hum là je sais que beaucoup vont crier au scandale. Pourtant c’est la vérité. Ensemencer pour vous, c’est prendre la partie de votre argent prévu pour semer (votre semence on a parlé de ça dans une précédente vidéo) pour investir dans des outils, dans des connaissances pour améliorer la production de L’ENTREPRISE et DE VOTRE PATRON.

Je répète ensemencer pour un salarié, c’est prendre la partie de votre argent prévu pour semer (la semence) pour investir dans des outils, dans des connaissances pour améliorer la production de l’entreprise de votre patron. Que vous ayez une promotion ou non. Que votre patron reconnaisse votre travail ou non. Le résultat ne dépend pas de vous mais de Dieu.

Vous savez : la plupart des salariés qui ont des difficultés financières sont ceux aussi qui n’ont pas les promotions qu’ils souhaitent. Dites combien de salariés paient des formations de leurs poches, ou des outils de travail pour améliorer la production de l’entreprise ? Dites-moi combien ? Est-ce que vous faites ça pour votre patron ?

Vous avez des entreprises, surtout en Afrique où par exemple il n’y a pas de plus de rames de papiers rame pour assurer le service clientèle. Qu’est-ce que vous faites généralement ? Vous attendez. Vous attendez que l’entreprise paie d’abord avant de bouger le petit doigt. Même si le client qui est devant vous doit attendre une semaine. Et que cela va lui gâcher la vie. Vous vous dites, comme ce n’est pas mon entreprise je ne fais rien. Surtout dans les entreprises publiques. Désormais, ne faites plus ça.

Prenez une partie de votre semence prévue pour ensemencer, pour améliorer la vie de l’entreprise dans laquelle vous travaillez. Ensemencer, ce n’est pas prendre votre épargne de salarié pour investir dans l’entrepreneuriat. Si vous voulez créer votre entreprise, créez votre entreprise. Ce n’est pas mauvais. Mais vous gérer votre business hors des heures de travail ou si vous ne pouvez pas, vous démissionnez, c’est tout.

Un autre exemple : Vous ne comprenez pas l’anglais. Vous voyez qu’il y a de plus en plus de partenaires anglophones qui veulent travailler avec votre patron. Mais comme lui aussi il ne parle pas anglais, il loupe des contrats juteux. Vous êtes son assistante dans cette entreprise là, vous devez prendre une partie de votre argent, celle qui est prévue pour semer, pour vous payer des cours d’anglais, et aider votre patron et l’entreprise, à gagner plus de contrats. C’est ça « ensemencer ».

Ne dites pas : « Non. Comme l’entreprise n’a pas payé de formation pour moi, donc moi aussi je reste là. ». Vous vous comportez comme les égyptiens de cette époque. Vous ne pensez qu’à vous, qu’à consommer, qu’à survivre, vous arrêtez d’ensemencer. Laissez les nominations et les promotions, ça c’est du ressort de Dieu. Encore une fois, en faisant ça, vous attribuez le résultat des récoltes à un homme et non à Dieu.

Souvenez-vous de votre premier emploi. Souvenez-vous que vous n’aviez aucun contrôle à l’époque sur le résultat de votre entretien d’embauche. Souvenez-vous de vos prières, de votre angoisse, même quand c’était un proche parent qui avait introduit votre CV dans l’entreprise. Si vous arrêtez d’ensemencer. Dieu aussi arrête de faire « pousser » votre carrière et d’accroître votre revenu. Pour Dieu c’est simple, si vous ne semez pas, y a pas de quoi faire pousser. En arrêtant d’ensemencer, vous ne pensez plus au bien de votre prochain, vous devenez égoïste.

Regardez le peuple égyptien de l’époque de Joseph. Ils ont arrêté de cultiver, ils n’ont pensé qu’à manger seulement pour survivre. D’après vous, d’où va venir la nourriture si personne ne veut continuer à produire ?

Vous voulez tous des augmentations de salaires. L’argent va venir d’où si l’entreprise ne s’enrichit pas ? Le patron va s’enrichir comment si ses services ne s’améliorent pas ?  S’il n’y a pas beaucoup plus de clients satisfaits ? Comment ? Dites-moi ?

Donc pour vous les salariés, ensemencer, c’est prendre votre semence (c’est la partie de votre argent prévu pour semer) pour acheter des outils, des formations pour améliorer vos compétences en vue de d’améliorer la production de l’entreprise de votre patron.

Maintenant pour ceux qui sont CHEFS D’ENTREPRISES, c’est simple. « Ensemencer », c’est investir dans l’amélioration de vos produits et de vos services pour satisfaire les clients. C’est de créer plus de produits, d’ouvrir plus de boutiques ou plus de filiales pour toucher plus de monde.  C’est de faire le maximum pour faire bénéficier vos produits à plus de monde.

Sur ce point, je voudrais tirer mon chapeau au Chef du patronat Ivoirien, le Doyen DIAGOU, le, PDG du groupe NSIA. Dieu seul sait que ce n’est pas toutes ses affaires qui marchent. Mais malgré cela, il continue d’investir, de lancer de nouveaux business, de créer plus d’emplois. C’est ça qu’il faut quand on dit qu’on est homme d’affaires croyant, vous devez continuer de semer, bon vent, mal gré. Et puis c’est Dieu qui décidera du résultat de ses investissements.

En conclusion, ce que vous devez retenir de cet article conseils sur la peur de perdre votre argent. C’est ceci. N’arrêtez plus jamais d’ensemencer parce que vous avez la peur de perdre votre argent.

Si vous êtes salarié, ensemencer c’est de prendre la partie de votre argent prévu pour semer (votre semence) pour investir dans des outils ou dans des connaissances pour améliorer la production de l’entreprise de VOTRE PATRON. Continuer d’ensemencer et laissez Dieu décider de votre promotion. N’arrêtez pas. Sinon Dieu n’aura pas de matière sur laquelle vous bénir et vous finirez par vous appauvrir en stagnant professionnellement.

