Comment Dieu répond à nos prières de demande financière ou d’emploi ?

Comment Dieu répond à nos prières de demande financière ou d’emploi ?

Comment Dieu répond à nos prières
Temps de lecture : 3min 30s

Comment Dieu répond à nos prières ? Aujourd’hui, en Côte d’Ivoire, la majorité des Jeunes croyants à Dieu prient pour des demandes de revenus (l’argent) ou encore ils prient pour obtenir un emploi. D’autres font tout ce qu’ils peuvent pour appliquer les enseignements religieux qu’ils ont reçus sur ce qu’il faut faire pour que Dieu les bénisses et leur « ouvre les écluses du Ciel » (payer sa Dîme, faire des offrandes, donner pour recevoir, etc…). Si malgré la multiplication des prières et l’application des enseignements religieux, c’est le statu quo chez vous, lisez cet article. Peut-être que c’est l’élément qu’il vous fallait savoir pour débloquer votre vie.

COMMENT DIEU REPOND A NOS PRIERES ?

Dieu est Infiniment Bon et infiniment Aimable ; IL est Juste ; IL est Miséricordieux et IL est fidèle à sa parole. C’est pourquoi, IL répond toujours quand ses enfants lui demandent de quoi vivre et accomplir leurs missions.

Ce qui veut dire qu’Il ne peut pas refuser de vous donner de quoi manger si vous en avez besoin. La pauvreté est un statut qui est la conséquence de votre manque de connaissance du système économique que Dieu a mis en place sur toute la Terre pour nous combler de ressources, vous et moi. Si Dieu répond donc toujours, c’est à vous d’identifier sa réponse et comment la rendre concrète pour vous. Je vous donnerais deux (02) règles simples pour savoir comment Dieu répond à nos prières pour combler nos besoins ou obtenir un emploi.

REGLE 1 : VOIR COMME DIEU VOIT ET NON COMME LES HOMMES VOIENT.

L’erreur commune du peuple Dieu, c’est d’attendre la réponse de Dieu à leurs prières sous la forme selon laquelle un homme aurait répondu. En effet, si vous demandez du pain à un boulanger, il vous donnera du pain ; si vous demandez un emploi à un Chef d’entreprise, il vous donnera un emploi. Par contre, si vous demandez du pain à Dieu, il vous répondra en vous donnant de la « Manne » ; si vous lui demandez un emploi, il vous donnera plutôt une mission à accomplir et des talents pour le faire. Si vous lui demandez de l’or, il vous donnera plutôt une idée qui vaut de l’or. C’est cette erreur de vision qui fait que la plupart du temps vous aurez l’impression que Dieu ne répond pas à vos prières.

Voyez-vous, dans le livre de l’Exode chapitre 16 de la Bible, pendant la traversée du désert, quand le peuple d’Israël eût faim, ils réclamèrent à Moïse du pain. Moïse à son tour, pria le Seigneur, Qui lui répondit « qu’IL allait fait pleuvoir du pain du Ciel ». En lieu et place du pain auquel on pourrait s’attendre, c’est plutôt quelque chose de fin, tel du givre, qui parut dans la rosée et qui a couvert le camp. La forme dans laquelle Dieu a répondu était inattendue pour le peuple. Le peuple de Dieu n’a pas su comprendre que cette rosée était « le pain du ciel ». A la vue de cette poudre, ils disaient « Man Ou » ce qui veut dire « «qu’est-ce que c’est ? ». C’est Moïse qui leur a révélé que c’était le « Pain du Ciel » que le Seigneur leur donnait à manger. C’est le plus gros handicap du peuple de Dieu. Dieu répond toujours à nos prières mais c’est nous qui n’avons pas la connaissance suffisante pour détecter la forme de la réponse.

Aujourd’hui, avec l’évolution, les créations de l’homme vous empêchent de voir les choses comme Dieu l’aurait vu. Vous voyez les créatures comme des créations. Dieu n’est pas boulanger. Le pain, tel que nous le connaissons est une invention de l’homme. Dieu ne va pas donc fabriquer du Pain pour vous. A la place du pain que vous visualisez, IL vous donnera de la Manne. L’écart entre les  formes est parfois très grand. La Manne ressemblait à une graine de coriandre, regardez la photo ci-dessous et constatez la différence avec le pain que nous connaissons aujourd’hui. C’est sûr que moi-même je n’aurais rien vu.

C’est pareil pour ceux qui recherchent désespérément un emploi. Le talent est la réponse de Dieu à vos demandes d’emplois. Le talent est une capacité, une habileté, une aptitude naturelle ou acquise, une supériorité dans une activité humaine. Je dis bien une « supériorité ». Cela signifie que Dieu vous rendu supérieur dans une activité bien précise par rapport à d’autres depuis votre naissance. C’est ce qui fera que vous trouverez facilement un emploi dans cette activité précise, car vous êtes supérieur dans ce domaine, pas dans d’autres. Quand vous avez un talent, vous êtes facilement détectable par un recruteur, et cela est valable pour tous les domaines (le sport, la musique, le monde de l’entreprise, etc.). Malheureusement, beaucoup de jeunes recherchent des emplois dans des domaines en fonction de leurs diplômes et non en fonction de leurs talents. Or, les diplômes étouffent vos talents, vous aveuglent, vous mettent dans le moule de la normalité, vous empêchent d’être détecté parmi les autres candidats et donc de trouver un emploi. Les recruteurs choisissent parmi les meilleurs, c’est-à-dire ceux qui se sont faits détectés par leurs talents.

Si vous postulez dans un domaine où vous avez un talent, vous trouverez facilement un emploi. Même si vous êtes « au dernier rang des candidats et dans des conditions invisibles » un recruteur remarquera votre talent. L’histoire de Joseph en est une parfaite illustration dans la Bible. Joseph avait deux talents que Dieu lui donna : un talent d’intendance et un talent pour interpréter les songes. Malgré qu’il ait été vendu comme esclave par ses frères (Genèse 37), son talent d’intendance fût détecté par Potiphar, un Haut Administrateur en Egypte, qui fit de lui le Gouverneur de toute sa maison. Plus tard, quand il fût emprisonné (Genèse 39), son talent d’intendance fût encore détecté par le Gardien principal de la prison qui lui confia la garde de tous les prisonniers. En prison, c’est son talent d’interprète des songes qui lui valut d’être détecté par des Officiers de Pharaon, puis d’être nommé Gouverneur de toute l’Egypte, après avoir interprété un songe de Pharaon (Genèse 40 et 41). C’est l’exemple qu’il faut suivre. Vos talents vous donneront toujours un emploi.