Si vous faites des affaires, c’est pareil investissez la partie de votre argent prévu pour ça pour améliorer vos produits, pour créer des nouveaux produits, pour développer votre affaire. Ça marche, ça marche pas, continuez seulement. Je n’ai pas dit de refaire les mêmes erreurs si ça ne marche pas. Il faut corriger ces erreurs pour évoluer. Faut pas être stupide non plus. Ce que je dis, c’est de ne pas arrêter d’ensemencer parce que les précédents investissements n’ont pas marché. Le résultat, c’est le travail de Dieu. Chacun fait son devoir que Dieu lui a confié.

Les prêtres, les pasteurs, les hommes de Dieu n’arrêtent pas d’évangéliser parce que les hommes ne se convertissent pas ou bien parce que la jeunesse de maintenant est de plus en plus décadente et sans mœurs. Ils continuent de porter la parole et Dieu fait lui aussi sa part.

Voilà. Toujours avant de terminer, je dis à ceux qui me lisent pour la première fois  que Je prodigue des conseils en développement personnel depuis plusieurs mois. Et plusieurs de mes lecteurs me suivent, et évoluent avec moi. C’est pourquoi je ne reviens pas délibérément sur certaines notions que j’ai déjà expliquées dans des précédents articles ou vidéos. Donc pour éliminer les éventuelles zones d’ombres, pour comprendre mieux, et pour appliquer mes conseils de manière juste, je vous recommande de vous abonner à mon site en cliquant ici. Je vous dis à très bientôt pour un prochain article conseil.

Par @Regis Amon
Coach pour les PME en difficultés de ventes
Compte YouTube https://bit.ly/CompteYouTubeCabinetAMP
Page Facebook : @Jeveuxacheter
CC Aimé Koné Mauricette Koffi Keita Abdou Karim Yannick Stéphane Gboko

Les faux témoignages sur la richesse

Les faux témoignages sur la richesse

la richesse les faux témoignages
Temps de lecture : 3min 40s

La richesse : dans cette série d’articles conseils en  Développement personnel, nous allons parler des faux témoignages sur la richesse qui sont à la base de la plupart de vos frustrations en tant que croyant au Dieu unique.

La plupart des croyants qui vivent des difficultés financières développent également «  l’aigreur » en langage Ivoirien. Pour ceux qui savent ce que c’est, l’aigreur c’est ce mauvais sentiment quand ils voient des gens moins religieux s’enrichir à outrance. Ils sont frustrés de voir que leurs efforts de travail produisent peu de résultats. Vous êtes frustré et c’est normal. Car 99% des gens riches cachent la véritable source de leurs fortunes. Déjà nombreux sont les riches qui le sont par des voies malhonnêtes. Mais ce qui crée le plus de frustration, c’est quand les riches supposés honnêtes cachent aussi la vraie source de leurs richesses. Parce que on les voit riches et on se dit pourquoi pas moi ? Comment ils font pour être autant riches ?

En effet, parmi les biographies et les autobiographies modernes que j’ai lues sur les hommes riches de ce monde, j’ai constaté que plusieurs ne faisaient par référence à Dieu dans leurs succès. Et pourtant toutes les richesses honnêtes viennent de Dieu. Beaucoup de milliardaires tentent de faire croire que leurs richesses sont le fruit d’un travail acharné et omettent volontairement la main de Dieu dans leurs richesses. Par exemple Bill Gates, on peut lire sur Wikipédia l’histoire de sa fortune. On peut lire ceci  notamment en ce qui concerne son premier succès : « Bill Gates coréalise avec Allen un interpréteur BASIC pour l’Altair 8800. Et l’auteur continue en écrivant : « Cette réalisation est à la fois un tour de force et un coup de chance. Vous avez bien entendu « un coup de chance ». Cette petite expression à laquelle personne ne fait attention est ce que j’appelle « la main de Dieu ». C’est  ce « coup de pouce » de Dieu qui a fait toute la différence dans la carrière de Bill Gates car «  L ‘Altair BASIC sera reconnu comme le premier langage de programmation à avoir fonctionné sur un micro-ordinateur commercial. Ce sera également le premier logiciel édité par la société Microcomputer Software, fondée pour l’occasion, en 1975, alors que Bill Gates est âgé de 20 ans, et dont la contraction Micro-Soft puis Microsoft est aujourd’hui plus familière. »

Un autre exemple : Notre Star Didier Drogba qualifie de « fétiches » les deux entraineurs dans sa vie qui ont fait décollé sa carrière de footballeur ( Marc Westerloppe (Le Mans) et José Mourinho (Chelsea FC)) et qui lui ont fait des offrandes « divines » dont rêveraient tout joueur.

Je m’insurge contre cette manière de présenter les « success stories ». Toutes les richesses viennent de Dieu. Aucun travail juste ne peut vous procurer une énorme richesse si Dieu ne l’a pas décidé ainsi. Certains hommes riches font croire qu’à force de travail et de développement de l’intelligence, vous pourriez devenir riche. C’est faux ! Moi-même, parfois j’ai omis d’intégrer l’aspect Divin pour relater l’histoire de mes petits succès en affaires. C’est dangereux pour les fils de Dieu de faire ce genre de témoignages.

Vous voyez. Si vous empruntez ce chemin, si vous croyez que c’est à force de travail vous pouvez devenir riche, vous serez déçu et vous ne pourrez qu’avoir des résultats très moyens. Et les résultats médiocres engendrent la frustration, et la frustration produit les mauvaises pensées et les mauvaises pensées conduisent aux péchés. C’est ce qui arrive à la plupart d’entre nous qui finissent par adopter la corruption ou la prostitution comme mode d’enrichissement. Mais attention !!! Je ne fais pas l’apologie de la paresse, je n’ai pas dit ça. Je veux dire que ce n’est pas la force de travail qui rend riche.

Dieu dans sa grande miséricorde a pris le soin de nous préserver de ces faux témoignages en inspirant Moise et les auteurs des livres sacrés pour relater les modes d’enrichissement de nos patriarches dans la foi. Deux d’entre eux ont particulièrement attiré mon attention : l’enrichissement de JACOB et l’enrichissement  de SALOMON.

JACOB doit son enrichissement à la découverte d’un mystère scientifique dans le processus de procréation des moutons via une vision qu’un ange de Dieu lui montra. (Genèse 31.11). Grâce à ça, il sut comment faire pour avoir des moutons tachetés ou rayés à chaque accouplement et put s’enrichir énormément. (Genèse 29.25-42). JACOB n’a jamais demandé la richesse. C’est Dieu lui-même qui le lui donna.

Il en est de même pour SALOMON, le Roi le plus sage et le plus intelligent que la terre ait connu selon la Bible. Le Roi Salomon doit sa richesse à Dieu qui lui donna une immense sagesse. Cette sagesse, il a acquise par une simple prière à Dieu pour pouvoir gouverner le peuple avec Justice et le guider selon la volonté de Dieu. C’est Dieu lui-même qui lui dit en 1 Roi 3-11-14  « Tu n’as demandé pour toi-même ni de vivre longtemps, ni de devenir riche, ni que tes ennemis meurent ; tu as demandé de pouvoir gouverner mon peuple avec intelligence et justice. C’est pourquoi, conformément à ce que tu as demandé, je vais te donner de la sagesse et de l’intelligence ; tu en auras plus que n’importe qui, avant toi ou après toi. Et je vais même te donner ce que tu n’as pas demandé, la richesse et la gloire ; pendant toute ta vie, tu en auras plus qu’aucun autre roi. Enfin, si tu fais ce que je désire, si tu obéis à mes lois et à mes commandements comme ton père David, alors je prolongerai ta vie. »

Voyez-vous aucun des personnages Bibliques n’est devenu riche par ses propres forces. La richesse est une grâce de Dieu. Et tous ceux qui disent le contraire font un faux témoignage pour perdre les fils de Dieu.

Le travail que vous effectuez en ce moment ne vous servira qu’à vivre aisément au quotidien. Vous ne manquerez de rien si vous appliquez les principes bibliques économiques pour acquérir les biens matériels. Ce sont ces principes que je compte partager avec vous tout au long des prochaines vidéos. Mais soyons clairs, Jamais le travail  ni l’application de ces principes vous rendra riche.

C’est une vieille malédiction du fait du pêché d’ADAM. Dieu dit en Genèse 3.19 « tu gagneras ton pain à la sueur de ton front, jusqu’à ce que tu retournes à la terre dont tu as été tiré. Car tu es fait de poussière, et tu retourneras à la poussière. »

Voyez-vous Les peines que nous subissons au quotidien dans notre travail, dans nos affaires, c’est juste pour combler nos besoins quotidiens, pas pour devenir riche. Pourquoi Dieu a établi cette règle ? Pourquoi Dieu a fait en sorte que personne ne soit riche par ces propres forces ?

Proverbe 30.8b  dit « ne me donne ni pauvreté, ni richesse ; accorde-moi le pain qui m’est nécessaire, 9de peur qu’étant rassasié, je ne te renie et ne dise : « Qui est le SEIGNEUR (YHWH) ? »Ou que, pauvre, je ne commette un volet ne porte atteinte au nom de mon Dieu. »

La richesse et la pauvreté sont deux situations injustes pour l’homme. Dieu a créé le monde une seule fois pour toute y compris toutes ses ressources. De ce postulat, il ressort une loi économique qui se vérifie encore aujourd’hui. Il faut savoir que toute richesse d’une personne vient de l’appauvrissement d’une autre personne. Prenons le modèle économique légale d’enrichissement  qui est l’entreprise. Vous vous enrichissez quand vous vendez un bien ou un service à d’autres personnes. Autrement dit, pour que l’argent rentre dans votre poche, elle doit sortir de la poche de quelqu’un d’autre. Quand vous êtes riche, d’autres s’appauvrissent. C’est aussi simple que cela ?

Voilà pourquoi Dieu souhaite qu’on ne recherche pas soi-même la richesse afin de ne pas être injuste par ces propres forces. Lui seul est capable de savoir qui est juste ou injuste. Donc quand il vous donne la richesse, il sait comment l’enlever de la main des injustes pour le déposer dans votre main.

 Voyez-vous pour que JACOB soit riche, Dieu a du appauvrir Laban qui adorerait de faux dieux, qui était malhonnête et qui était esclavagiste envers son propre neveu. JACOB lui-même le reconnait en Genèse 31.9  quand il dit « Dieu a enlevé à votre père son troupeau et me l’a donné. »

Quant à SALOMON, il a fixé de lourds impôts aux peuples pour pouvoir continuer à vivre dans l’opulence, lui et sa famille.  On le saura plus tard dans 2 Chronique 10 quand le peuple viendra implorer son fils successeur ROBOAM de réduire les impôts fixés par son père.

Quand Dieu vous enrichie, il prend la fortune chez les injustes et le place dans vos mains. Quand vous êtes riche par vous-mêmes vous l’êtes par injustice : soit par vol, pillage et corruption, ça c’est le modèle courant sous nos tropiques, soit honnêtement par l’entrepreneuriat en vendant vos produits que d’autres vont acheter en s’appauvrissant. C’est la raison pour laquelle JESUS a recommandé au jeune homme riche de « vendre tous ses biens et de le donner aux pauvres s’il veut être parfait dans sa justice et avoir la vie éternelle. (Mathieu 19.16-30). »

Voilà donc ce que vous devez retenir de cet article conseil. Dieu nous fait grâce des dons de l’esprit pour acquérir des biens et ne manquer de rien. C’est ce qu’on appelle une vie d’abondance. Cette vie on peut l’acquérir en travaillant et en appliquant les lois de Dieu. Et c’est ce sont ces lois que je vais partager avec vous dans chaque article conseil. Quand à la richesse, c’est un don gratuit de Dieu. Ne cherchez pas à l’acquérir par vos propres forces au risque de pécher si vous n’y arriver pas légalement, ou de créer une grande une injustice, si vous y arrivez légalement.