Par contre, si vous postulez uniquement en fonction de votre diplôme et dans un domaine où vous n’avez aucun talent, donc aucune supériorité, vous aurez du mal à être recruté. Même si vous êtes recruté, vous ne resterez pas bien longtemps à ce poste. Vous ne pourrez pas progresser, ni même vous faire remarquer par vos supérieurs et obtenir une promotion.

De la même manière, il vous paraît impensable que Touré Yaya ne trouve pas de Club de football pour le recruter, c’est de cette manière qu’il est impensable que vous ne trouviez pas d’emploi dans le domaine où vous avez un talent. Si Yaya Touré postule pour un emploi de technicien d’usine, il n’aura quasiment aucune chance d’être retenu. Car, il n’a aucun talent dans ce domaine. Retenez par conséquent que votre talent est ce que Dieu vous a donné à votre naissance pour être supérieur aux autres et donc d’être détectable par les recruteurs. Recherchez donc votre talent, postulez dans ce domaine et vous trouverez rapidement un emploi.

Désormais, quand vous priez, demandez que l’Esprit Saint de Dieu vous aide à découvrir comment Dieu répond à nos prières de demande. (Quelle Manne ou quel talent ?) Ensuite, utilisez votre manne ou votre talent de façon concrète pour satisfaire vos besoins. C’est la règle numéro deux.

REGLE 2. VOTRE ACTION EST REQUISE POUR RENDRE CONCRET VOTRE REPONSE A UNE TAILLE HUMAINE.

Que Dieu réponde en vous donnant de la Manne ou un talent, cela ne vaudra rien si vous ne savez pas les utiliser pour obtenir votre bénédiction.

Toujours dans l’épisode du désert, la bible dit que « la manne ressemblait à la graine de coriandre ; son aspect était celui du bdellium. Le peuple se dispersait pour la ramasser ; ensuite on l’écrasait à la meule ou on la pilait dans un mortier ; on la faisait cuire dans des marmites et on en faisait des galettes. Elle avait le goût de gâteau à l’huile.  Lorsque la rosée se déposait sur le camp pendant la nuit, la manne s’y déposait aussi. » Nombre 11.7-9

Voyez-vous, Dieu a donné de la Manne, mais c’était à l’homme d’en faire des galettes. Dieu ne va pas descendre pour sur terre pour vous préparer du riz et de la « sauce de graine de palme ». C’est à vous de vous dépêcher pour utiliser concrètement votre Manne. Tout comme une idée que Dieu vous donne, elle vaut de l’or mais à condition que vous la transformiez en « Or palpable et visible » pour les hommes.

Si vous avez un talent, il faut trouver un moyen de l’exercer pour qu’il soit détecté des recruteurs. Peu importe les conditions, que ce soit par bénévolat ou en prison, exercez votre talent pour le bien-être des hommes.

Mais sachez que la réponse de Dieu n’est pas éternelle. En effet, la Manne non ramassée à temps « … fondait quand le soleil chauffait » (Genèse 16.21). Tout comme un talent qui n’est pas utilisé, il vous est retiré si vous ne portez aucun fruit (Mathieu 25.28). A bon entendeur salut.

Pour conclure sur comment Dieu répond à nos prières de demande d’argent et d’emploi, retenez donc que Dieu répond à nos prières de demandes financières ou de d’emploi dans des formes qui lui sont propres. A un besoin de pain IL donnera de la Manne, à un besoin d’emploi, IL donnera un talent et une mission, à un besoin d’argent, IL vous donnera une idée qui vaut de l’or. Sachez le détecter et l’utiliser.

Par @Regis Amon
Coach pour les PME en difficultés de ventes
Compte YouTube https://bit.ly/CompteYouTubeCabinetAMP
Page Facebook : @Jeveuxacheter
CC Aimé Koné Mauricette Koffi Keita Abdou Karim Yannick Stéphane Gboko

Epargne difficile à réaliser : voici la vérité qu’on vous a cachée

Epargne difficile à réaliser
Temps de lecture : 2min 45s

Au sujet de l’épargne, de nombreuses familles ont des vies frustrantes parce qu’elles n’arrivent pas à en faire suffisamment pour faire face aux besoins qui sont hors des dépenses communes mensuelles telles que : s’acheter une maison ou une voiture, se payer un voyage de vacances, payer les frais de scolarité des enfants, offrir un cadeau ou participer financièrement pour un événement heureux ou malheureux d’un proche. Pour tous ceux qui ont des difficultés pour épargner, voici la solution que je vous propose. C’est une très bonne nouvelle pour vous.

L’épargne est anti naturelle et anti Biblique c’est pourquoi il est difficile de la réaliser
Si nous n’arrivons pas à épargner une partie des revenus que nous gagnons, c’est parce que Dieu ne nous a pas donné les aptitudes naturelles pour le faire. Epargner veut dire littéralement « ne point toucher à quelque chose ». En latin « épargne » est l’opposé de « l’abondance » écrit Fat c’est pourquoi la composition de ce mot est Af-Fatim.

Dieu n’aime pas que l’homme fasse des réserves PEU IMPORTE LE MOTIF parce que cela signifie un manque total de confiance en Lui et en SA capacité à nous nourrir et à combler TOUS NOS BESOINS chaque jour en ABONDANCE. Si vous analysez le fonctionnement du corps humain, vous constaterez que le corps humain ne fait aucune réserve ; il prend ce qui lui est nécessaire et rejette tout superflu d’une manière ou d’une autre. Ainsi pour que vous respectiez Sa Parole, Dieu a frappé toute épargne ou réserve d’auto destruction naturelle.

En effet, pendant l’Exode, quand Dieu décida de nourrir le peuple avec la manne, IL ordonna au Peuple à travers Moïse ceci : « Que personne n’en garde jusqu’au matin ! » Certains n’écoutèrent pas Moïse et en gardèrent jusqu’au matin ; mais cela fut infesté de vers et devint puant. Alors Moïse s’irrita contre eux. (Exode 26.19-20). Remarquez vous-mêmes que tout ce que vous voulez conserver naturellement finit par pourrir, que ça soit un plat cuisiné, des fruits, des légumes, de la viande ou du poisson. Parfois, cela pourri en moins d’une journée. Quand bien même l’homme ait imaginé des méthodes de conservation longue durée comme la congélation, tout aliment fini par pourrir.