Méfiez-vous donc des faux témoignages qui font croire qu’ils ont eu leur richesse à force de travail. N’acceptez pas non plus la pauvreté. C’est une autre injustice. Si la pauvreté s’installe dans votre famille, elle peut vous faire pêcher et disloquer votre famille entière. Sans ressources vous allez défaillir. Le Seigneur JESUS nous met en garde contre la misère matérielle quand il dit en Marc 8.3 « Si je les renvoie à jeun, ils pourraient défaillir en chemin ». La pauvreté peut vous faire perdre toutes vos forces physiques et morales. Ne la laisser pas s’installer dans votre famille. Faites tout pour connaître les lois et les chemins que Dieu nous donne pour combler vos besoins matérielles et avoir une vie abondante. Et laissez Dieu vous donner la richesse extrême, s’il estime que vous n’en avez besoin pour votre mission. Que Dieu vous bénisse. Je vous dis à bientôt pour le prochain article conseil.

Toujours avant de terminer,  je dis à ceux qui me lisent pour la première fois que Je prodigue des conseils en développement personnel depuis plusieurs mois.  Et plusieurs de mes lecteurs me suivent, et évoluent avec moi.  C’est pourquoi je ne reviens pas délibérément sur certaines notions que j’ai déjà expliquées  dans des précédents articles ou vidéos.  Donc pour éliminer les éventuelles zones d’ombres,  pour comprendre mieux,  et pour appliquer mes conseils de manière juste,  je vous recommande de vous abonner à mon site  en cliquant ici. Je vous dis à très bientôt pour un prochain article conseil.

Par @Regis Amon
Coach pour les PME en difficultés de ventes
Compte YouTube https://bit.ly/CompteYouTubeCabinetAMP
Page Facebook : @Jeveuxacheter
CC Aimé Koné Mauricette Koffi Keita Abdou Karim Yannick Stéphane Gboko

Comment convaincre un client d’acheter mon produit ?

Comment convaincre un client d’acheter mon produit ?

Convaincre un client
Temps de lecture : 3min 10s

convaincre un client : dans cet article, vous allez apprendre les principes de bases  pour convaincre un client d’acheter votre produit.  C’est la deuxième tâche quotidienne d’un vendeur.

Dans un précédent article conseil,  on avait vu qu’un vendeur avait deux tâches fondamentales à maîtriser.  D’abord, il lui fallait trouver des prospects régulièrement.  C’est ce qu’on appelle la prospection commerciale.  Pour voir ou revoir l’article sur comment prospecter,  cliquez ici.  Ou rendez-vous directement sur notre chaîne YouTube en cliquant ici.

Alors, une fois que vous avez trouvé des prospects,  il va falloir maintenant convaincre votre client d’acheter votre produit.  Comment le faire ? C’est le sujet de cet article d’aujourd’hui.

FAIRE UNE PROPOSITION COMMERCIALE

Il faut savoir que si vous n’arrivez pas à convaincre un client d’acheter votre produit, c’est parce que vous partez d’un mauvais postulat  et vous utilisez les mauvaises méthodes. Lorsque vous êtes mal formés, vous pensez que vous pouvez arriver à convaincre un clients à force d’arguments ou à force d’harceler le prospect. Partant de ce mauvais postulat, les vendeurs qui font cela emploient généralement trois méthodes fausses pour tenter de convaincre un client d’acheter leurs produits.

PREMIERE METHODE FAUSSE POUR CONVAINCRE UN CLIENT D’ACHETER

La première méthode fausse pour convaincre un client d’acheter, c’est de penser à tort, qu’en présentant tous les avantages et tous les bénéfices de leurs produits, vous pourrez convaincre ce client d’acheter votre produits. Eh bien c’est faux ! Un bénéfice ou un avantage, ce n’est rien d’autres qu’une promesse.

Ce qu’il faut savoir, c’est qu’à ce stade de présentation de votre offre, puisque le prospect n’a pas encore acheté votre produit, en donnant une liste de bénéfices et d’avantages, vous ne faites que clarifier votre promesse de vente. Rien d’autres. C’est juste une information. C’est pas ça qui va convaincre un client d’acheter votre produit.

DEUXIÈME METHODE FAUSSE POUR CONVAINCRE UN CLIENT D’ACHETER

Une deuxième méthode fausse pour convaincre un client d’acheter : vous présentez les différences avantageuses de vos produits par rapport aux produits de vos concurrents. Vous pensez qu’en disant que vos produits sont de meilleurs qualités que les autres, vous pourrez convaincre le client d’acheter vos produits. Eh bien, c’est encore faux ! En faisant cela, non seulement vous informez vos prospects de l’existence d’un concurrent, mais aussi vous faites de la publicité gratuite de vos concurrents.

À lire également : comment aborder un inconnu lors d'une prospection commerciale ? 
DEUXIÈME METHODE FAUSSE POUR CONVAINCRE UN CLIENT D’ACHETER

Troisième méthode fausse pour convaincre un client d’acheter votre produit : vous baissez vos prix, par rapport à vos concurrents. Vous pensez à tort qu’en cassant vos prix, vos pourront écouler vos produits plus facilement. Vous espérez qu’avec de petits prix, vous pourrez vendre plus massivement. Mais dans la réalité, c’est totalement faux. En baissant vos prix, vous ne faites que vous appauvrir.

Ce sont malheureusement de conceptions complètement erronées, et elles sont inefficaces. Voici le principe de base sur lequel vous devez travailler pour convaincre un client d’acheter votre produit.

Pour convaincre un client d’acheter votre produit : il faut lui donner toutes les informations qui répondent à ses objections.

C’EST QUOI UNE OBJECTION ?

Une objection, c’est tout simplement une raison de dire, NON à votre offre.

Les gens accepteront plus facilement vos propositions commerciales, lorsqu’ils n’ont plus de raisons de vous dire NON. C’est aussi simple que ça. En d’autres termes, le principe est le suivant : les gens acceptent par forcément parce qu’ils aiment particulièrement vos propositions commerciales mais tout simplement parce qu’ils ne voient aucune raison de dire NON.

Si un prospect n’a plus de raisons de vous dire NON, il acceptera votre proposition. Le CABINET AMP a dressé, la liste des deux raisons les plus courantes de dire NON, quand vos prospects sont en face d’une proposition commerciale.

PREMIER TYPE D’OBJECTION

La première raison courante de dire NON à une offre : c’est son manque de crédibilité ( retrouvez dans cette formation comment vous rendre crédible au point 3 en cliquant ici.)

En fait, les prospects disent NON à votre proposition commerciale, lorsqu’ils ne sont pas sûrs que votre produit ou votre service tienne ses promesses. En d’autres termes, ils doutent de la qualité de votre produit.

C’est la raison pour laquelle dans toute offre commerciale, il faut y inclure toutes informations utiles pour rassurer vos futurs clients sur la qualité de vos produits. Fournissez des PREUVES que votre produit va tenir sa promesse, ou que votre système fonctionne.

A ce sujet, il existe une diversité de techniques de crédibilité adaptables à vos produits. A titre d’exemples, pour ceux qui vendent des services professionnels aux entreprises, il y a ce qu’on appelle les attestations de bonne exécution. C’est un outil simple et qui fonctionne. C’est quoi cet outil ? Pour ceux qui ne savent pas, une attestation de bonne exécution, c’est un simple courrier de deux ou trois phrases que votre client rédige et signe. Dans ce courrier, il confirme qu’il est bel et bien un de vos clients, qu’il est entièrement satisfait de la prestation que vous fournissez pour son entreprise, et qu’il vous autorise à user de son témoignage pour rassurer d’autres clients éventuels.

Voilà c’est simple, mais une attestation de bonne exécution est un outil de crédibilité très efficace pour rafler les appels d’offres.

Retenez une chose, pour convaincre quelqu’un d’une vérité, vous n’avez pas besoin d’arguments, vous avez besoin de preuves, vous avez d’éléments matériels qui prouvent votre promesse de vente. C’est tout ! Ça c’est pour ce qui concerne le manque de crédibilité. Mais ce n’est pas suffisant pour convaincre un client d’acheter votre produit.

Jusque-là, vous n’avez éliminé que la première raison courante pour laquelle vos prospects disent NON à vos offres commerciales.

DEUXIÈME TYPE D’OBJECTION

Il y a une deuxième raison courante pour laquelle vos prospects vont vous dire NON. C’est le prix. S’ils vous trouvent trop chers, ils refuseront votre offre. Y a rien à faire ! La question est maintenant de savoir : comment faire pour que vos prospects ne vous trouvent pas trop cher ?

Il faut savoir qu’en commerce la notion de cherté est plus relative qu’objective. C’est qui parait cher pour Pierre peut paraître un bas prix chez Paul. Il n’y a pas de prix de juste, ni de prix élevé. C’est juste une question de perception chez vos prospects.

Donc pour ne pas qu’ils disent que vos produits sont chers, il faut inclure dans votre offre commerciale des éléments supplémentaires pour réduire cette impression de cherté. Là aussi, il existe diverses techniques pour modifier la perception du prospect.

A titre d’exemples, je peux vous citer la technique des bonus. Les bonus sont produits ou des services supplémentaires dont vos prospects ont besoin après la consommation de votre produit principal.

Je vous donne un cas concret. Vous vendez un Split à 180 000 FCFA. Votre futur client vous trouve cher parce que votre concurrent vend le même modèle de split à 160 000 FCFA. Ce que je vous propose pour réduire l’impression de cherté chez votre client c’est d’ajouter des bonus à votre offre. Par exemple, vous proposez à votre client de lui offrir comme premier bonus le transport gratuit de son split jusqu’à chez à la maison. Vous lui dites que ce service vaut en principe 15 000 Francs CFA dans le marché pour lui ça sera gratuit. En plus, vous lui offrez également le service d’installation du split gratuitement qui lui a une valeur de trente 30 000 Francs CFA. On regarde ensemble le tableau récapitulatif de votre offre avec ses bonus. D’un côté, vous avez un split à 180 000 fcfa avec deux services bonus : le transport gratuit qui vaut 15 000 fcfa sur le marché et l’installation gratuite qui vaut 30 000 francs CFA. D’un autre côté, nous avons le concurrent qui vend son split à 160 000 francs CFA sans aucun bonus. En comparant les deux offres, celle qui paraît la plus intéressante c’est bien sûr l’offre avec les bonus. Quand vous proposez les bonus, le client ne voit plus 180 000 fcfa du départ, mais plutôt 135 000 francs CFA. C’est-à-dire qu’il déduit lui-même la valeur des bonus de votre prix de départ.

Voilà comment vous pouvez réduire l’impression de cherté d’une offre. Bien sûr le bonus n’est pas la seule technique, il en existe pleins d’autres que vous pouvez adapter à votre business. Voilà donc éliminer la deuxième raison de dire non à votre offre.

Ainsi, comme le client n’a presque plus de raisons de dire NON à votre offre, on peut dire que vous avez une offre convaincante qui a de grandes chances de conclure la vente.

CE QU’IL FAUT RETENIR POUR CONVAINCRE UN CLIENT D’ACHETER VOTRE PRODUIT

Voilà c’est tout pour aujourd’hui sur le sujet comment convaincre un client d’acheter votre produit. On résume ce qu’on a vu aujourd’hui. Pour convaincre un client d’acheter votre produit, il faut inclure au moins deux choses dans votre offre : un, des éléments de crédibilité pour rassurer votre client sur la qualité de votre produit, et en deux, des éléments pour réduire l’impression de cherté. Si le client n’a plus de raison de dire non, alors il dira Oui à votre offre.

Vous pouvez télécharger notre livret sur « comment concevoir une offre irrésistible », en cliquant ici.

En plus, vous recevrez automatiquement toutes nos formations marketing fondamentales,  notamment les « stratégies indispensables pour augmenter vos ventes ».  Je vous dis à très bientôt pour un prochain article conseil.