De même, l’or et l’argent qui ont été inventé par l’homme pour quantifier et conserver plus longtemps ses richesses n’échappent pas à cette malédiction. Jésus-Christ nous mettait en garde en disant ceci : « Ne vous amassez pas de trésors sur la terre, où les mites et les vers font tout disparaître, où les voleurs percent les murs et dérobent. Mathieu 6.19. C’est pourquoi à chaque fois que vous tenterez d’épargner votre argent, un événement imprévu va vous pousser à vider votre compte épargne et vous obligera à reprendre à zéro. Ces événements inattendus se sont « ces vers et ces mites » ; les voleurs se sont ces compagnies qui augmentent le prix de leurs marchandises pour vous soutirer plus d’argent sans votre permission ou c’est l’Etat qui prend votre argent sans votre accord à travers l’augmentation des impôts ou encore tous ces mendiants qui vous usent d’astuces pour provoquer de la pitié artificielle en vous et vous soutirer votre argent.

En tentant donc de vivre en épargnant, vous serez toujours pauvre et vous ne sortirez jamais des difficultés financières. Au pire, vous finirez par vivre en avare c’est-à-dire que vous aurez de grosses réserves d’argent en banque mais vous vivrez comme un pauvre avec un pantalon ou une robe. Vous serez constamment hanté par la perte éventuelle de votre argent. Le résultat sera le même, vous vivrez comme un pauvre jusqu’à ce que la malédiction de l’épargne prévue par Dieu frappe, en se manifestant par l’attaque « des mites et des vers » décrits plus haut.

A ce stade, vous vous dites : mais que faire alors pour faire face aux besoins inattendus de la vie ?
Voici la solution que je vous donne : « Désormais, cherchez à vivre dans l’abondance au lieu de vivre en épargnant. »
L’erreur que commettent la plupart des gens qui ont des difficultés financières c’est d’essayer de vivre en réduisant leurs dépenses au lieu de vivre avec une mentalité d’abondance. Vivre dans l’abondance et avec une mentalité d’abondance c’est vivre en dépensant votre argent principalement pour accomplir la mission que Dieu vous confiée dans ce monde et pour combler tous vos besoins légitimes comme si votre réserve de ressources financières était inépuisable.

En effet, dès la création, Dieu nous a conçus pour vivre dans l’abondance. Quand IL créa l’Homme, il mit à sa disposition des ressources alimentaires en abondance. IL créa toutes sortes d’arbres portant des fruits et d’autres plantes à manger qu’IL donna à l’Homme afin que ce dernier exerce sa mission première sans se soucier de sa nourriture. IL nous donna que des règles de vie dans l’abondance « Vous pouvez manger de tous les arbres du jardin… » (Genèse 2.16) « Soyez féconds et prolifiques, remplissez la terre et dominez-la… » (Genèse 1.28). JESUS CHRIST, au cours du miracle de la multiplication de pain, nous montra l’exemple de vie en abondance que Dieu souhaite, en donnant au peuple de la nourriture autant qu’ils en voulurent (Jean 6.11-12). Le peuple mangea jusqu’à être tous rassasié (Matthieu 14.20). C’est l’une des raisons pour laquelle tous les hommes sans exception recherchent ce qu’on appelle aujourd’hui l’indépendance financière c’est- à dire une vie où vous pouvez combler tous vos besoins, dépenser l’argent sans compter, sans craindre que cela ne s’épuise. C’est normal de rechercher cela car Dieu lui-même vous a créé pour vivre dans l’abondance.

Après avoir pêché, Dieu n’a pas annulé cette règle de vie dans l’abondance pour Adam et Eve. Cependant, nous devrons désormais obtenir cette vie d’abondance par la « sueur de notre front » et enfanter « péniblement » (Genèse 3.16-18). De même, après le Déluge, la bénédiction de Dieu pour Noé a confirmé cette règle de vie dans l’abondance : « Soyez féconds et prolifiques, remplissez la terre (Genèse 9.1) ; « Tout ce qui remue et qui vit vous servira de nourriture comme déjà l’herbe mûrissante, je vous donne tout » (Genèse 9. 3).

En conclusion, c’est quand vous commencerez à vivre selon un esprit d’abondance que vous obtiendrez l’abondance dans votre vie. Vous pourrez combler tous vos besoins sans avoir à épargner le moindre sou. Pour le moment, vous êtes encore captif de la peur du lendemain et des faux enseignements, ce qui vous pousse à épargner, à vivre chichement et frustré, en total désobéissance à Dieu. Dans le prochain article nous verrons :
– Comment vivre dans l’abondance alors que vous n’avez pas beaucoup de ressources financières ou que celles-ci ne vous suffisent même pas à couvrir vos besoins ?
– Le cas exceptionnel de la seule réserve permise par Dieu

Par @Regis Amon
Coach pour les PME en difficultés de ventes
Compte YouTube https://bit.ly/CompteYouTubeCabinetAMP
Page Facebook : @Jeveuxacheter
CC Aimé Koné Mauricette Koffi Keita Abdou Karim Yannick Stéphane Gboko

Comment vivre dans l’abondance financière et sortir des difficultés quotidiennes ?

Comment vivre dans l’abondance financière et sortir des difficultés quotidiennes ?

vivre dans l’abondance financière
Temps de lecture : 3min 10s

comment vivre dans l’abondance financière est la suite d’un précédent article, nous avons vu que l’épargne était une action contraire à la nature humaine depuis la création de l’homme et même condamnée par Dieu. C’est pourquoi il était si difficile pour la plupart des ménages d’épargner (mettre de l’argent de côté et ne pas y toucher). Si vous voulez revenir sur les fondements de cette instruction divine, veuillez relire l’article précédent en cliquant ici. Ainsi, pour tous ceux qui n’arrivent pas à épargner, nous avons vu qu’il fallait vivre selon les principes d’abondance financière prescrits par Dieu, plutôt que d’essayer d’épargner pour sortir définitivement des difficultés financières. Aujourd’hui, comme promis, nous allons voir en détail comment vivre dans l’abondance financière, avec un esprit d’abondance et sortir des difficultés financières, et le cas exceptionnel où Dieu vous permet de faire des réserves. Ensuite, je répondrai aux questions que les fidèles lecteurs m’ont posées à la sortie de l’article précédent afin de ressortir avec des réponses concrètes pour sortir des difficultés financières.