Je termine toujours en disant à ceux qui me lisent pour la première fois notamment en qui concerne la section MARKETING. Que si vous voulez apprendre des techniques pour vendre plus, je vous recommande de vous abonner à mon site internet dans la section MARKETING en cliquant ici

Si vous voulez recevoir mon prochain article, cliquez ici et dites-moi à quelle adresse je dois vous l’envoyer.

Vous recevrez GRATUITEMENT automatiquement toutes nos formations en MARKETING, notamment les « stratégies indispensables pour augmenter vos ventes ».

J’insiste car nous sommes bel et bien dans la section MARKETING. Donc même si vous êtes abonné sur le site mais à une autre section, il faut vous abonner à nouveau mais cette fois-ci dans la section MARKETING ici

N’oubliez pas également de laisser un commentaire sous cet article conseil s’il vous a plu ou de la partager. Je vous dis à très bientôt pour un prochain article. Bye Bye !

Par @Regis Amon
Coach pour les PME en difficultés de ventes
Compte YouTube https://bit.ly/CompteYouTubeCabinetAMP
Page Facebook : @Jeveuxacheter
CC Aimé Koné Mauricette Koffi Keita Abdou Karim Yannick Stéphane Gboko

Comprendre la vente et ses concepts clés

Comprendre la vente et ses concepts clés

Comprendre la vente
Temps de lecture : 3min 10s

Comprendre la vente et ses concepts clés : aujourd’hui, vous allez comprendre la vente et ses concepts clés que sont : la prospection commerciale et le travail du vendeur au quotidien. Dans cet article dont le temps de lecture est de sept (7) minutes, vous allez comprendre la vente, comprendre les principes fondateurs pour vendre un produit.

Nous avons conçu ce programme éducatif au CABINET AMP parce que, beaucoup de Chefs de Petites et Moyennes entreprises galèrent au quotidien pour vendre leurs services ou leurs produits. Ils galèrent parce que la majorité essaie de copier les techniques des multinationales qu’ils voient autour d’eux. Sauf que pour être un excellent copieur, il faut au moins comprendre les principes fondamentaux de ce que vous voulez copier.  Exemple simple : pour pouvoir reproduire une image de la terre entière, il faut au moins savoir que la terre est ronde et non plate.

C’est pareil pour la vente. Si vous connaissez les principes fondateurs de la vente, vous pourrez alors copier et même adapter les idées marketing que vous voyez à votre business. D’abord, ce qu’il faut savoir pour pouvoir vendre, c’est de connaître votre rôle en tant qu’un vendeur.

Un vendeur, c’est tout simplement un intermédiaire. C’est un intermédiaire qui va mettre en connexion deux personnes : une première personne qui a un problème qu’il cherche à résoudre ou un besoin qu’il cherche à combler. Cette première personne s’appelle le PROSPECT.

Ensuite, il va mettre en connexion ce PROSPECT avec une deuxième personne, qui elle, possède « UNE » solution au problème de ce prospect. Cette solution ; c’est le PRODUIT OU LE SERVICE. Et cette deuxième personne, c’est L’ENTREPRENEUR. C’est celui qui possède le produit ou le service.

Ainsi, quand un prospect accepte de donner son argent pour acquérir la solution que vous lui proposez, on dit que vous avez conclu une vente.

Une fois que vous avez compris cela. Tout devient plus clair en ce qui concerne votre travail en tant qu’un vendeur. Puisque vous êtes un intermédiaire qui met en contact deux personnes: le prospect et l’entrepreneur,  votre travail en tant qu’un vendeur consistera à accomplir deux tâches au quotidien.

Votre première tâche en tant qu’un vendeur, c’est tout simplement de trouver les personnes qui ont des problèmes que votre produit résout. Vous devez trouver autant de prospects que possible. C’est ce qu’on appelle la prospection commerciale.

Une fois que vous avez trouvez un prospect, c’est-à-dire cette personne qui a le problème que votre produit résout, votre deuxième tâche consistera à proposer une offre commerciale pour que ce prospect achète votre produit à votre prix. C’est ce qu’on appelle une offre commerciale ou un devis ou encore une cotation selon les domaines d’activités.

Cette offre doit être la plus convaincante possible pour que vos prospects l’acceptent plus facilement et que vous enregistriez le maximum de ventes. Voilà donc ainsi décrit le processus de vente. Récapitulons donc ce qu’on a vu jusqu’à présent.

Vous êtes un vendeur, un intermédiaire, et votre travail consiste au quotidien à prospecter c’est-à-dire à chercher des personnes qui ont des problèmes à résoudre ou des besoins à combler. Ces personnes-là sont appelés prospects. Ensuite, vous leurs proposez une offre commerciale convaincante pour qu’ils achètent, et que vous fassiez le maximum de ventes.

Maintenant qu’on sait exactement ce que nous devons faire en tant vendeur. On va s’intéresser à comment exécuter ces deux tâches au quotidien. Votre premier travail en tant qu’un vendeur : Comment prospecter ? En d’autres termes, comment et où trouver ces prospects dans votre marché ?

La prospection commerciale est la tâche que beaucoup de vendeurs trouvent compliqué à exécuter. Et ils ont raison. C’est compliqué parce qu’aucun prospect ne se promène avec une pancarte sur laquelle il écrit la liste de tous ses problèmes ou de tous ses besoins à satisfaire.

Dans la vie courante, les prospects ne sont pas visibles, on ne les voit pas. C’est pourquoi, les commerçants et les experts marketing ont inventé toutes sortes de techniques d’approches de communications pour pouvoir dénicher ces fameux prospects.

L’une des plus vieilles au monde est de faire le PORTE A PORTE chez les clients potentiels et de leur demander tout simplement s’ils ont besoin de votre produit. Soit ils vous répondront Oui, alors ce sont des prospects. Soit ils répondront NON, dans ce cas ce sont des clients potentiels ordinaires.

C’est donc uniquement qu’aux prospects, c’est à dire ceux qui vous ont répondu OUI, que vous faites une offre commerciale.

Personnellement, au Cabinet AMP, nous vous conseillons d’utiliser les techniques d’attraction pour dénicher rapidement et plus facilement des prospects. Dans le jargon marketing, on les appelle les techniques PULL.