Vivre dans l’abondance financière selon les principes de la Bible

Si vous n’arrivez pas à vivre dans l’abondance financière c’est uniquement parce que vous n’utilisez pas les ressources que Dieu vous donne comme IL l’a prescrit.

Les ressources que Dieu nous donne sont à utiliser pour deux buts et dans l’ordre de priorité suivant :

1.       pour accomplir toutes les missions pour lesquelles IL vous a donné et continue de vous donner la Vie

2.       pour combler tous vos besoins humains actuels et non des besoins futurs

Dans les saintes écritures, le cas de la Veuve de Sarepta illustre bien ce que vous vivez et comment vous devez utiliser vos ressources au quotidien. Même quand vous n’en avez pas suffisamment. Je citerai le passage en entier car je m’en servirai pour répondre aux questions concrètes des lecteurs. C’était au temps du Prophète Elie (1 Roi 17.8-15). Il y avait une grande sécheresse dans tout le pays, et Elie n’avait plus de quoi manger ; ni à boire. « La parole du SEIGNEUR lui fut adressée : « Lève-toi, va à Sarepta qui appartient à Sidon, tu y habiteras ; j’ai ordonné là-bas à une femme, à une veuve, de te ravitailler. » Il se leva, partit pour Sarepta et parvint à l’entrée de la ville. Il y avait là une femme, une veuve, qui ramassait du bois. Il l’appela et dit : « Va me chercher, je t’en prie, un peu d’eau dans la cruche pour que je boive ! » Elle alla en chercher. Il l’appela et dit : « Va me chercher, je t’en prie, un morceau de pain dans ta main ! » Elle répondit : « Par la vie du SEIGNEUR, ton Dieu ! Je n’ai rien de prêt, j’ai tout juste une poignée de farine dans la cruche et un petit peu d’huile dans la jarre ; quand j’aurai ramassé quelques morceaux de bois, je rentrerai et je préparerai ces aliments pour moi et pour mon fils ; nous les mangerons et puis nous mourons. » Elie lui dit : « Ne crains pas ! Rentre et fais ce que tu as dit ; seulement, avec ce que tu as, fais-moi D’ABORD une petite galette et tu me l’apporteras ; tu en feras ENSUITE pour toi et pour ton fils. Car ainsi parle le SEIGNEUR, le Dieu d’Israël : Cruche de farine ne se videra
jarre d’huile ne désemplira
jusqu’au jour où le SEIGNEUR
donnera la pluie à la surface du sol. »

Elle s’en alla et fit comme Elie avait dit ; elle mangea, elle, lui et sa famille pendant des jours. La cruche de farine ne tarit pas, et la jarre d’huile ne désemplit pas, selon la parole que le SEIGNEUR avait dite par l’intermédiaire d’Elie.

À lire aussi comment Dieu répond à nos prières de demande financière ou d'emploi 

Ainsi, concrètement si vous gagnez 100 000 FCFA comme revenu, une partie doit servir à accomplir vos missions sur terre, et l’autre partie doit servir à combler tous vos besoins actuels. Toute épargne pour une quelconque sécurité ou pour un soit disant besoin futur doit être bannie.

Quand je parle de besoins actuels, je vous parle de manger, de se vêtir, se loger …Je vous donnerai plusieurs exemples pour que vous compreniez combien souvent nous passons à côté de l’essentiel.

Exemple 1  Vous avez de l’épargne, et vous souhaitez déménager. Vous cherchez la maison la moins chère alors que vous vivez déjà dans une maison qui ne vous plait pas. Cela vous rend nerveux chaque jour, donc vous passez votre temps à vous plaindre parce que vous voulez un lendemain meilleur. Mais et votre épargne ? Utilisez-la pour le bien être de votre famille dans l’actuel, dans l’aujourd’hui car, c’est ce qui compte, au lieu de garder de l’argent pour un lendemain dont vous ignorez tout.

Exemple 2  Vous avez de l’épargne mais vous  n’achetez pas de vêtements pour vos enfants. Les enfants grandissent, on peut compter le nombre de parents qui achètent des vêtements pour leurs enfants lorsqu’ ils ne peuvent plus porter les anciens habits parce que trop petits. C’est ainsi que vous verrez au supermarché des parents qui ont le sait ont des moyens mais avec des enfants qui ont des habits « sautés » comme on le dit. Ne courrez pas dans le vide, il y a des besoins actuels à satisfaire pour vos enfants, ne passez pas à côté de l’essentiel.

Exemple 3   Vous avez de l’épargne dans votre compte entreprise mais vous ne payez pas vos salariés. Sachez que cette mauvaise façon de faire vous suivra ; vous ne pourrez jamais devenir prospère. Même si vous semblez devenir prospère, cela n’est pas bâti sur du solide donc votre entreprise s’éteindra.

Après cet exposé sur ces principes d’abondance qui sont bouleversants, je l’avoue, plusieurs questions viendront à votre esprit. Je répondrai à toutes celles qui m’ont été posées. Les voici :

1.Comment pouvons-nous donc nous acheter une maison ou une voiture, si nous n’épargnons pas ? En outre, n’est-ce pas un besoin futur ?

D’abord, si vous voulez vous acheter une maison, ce n’est plus un besoin futur, c’est un besoin actuel. Seulement, vous n’avez pas suffisamment de ressources financières pour l’acheter maintenant ou pour démarrer la construction maintenant. L’acheter donc en versant des arrhes mensuelles à la société de construction immobilière ou pour acheter votre matériel pour construire vous-mêmes, ce n’est donc pas de l’épargne. Puisque l’argent est utilisé immédiatement et chaque mois pour l’achat du bien. Dieu a donc tenu sa promesse de vous donner « votre pain de ce jour ».