Les techniques d’attraction partent du principe que le prospect a déjà un problème, et qu’il est déjà en mode recherche de solutions. Vous n’avez donc qu’à l’attirer à votre business. La plus connue des techniques d’attraction, c’est l’annonce publicitaire. Elle consiste tout simplement à communiquer sur les problèmes que votre produit résout. Voici un exemple simple.

Disons que quelqu’un a des rats et des souris chez lui à la maison, et qu’il cherche à s’en débarrasser. Vous, vous possédez justement un produit qui élimine en 24 heures les rats et les souris. Cette personne qui cherche cette solution, c’est un prospect.

Sauf que vous ne saviez pas encore où ce prospect se trouve. Par ailleurs, il se trouve que comme ce prospect, il y a des dizaines d’autres prospects qui cherchent eux aussi, à se débarrasser des souris et des rats qui vivent dans leurs maisons.

Comme vous ne pouvez pas savoir dans votre marché, qui est prospect et qui ne l’ai pas, vous allez prospecter en utilisant une technique d’attraction telle que je vous l’ai recommandé. Vous allez concevoir et diffuser une annonce publicitaire simple. Vous allez dire haut et fort tout simplement à tous vos clients potentiels que vous avez en votre possession un produit qui tue les souris et les rats en 24 heures.

Ainsi, quand les prospects qui liront ou écouteront cette annonce publicitaire ils seront attirés, et ils décideront de vous contacter, vous le vendeur, pour en savoir plus sur votre produit.

Avec cette technique d’attraction simple, vous avez a pu trouver un prospect. Votre prospection commerciale est donc réussie grâce à une annonce publicitaire toute simple.

Cependant, en dehors de l’annonce publicitaire, il faut savoir qu’il existe plusieurs autres techniques d’attraction pour trouver des prospects, pour les amener à vous contacter, à visiter votre commerce ou encore à visiter votre site Internet. Toutes ces techniques, nous les appelons au Cabinet AMP « les stratégies d’attraction de la clientèle ».

Ces techniques doivent être maîtrisées par tout vendeur pour ne pas être dépassé par la concurrence. Effet, il faut vous souvenir que vous n’êtes le seul commerçant. Vous avez une double concurrence. Vous avez des concurrents directs qui vendent la même chose que vous, et vous avez d’autres commerces qui vendent certes des produits différents, mais qui sollicitent les revenus des mêmes prospects que vous. Appliquez-vous donc à prospecter chaque jour.

Cependant, jusque-là, vous n’avez fait que la moitié de votre travail en tant qu’un vendeur en prospectant au quotidien. Il vous reste désormais à convaincre votre prospect d’acheter votre produit. C’est votre deuxième travail en tant qu’un vendeur.

Comment convaincre quelqu’un d’acheter votre produit ? Mais là, nous sommes au terme de nos sept minutes sur le sujet comprendre la vente. Ça sera donc dans un prochain article que vous pouvez trouver en cliquant ici.

Vous pouvez télécharger notre livret sur les stratégies d’attraction, en cliquant ici. Vous recevrez automatiquement toutes nos formations marketing fondamentales, notamment les « stratégies indispensables pour augmenter vos ventes ». Je vous dis à très bientôt pour un prochain article conseil.

Je termine toujours en disant à ceux qui me lisent pour la première fois notamment en qui concerne la section MARKETING. Que si vous voulez apprendre des techniques pour vendre plus, je vous recommande de vous abonner à mon site internet dans la section MARKETING en cliquant ici

Si vous voulez recevoir mon prochain article, cliquez ici et dites-moi à quelle adresse je dois vous l’envoyer.

Vous recevrez GRATUITEMENT automatiquement toutes nos formations en MARKETING, notamment les « stratégies indispensables pour augmenter vos ventes ».

J’insiste car nous sommes bel et bien dans la section MARKETING. Donc même si vous êtes abonné sur le site mais à une autre section, il faut vous abonner à nouveau mais cette fois-ci dans la section MARKETING ici

N’oubliez pas également de laisser un commentaire sous cet article conseil s’il vous a plu ou de la partager. Je vous dis à très bientôt pour un prochain article. Bye Bye !

Par @Regis Amon
Coach pour les PME en difficultés de ventes
Compte YouTube https://bit.ly/CompteYouTubeCabinetAMP
Page Facebook : @Jeveuxacheter
CC Aimé Koné Mauricette Koffi Keita Abdou Karim Yannick Stéphane Gboko

Commerciaux : comment recruter d’excellents commerciaux pour accroître vos ventes et maximiser votre profit ?

Commerciaux : comment recruter d’excellents commerciaux pour accroître vos ventes et maximiser votre profit ?

comment recruter d’excellents commerciaux
Temps de lecture : 1min 57s

Commerciaux : Alain a recruté 3 agents commerciaux dans l’espoir qu’ils l’aident à atteindre ses objectifs de vente. Après 6 mois de travail, les commerciaux ne rapportent toujours pas plus de ventes que ne coûtent leurs salaires et leurs charges d’exploitation (transport, téléphone, carte de visites, et autres outils de prospection). Il a essayé plusieurs formules d’incitations (primes ou fortes commissions sur vente) pour les motiver à vendre plus. Mais leurs résultats furent plus décevants. Il veut donc recruter d’autres commerciaux en remplacement de ces derniers mais ne veut plus refaire cette amère expérience et recherche une méthode efficace pour trouver de véritables champions de la vente. Comment doit-il procéder ?

1 ère étape pour recruter d’excellents commerciaux : disposer d’abord d’un plan marketing avant de recruter vos commerciaux, des champions en vente

C’est une erreur commune des PME. La plupart des chefs de PME ne dispose pas d’un plan marketing complet avant de recruter des commerciaux. C’est comme si vous recrutez des soldats pour mener un combat sans avoir un plan de guerre. C’est l’échec assuré. Des commerciaux sans plan marketing performant sont comme des soldats qui vont sur le terrain du combat sans direction.