Ce qu’il faut éviter, c’est de garder de l’argent pour une utilisation future alors que vous avez un besoin actuel. Le besoin futur, Dieu s’en occupe lui-même : « Ne vous inquiétez donc pas pour le lendemain : le lendemain s’inquiétera de lui-même. A chaque jour suffit sa peine. Mathieu 6.34

A chaque fois que vous allez vous préoccuper du futur, cela va engendrer en vous des soucis. Des soucis qui finiront par vous rendre anxieux, malade et triste. Le futur, vous ne le maitrisez pas et vous ne le maitriserez jamais.  Cessez donc de vous inquiéter pour cela.

2.Mais parfois, tu n’as même pas de quoi payer l’apport initial, ni les mensualités que demandent les sociétés immobilières pour être propriétaire d’une maison. Exemple concret : je gagne 300 000 FCFA par mois, et je veux m’acheter une maison décente pour ma famille et moi. Toutes les sociétés immobilières que j’ai contactées demandent 10 millions FCFA à payer pour la maison en versant un apport initial de 1.5 millions FCFA à la signature du contrat, puis de verser 240 000 FCFA par mois pendant 36 mois soit 3 ans. Comment je peux faire dans ce cas ?

Dans votre cas et dans les cas similaires, Dieu, dans sa Sagesse vous prescrit d’utiliser D’ABORD vos ressources pour accomplir la mission qu’il vous confiée. Car, en fait, ce que la plupart des personnes qui luttent financièrement ne savent pas, c’est que Dieu a inclus la puissance mystérieuse de la multiplication des biens uniquement dans l’accomplissement de la mission qu’il vous a confiée. PEU IMPORTE le genre de mission que Dieu vous confie, en l’accomplissant, vous enclenchez inconsciemment cette puissance de multiplication de vos biens. Vous aurez un afflux massif de ressources que vous pouvez utiliser ensuite pour combler vos besoins donc acheter votre maison.

À lire aussi comment gérer votre argent selon les principes bibliques

Souvenez-vous du récit de la veuve de Sarepta citée plus haut. Elle vivait dans la misère jusqu’à ce qu’elle accomplisse ce que Dieu lui avait ordonné : c’est à dire ravitailler le prophète Elie. Souvenez-vous qu’il ne lui restait qu’une poignée de farine dans sa cruche et un petit peu d’huile pour faire des galettes pour elle et son fils, avant de mourir de faim tous les deux.  Le prophète Elie savait que cette puissance de multiplication des biens serait déclenchée dès que la veuve commencerait à accomplir sa mission ordonnée par Dieu. C’est pourquoi Elie lui demande de lui faire D’ABORD des galettes pour lui AVANT d’en faire pour elle et son fils. Elle obéit sans poser de questions, et la puissance de multiplication s’opère. La suite, vous la connaissez : La cruche de farine et le vase d’huile seront pleins pendant plus de 3 ans.

Tant que vous utilisez vos ressources matérielles pour accomplir la volonté de Dieu, la puissance de multiplication incluse dans ce principe d’abondance sera déclenchée. Vous pourrez donc être comblé à satiété. C’est ce que JESUS CHRIST enseigna à ses apôtres par le miracle de la multiplication des pains. En effet, les apôtres se disputaient entre eux parce qu’ils avaient oublié de faire de réserves de pains pour se nourrir pendant leur voyage (Matthieu 16.5-12). JESUS CHRIST leur rappellera qu’avec quelques pains et deux poissons, IL avait pu nourrir 5000 hommes, puis, plus tard 4000 hommes.

Tant que vous servez Dieu avec vos ressources matérielles, la puissance de multiplications de biens vous comblera autant que vous en voudrez. C’est pourquoi Jésus-Christ recommanda à ses apôtres de ne pas se préoccuper de faire des réserves (Matthieu 10.9-10). Car, tant que ces derniers seront en mission pour Dieu, ils ne manqueront de rien : « Ne vous procurez ni or, ni argent, ni monnaie à mettre dans vos ceintures, ni sac pour la route, ni deux tuniques, ni sandales ni bâton, car l’ouvrier a droit à sa nourriture. »

Pour tous ceux qui doutent encore de ce principe, je vous donnerai encore d’autres exemples de personnages bibliques, et vous pourrez découvrir qu’ils ont été comblés pour vivre dans l’abondance au moment où ils ont commencé à utiliser en priorité leurs ressources pour servir Dieu :

–          Salomon demande la Sagesse pour gouverner son peuple et reçoit la Richesse (1 Rois 3: 1-28)

–          Miracle d’Elisée « L’huile de la veuve d’un prophète multipliée » (2 Rois 4:1-7)

–          Miracle d’Elisée « Multiplication des pains » (2 Rois 4:42-44)

–          Jacob décide de retourner dans son pays pour fonder la nation d’Israël (Genèse 28.10-21 ; Genèse 30)

Pour conclure, et être plus précis sur l’utilisation de ce principe d’abondance : si vous avez un besoin actuel et que vous manquez du nécessaire, utilisez une partie de vos biens EN PRIORITE pour accomplir la volonté de Dieu, et vous déclencherez la puissance de multiplication de biens qui vous comblera. La difficulté pour vous réside donc dans la recherche de la volonté de Dieu, volonté qui résulte d’une relation personnelle avec Dieu. Je ne peux donc pas vous aider dans ce domaine. Les missions que Dieu nous confie peuvent prendre diverses formes. Par contre, ce que je peux vous donner comme piste, c’est que toute mission divine a pour vocation d’impacter ou améliorer la vie de votre prochain que ce soit une personne (votre patron, votre entreprise, votre conjoint…) ou un groupe de personnes (création ou mise à disposition d’un produit ou d’un service).

Maintenant nous verrons les cas où Dieu nous recommande de faire des réserves.

La réserve permise par Dieu

Etant donné que vous n’avez AUCUN pouvoir sur l’avenir, ni sur ce qui adviendra  du lendemain, toute réserve est inutile. Voici quelques-unes des réserves les plus classiques et les plus inutiles :

1.       Vous faites des réserves pour des cas de maladies éventuelles. Cela est vain.Car, vous ne pouvez pas prévoir de quelle maladie vous serez atteint demain, ni l’ampleur de dépenses que cette maladie engendrera. Une maladie peut ruiner toute votre épargne à néant. Souvenez-vous de la femme qui souffrait d’hémorragie que JESUS a guérie. La Bible dit «elle avait beaucoup souffert du fait de nombreux médecins et avait dépensé tout ce qu’elle possédait sans aucune amélioration ; au contraire, son état avait plutôt empiré. »   (Marc 5.25-26). Steve Jobs ; co-fondateur de la multinationale APPLE était milliardaire quand il a été atteint d’un cancer qui l’a emporté. C’est Dieu qui donne la santé. Si  l’entreprise qui vous emploie vous octroie une assurance maladie, prenez-là. Mais de grâce, si vous n’en avez pas, n’allez pas faire une épargne pour des cas de maladies éventuelles.

2.       Vous faites de réserves pour votre retraite. C’est inutile. Aucune épargne retraite n’est suffisante pour assurer votre train de vie, même une assurance retraite complémentaire. Les retraités qui vivent aisément sont ceux qui ont investi dans des activités qui leurs apportent des revenus consistants ou ceux qui bénéficient de rentes viagères (Institutions Etatiques ou internationales).  Si vous avez un contre-exemple, faites le moi savoir sur cabinetamp@yahoo.fr . Le Seigneur nous montre que cela est inutile, car vous ne savez ni l’heure, ni le jour où vous rejoindrez le séjour des morts (Parabole du Riche insensé Luc 12.16-20). De vous à moi, si on vous disait que vous alliez mourir à 40 ans, auriez-vous trouvé nécessaire de souscrire à une assurance retraite ? Bien sûr que NON, puisque vous serez mort avant votre retraite. Arrêtez donc de vivre dans la pauvreté et de vous plaindre que Dieu ne vous donne pas la prospérité, quand vous utilisez vos maigres ressources pour acheter des produits d’assurances inutiles.

3.       Vous faites des réserves pour les laisser en héritage à vos enfants. Sur ce point, vos expériences personnelles vous montreront aisément qu’il ne sert à rien de chercher à bâtir des fortunes pour les laisser en héritage à vos enfants. Ces héritages matériels finissent tous par être dilapidés petit à petit par les héritiers. Le véritable et le meilleur héritage à laisser à vos enfants c’est leur EDUCATION à travers la crainte de Dieu. Selon une étude, seuls 2% des héritiers des grandes fortunes de ce monde ont réussi à faire accroître l’héritage laissé par leurs parents. Ne croyez pas que vos enfants seront parmi ces 2% si vous ne leurs laissez pas UNE EDUCATION. Salomon, le personnage le plus riche de la Bible, formula ce proverbe pour nous montrer l’inutilité de bâtir une fortune pour nos enfants : « Car la richesse n’est pas éternelle, et un diadème ne passe pas de génération en génération ! »(Proverbes 27:24). Ainsi, si la richesse se transmettait, ceux qui sont les fils de Salomon, de Crésus, ou des grands rois d’antan seraient encore riches de nos jours. Je le répète donc, la réserve matérielle pour mettre vos fils à l’abri des besoins, après votre mort est inutile.

Après cette mise au point, vous aurez compris donc que toute réserve est inutile, car vous n’avez aucun pouvoir sur le futur. Seule Dieu en détient le pouvoir. C’est pourquoi la SEULE RESERVE PERMISE est celle que LUI-MEME ordonne de faire. Il y a deux illustrations de réserves matérielles que Dieu a ordonnées expressément :

1 er cas : la réserve pour gérer la famine en Egypte

L’illustration en est faite par Joseph lors de l’interprétation du songe de Pharaon en Egypte (Genèse 41.14-36). Joseph, en toute humilité, dit à Pharaon que ce songe n’était autre qu’un avertissement de Dieu : «Voilà la parole que j’avais à dire au Pharaon, Dieu a révélé au Pharaon ce qu’il va faire. », pour que Pharaon fasse des réserves. Cette réserve avait un but bien précis : « Ce sera une réserve pour le pays en vue des sept années de famine qui surviendront au pays d’Egypte : ainsi la famine ne dépeuplera pas le pays. ». D’ailleurs, après cette famine, plus aucune réserve n’a été faite. Les 1/5 qui étaient prélevés pour la réserve ont été plutôt transformés en impôts pour servir de rentes viagères à Pharaon et sa famille. (Genèse 47.13-26).

Il existe un deuxième cas dans la Bible où IL a ordonné de faire des réserves.

2nd cas : la réserve de la manne pour témoigner de sa Gloire et de sa Fidélité aux générations futures

Quand Dieu décida de nourrir son peuple à travers la Manne, IL ordonna au peuple, comme vous le savez, de ne faire aucune réserve, sauf pour servir de preuve et rendre témoignage de sa Gloire et de sa Fidélité aux générations futures.

En effet, dans Exode 16.32-34, Moïse dit : « Voici ce que le SEIGNEUR a ordonné : Qu’on en remplisse un Omer (unité de mesure) en réserve pour vos descendants, afin qu’ils voient le pain dont je vous ai nourri au désert, en vous faisant sortir du pays d’Egypte. »Moïse dit à Aaron : « Prends un vase, mets-y un plein Omer de manne et dépose-le devant le SEIGNEUR, en réserve pour vos descendants. ».Comme le SEIGNEUR l’avait ordonné à Moïse, Aaron le déposa devant la charte en réserve.

Par conséquent, si Dieu, Maître du Temps, Maître de la Vie, Qui connait toute chose avant qu’elle ne se réalise, n’ordonne pas EXPRESSEMENT de faire une réserve dans un but bien précis, contentez-vous de vivre désormais selon les principes d’abondance que je vous ai présentés :

Utilisez désormais vos ressources financières pour deux buts et dans l’ordre de priorité suivant :

1.       pour accomplir toutes les missions pour lesquelles IL vous a donné et continue de vous donner la Vie. Cette mission doit en principe impacter la vie d’une personne (un collègue, un patron, un conjoint) ou d’un groupe de personnes (clients, communauté ou famille), et peut prendre la forme d’un métier, d’un produit ou d’un service.

2.       pour combler tous vos besoins humains actuels et non des besoins futurs.

Que par cet enseignement, Dieu vous aide à sortir des difficultés financières afin de vivre dans l’abondance financière. Le but de ces révélations est d’éviter au Peuple de Dieu d’utiliser le vol, la malversation, la corruption, la prostitution, la mendicité et toutes sortes de procédures pécheresses pour combler ses besoins.