Il  vous faut un plan marketing qui contient au minimum deux (02) stratégies efficaces que vous-mêmes avez essayé et qui marchent. Il s’agit d’une stratégie pour attirer les clients appelée parfois stratégie de prospection clientèle. C’est une stratégie qui explique à vos commerciaux : qu’est-ce que vous vendez ? A qui vous vendez ? Et comment faites-vous pour toucher votre cible et les attirer ?

Ensuite, la seconde stratégie est votre stratégie de présentation d’offres irrésistibles c’est –à –dire comment vous présentez votre offre commerciale pour que vos clients acceptent d’acheter. Dans cette stratégie d’offres irrésistibles, il s’agit tout simplement de montrer à vos commerciaux quels sont les avantages clés de votre produit ou service qui convainquent vos clients d’acheter, vos différentes options de prix, les éléments à montrer pour rassurer vos clients sur la qualité de vos produits.

Si vous n’avez pas ces deux stratégies au minimum, et dont l’efficacité a déjà été testé par vous, vous aurez beau recruter autant d’agents commerciaux que vous voulez, ils ne seront pas percutants. Si vous n’avez pas les compétences pour concevoir un plan marketing complet, commencez par recruter un professionnel du marketing pour vous aider à en concevoir un. Ainsi, le recrutement du responsable Marketing est prioritaire aux recrutements des commerciaux tout comme il est indispensable dans une armée d’avoir un officier supérieur qui établira un plan de guerre qu’appliqueront les soldats sur le terrain. Le commercial, tout comme le soldat, ne peut concevoir de stratégies d’attraction de clientèle, ni des offres irrésistibles. Cela ne fait pas parti de ses compétences.

2 ème étape pour recruter d’excellents commerciaux : Préparer un budget financier pour fournir les outils marketing adaptés aux missions des commerciaux

Si vous recrutez des soldats pour faire une guerre, il faut au moins que vous leurs fournissez les armes de combat.

La plupart des chefs de Pme décident de recruter des commerciaux et ne leurs fournissent pas les outils pour travailler. Parfois, ils n’ont pas de budget pour acheter les outils de travail. Exemple : si vous avez prévu dans votre plan marketing que vos commerciaux fassent du porte à porte pour présenter vos produits ou vos services, la moindre de choses à leur fournir ce sont des cartes de visites pour laisser leurs contacts à leurs prospects ou encore des fiches de présentation de vos offres ou encore des échantillons de vos produits, etc.

Si vous n’avez pas de budget pour leurs acheter les outils de base, vaut mieux pour vous que vous ne recrutiez pas de commerciaux, car ça serait comme recruter des soldats et ne pas leurs fournir d’armes pour combattre.

3 ème étape pour recruter d’excellents commerciaux: Assister à l’entretien d’embauche pour choisir selon votre intime conviction et exiger une période d’essai

C’est l’étape la plus simple à réaliser mais à condition que vous respectiez au moins deux (2) règles clés du recrutement : 1. assistez vous-mêmes à l’entretien d’embauche et 2. Exigez un essai.

Comme vous n’êtes pas un spécialiste du recrutement, faites-vous quand même assister d’un professionnel du domaine. Pendant l’entretien votre objectif sera de choisir le candidat qui aura pu vous convaincre qu’il est capable de vendre vos produits. Si aucun des candidats présents n’a pu vous convaincre de ses compétences en vente, ne recrutez personne. Vous avez toujours la possibilité de faire un autre appel à candidature. Ne vous mettez pas la pression. Voulez-vous savoir comment repérer l’excellent vendeur ? C’est simple : Dites-vous que si un candidat n’a pas pu vous convaincre qu’il est bon, il convaincra moins vos clients d’acheter vos services ou produits. Un champion de la vente doit pouvoir au moins vous convaincre que c’est lui le meilleur candidat.

Toutefois, comme il existe de très bons « bluffeurs », imposez toujours une période d’essai. En principe, il ne devrait pas avoir de difficultés, si c’est un champion, l’essai sera concluant à condition que vous ayez vous-mêmes les prérequis cités ci-dessus : un plan marketing efficace et un budget pour fournir les outils nécessaires à la vente à vos commerciaux. Sinon, mettez fin à leurs contrats.

En conclusion pour recruter d’excellents commerciaux il faut d’abord : 1. disposer d’un plan marketing testé et efficace ou solliciter les services d’un professionnel pour vous aider à concevoir ledit plan, 2. un budget financier pour acheter les outils de vente à vos futurs commerciaux 3. Choisir uniquement votre champion de la vente si et seulement si ce champion vous a vous-même convaincu et imposez une période d’essai.

Je termine en disant à ceux qui me lisent pour la première fois  notamment en qui concerne la section ENTREPRENEURIAT.   Que si voulez éliminer les éventuelles zones d’ombres, pour mieux comprendre,  et pour appliquer mes conseils de manière juste, je vous recommande de vous abonner à mon site internet dans la section Entrepreneuriaten cliquant ici. Vous recevrez automatiquement toutes nos formations en entrepreneuriat,  notamment mon livre « Les deux clés universelles pour réussir en affaires».  Vous saurez les erreurs à ne pas commettre et ce qu’il faut faire pour créer un business rentable. Ou rendez-vous directement dans la section entrepreneuriat de notre site internet.

J’insiste car nous sommes bel et bien dans la section Entrepreneuriat.  Donc même si vous êtes abonné sur le site mais à une autre section par exemple le marketing ou le développement personnel,  il faut vous abonner à nouveau mais cette fois-ci dans la section Entrepreneuriat. Je vous dis à très bientôt pour un autre article conseil.

Par @Regis Amon
Coach pour les PME en difficultés de ventes
Compte YouTube https://bit.ly/CompteYouTubeCabinetAMP
Page Facebook : @Jeveuxacheter
CC Aimé Koné Mauricette Koffi Keita Abdou Karim Yannick Stéphane Gboko

Page 1 sur 2
1 2
Ouvrir chat
1
Besoin d'aide ?
Bonjour 👋
Comment puis-je vous aider ?