Je suis titulaire d’un Exécutive MBA, d’une Maitrise en sciences économiques, d’un Diplôme Universitaire Professionnel en Comptabilité Finance, d’un baccalauréat en Economie et Sociale, et je sais que ce que je viens de vous enseigner est contraire à tout ce que j’ai appris à propos de vivre dans l’abondance financière, et tout ce que vous avez appris sur l’économie. C’est donc normal que certains en doutent. Mais ce que je sais, c’est que la Sagesse de Dieu réside dans l’obéissance à ces commandements. Cela veut dire que vous ne comprendrez véritablement ce type d’enseignement qu’en les mettant en pratique.

Par @Regis Amon
Coach pour les PME en difficultés de ventes
Compte YouTube https://bit.ly/CompteYouTubeCabinetAMP
Page Facebook : @Jeveuxacheter
CC Aimé Koné Mauricette Koffi Keita Abdou Karim Yannick Stéphane Gboko

Comment prendre les bonnes décisions ?

Comment prendre une bonne décision
Temps de lecture : 2min 40s

Le Roi Salomon est un bon exemple de comment prendre une bonne décision lors du jugement des deux prostituées.

Si vous ne voulez jamais vous tromper dans vos décisions, la solution c’est d’obéir scrupuleusement aux instructions de celui qui est supérieur à vous. JESUS CHRIST ne se trompait jamais parce qu’il obéissait en tout point à ce que le PERE lui ordonnait. En réalité, ce n’est pas qu’on ne se trompe jamais, mais en obéissant à un ordre supérieur, deux choses se passent :

1.       on supprime la peur qui est en nous de s’être trompé,

2.       on transfert le sentiment et la responsabilité de l’erreur à celui à qui on a obéi.

Dans le domaine militaire ou professionnel, si vous obéissez scrupuleusement à votre supérieur hiérarchique, même sil y a une erreur, il portera le chapeau. Si vous perdrez une guerre, personne ne dira que c’est la faute aux soldats, c’est plutôt la faute au Général ou au Chef de l’armée. Vous n’avez fait qu’obéir aux ordres. Si un enfant obéit scrupuleusement à son père qui lui intime un ordre de faire, et que le résultat n’est pas atteint, la faute incombe à son père. Même si votre père a donné un ordre mauvais, obéissez. La faute lui sera comptée et vous aurez toujours la conscience tranquille.

Ce principe de « la non responsabilité » va tellement loin qu’en droit pénal, il existe un principe, qui vous permet de ne pas être tenu pour responsable même si vous avez commis un crime : ce principe s’appelle l’autorité de la loi ou l’ordre de l’autorité légitime. C’est un principe qui permet à l’auteur d’un crime de ne pas être condamné, si cela a été autorisé par la loi ou l’ordre vous a été donné par une autorité légitime. Par exemple aux Etats-Unis, vous avez le droit de tirer avec une arme à feu sur toute personne qui entre par effraction chez vous. Autrement dit, vous pouvez abattre le voleur qui entre chez vous. Pourtant, c’est un homicide. C’est pareil, si vous êtes un infirmier et que le médecin traitant vous a dit d’administrer une dose bien précise d’un médicament par piqûre et que ce patient meurt de cette piqûre. Si vous avez scrupuleusement administré au patient la dose ordonnée par le médecin, vous ne serez pas tenu pour responsable. La responsabilité reviendra au médecin.

Bref, sans aller dans les subtilités juridiques profondes, je voulais tout simplement vous illustrer le fait que si vous vous contentez d’obéir à votre supérieur hiérarchique, vous prendrez toujours les bonnes décisions. Dans le cas de JESUS CHRIST, il avait le supérieur hiérarchique parfait : Dieu lui-même, Celui qui ne se trompe jamais. En obéissant à tous ses ordres, il ne sait jamais trompé dans ces décisions.

Aujourdhui, la plupart des ordres de Dieu sont écrits dans les livres saints TORAH, BIBLE et CORAN. Chacun, selon votre croyance en ses livres, dispose aussi des ordres de ceux que vous considérez comme votre supérieur hiérarchique par excellence pour vous aider à prendre dans de bonnes décisions. Dans la  Sainte TORAH, il y a les prescriptions du Saint Prophète Moise et des Saints patriarches, dans la Bible il y a les prescriptions du Seigneur JESUS-CHRIST et dans le Saint Coran, il y a les prescriptions du Saint Prophète Mahomet. C’est encore plus simple d’être obéissant aujourd’hui.

A vous donc d’aller prendre les ordres de vos supérieurs et d’obéir.  Qui sont ces supérieurs hiérarchiques dans la vie concrète ?

Pour tout homme et femme, le supérieur hiérarchique par excellence c’est le Dieu Vivant. Ainsi, pour toute décision relative à votre vie, vaut mieux LUI obéir plutôt qu’aux hommes. Voici ce que la Sainte Bible nous donne comme ordre hiérarchique très clair à respecter :

1.Tous les hommes doit obéir à Dieu en tout premier

« Mieux vaut obéir à Dieu qu’aux hommes.» (Actes 4,19).

2.Toute femme mariée doit obéir à son mari

 « Femmes, soyez soumises à vos maris, comme au Seigneur; car le mari est le chef de la femme, comme Christ est le chef de l’Eglise, qui est son corps, et dont il est le Sauveur.… » (Ephésiens 5.22-23).

3.Toute personne salariée doit obéir à ses patrons hiérarchiques

« Soyez soumis, à cause du Seigneur, à toute autorité établie parmi les hommes, soit au roi comme souverain,  soit aux gouverneurs comme envoyés par lui pour punir les malfaiteurs et pour approuver les gens de bien » (1 pierre 2.13-14).

« Que toute personne soit soumise aux autorités supérieures; car il n’y a point d’autorité qui ne vienne de Dieu, et les autorités qui existent ont été instituées de Dieu » (Romain 13.1).

4.Tout enfant ou jeune non encore marié doit obéir à ses parents

« Vous, enfants, obéissez à vos parents à cause du Seigneur, car c’est là ce qui est juste. Honore ton père et ta mère: c’est le premier commandement auquel une promesse est rattachée: pour que tu sois heureux et que tu jouisses dune longue vie sur la terre. » (Ephésiens 6:1-3)

Ainsi, dans votre vie familiale, voilà comment procéder pour prendre une bonne décision financière.

Dans un article précédent, je vous avais déjà montré l’ordre de priorité d’utilisation de ses biens que le Seigneur nous prescrit (à lire ici si vous ne l’avez pas lu). Ainsi, pour être sûr que j’ai pris les bonnes décisions concernant l’affection de dépenses d’argent, en tant que Chrétien, DIEU nous prescrit d’utiliser notre argent d’abord pour servir sa Justice et la mission qu’il nous a confié individuellement et ensuite pour mes besoins personnels. (1 Roi 17.8-15)

Je vous avais déjà expliqué que servir Dieu au quotidien, c’était tout simplement IMPACTER (apporter quelque chose d’utile, qui améliore, qui change dans le bon sens) LA VIE DES GENS QUI NOUS ENTOURENT GRACE A NOS TALENTS. Concrètement donc si j’ai 100 000 FCFA dans ma main, je l’affecte d’abord à un besoin professionnel. Car, c’est avec mon travail de coach professionnel que j’impacte la vie des gens, que je sers Dieu, et travaille à son Règne sur terre. Mon besoin professionnel peut-être un « truc » simple, comme payer le carburant de ma voiture pour me rendre au travail, un nouveau livre que je dois acheter pour perfectionner mes compétences ou améliorer ma communication avec les gens que je conseille, etc.

Ensuite, j’affecte le reste de l’argent pour mes besoins personnels et ceux de ma famille (nourriture, se vêtir, éducation des enfants, divertissements quand je me repose, dons et bienveillances aux plus faibles, etc.).

Voilà vous savez quoi faire pour prendre toujours les bonnes décisions.

Je pense avoir répondu à vos préoccupations. A très bientôt pour le prochain article.

REGIS AMON

Conseils en développement personnel

Pour améliorer votre vie financière

CABINET AMP

22 42 50 45 / 07 90 47 61

Problèmes financiers dans le couple ? Ce qu’il faut désormais faire pour les éliminer

l’argent dans le couple
Temps de lecture : 1min 45s

Comment réglé une bonne fois pour toute les disputes liées à l’argent dans le couple?

Si vous vous disputez souvent dans votre couple parce que vous manquez d’argent ou si vous n’arrivez pas à couvrir vos charges financières familiales, c’est pour une raison toute simple (à retenir) : « les problèmes financiers viennent du fait que chacun dans le couple ne joue le rôle pour lequel il a été créé ». Dieu a programmé, dès la création, chacune de ses créations à la destruction ou la corruption si celle-ci n’est pas utilisée conformément à sa mission.  Exemple : une orange est un fruit qui a été créé pour être mangée. Si cette orange demeure sur l’arbre et qu’elle n’est pas mangée, elle commence à pourrir, se détache de l’arbre et finit par tomber à terre. C’est une loi naturelle qui fonctionne pour toutes les créations de Dieu, même l’être humain.

Ainsi donc quand une femme ou un homme n’agit pas conformément à ce pourquoi il ou elle a été créé, il ou elle se corrompt et se détruit. Chacun devient un acide ou un produit toxique dans les mains de l’autre conjoint. Malheureusement, beaucoup de couples, bien qu’ils soient parfois salariés l’un et l’autre, ne savent pas qu’ils vivent en dehors des missions que Dieu leur a assignées. En effet, le fait d’avoir un job ne signifie pas forcément que vous jouez le rôle pour lequel Dieu vous a créé. D’autres encore  pensent que chacun des conjoints doit aller chercher l’argent séparément pour améliorer leurs finances familiales. C’est une erreur. Un couple ne doit pas fonctionner selon les règles du célibat où chacun travaille pour soi. Si vous fonctionnez séparément, sans unité d’esprit, cela produira la même pourriture. Peut-être que vous vous demandez si vous jouez votre rôle dans le foyer ? Voici quelques symptômes pour vous aider à déterminer si vous ne jouez pas votre rôle divin.

Quand une femme ne joue pas le rôle que Dieu lui a confié dans le couple, elle devient de plus en plus dépensière, et aime abondamment les distractions plus que de raison. Elle accélère la saignée financière du couple en participant de plus en plus à des activités destructrices de richesses, de temps et d’énergie. C’est ce qui explique son attirance plus grande à acheter plus d’habits, de sacs ou de chaussures, des produits cosmétiques hors de ses revenus et sa grande consommation de nourritures.

En tentant de les justifier auprès de son conjoint cela entraine d’autres disputes plus graves, la poussant petit à petit à se détacher de son mari tout comme le fruit qui pourrit qui va finir par se détacher de son arbre et tomber : c’est le divorce ou la séparation.

Quand l’homme ne joue pas son rôle, il développe rapidement les vices à vocation de destruction corporelle. Il peut commencer à consommer de plus en plus d’alcool ou fumer du tabac. Son appétit sexuel augmentera, et comme sa conjointe ne pourra pas le satisfaire (je vous expliquerais la raison plus tard), il cherchera à décharger cette énergie sexuelle ailleurs comme par exemple dans la pornographie, dans les relations sexuelles hors mariage, dans la fréquentation des lieux de dépravation sexuelle (bars avec serveuses dénudées, strip-tease, etc.). Ces activités de l’homme entraîneront bien sûr des disputes graves dans son couple, des dépenses plus lourdes dans ce type d’activité donc la dégradation de la situation financière familiale, ensuite la perte de sa capacité naturelle à accroître ses revenus (paresse, manque de motivation et d’ambition…),  puis en fin de compte : le divorce ou la séparation d’avec sa conjointe.

C’est un cycle implacable. D’où l’importance primordiale que chacun de vous connaisse et joue son rôle dans couple.

Retenez que les problèmes financiers dans le couple sont des corruptions issues du fait que chacun de vous ne joue pas ou ne joue plus le rôle qui lui a été assigné par Dieu à sa naissance. Dès que chacun commencera à jouer son rôle dans le couple, la prospérité reviendra. Les problèmes financiers, l’insatisfaction sexuelle et leurs effets pervers disparaîtront.

Il ne vous reste plus qu’à connaître votre rôle dans le couple et à l’accomplir.

Par @Regis Amon
Coach pour les PME en difficultés de ventes
Compte YouTube https://bit.ly/CompteYouTubeCabinetAMP
Page Facebook : @Jeveuxacheter
CC Aimé Koné Mauricette Koffi Keita Abdou Karim Yannick Stéphane Gboko

Page 2 sur 6
1 2 3 4 6
Ouvrir chat
1
Besoin d'aide ?
Bonjour 👋
Comment puis-je vous aider ?